Architecture

Joindre le bois : simple aperçu de l'art de la menuiserie japonaise traditionnelle

Partagez

Kumiko, Wari-kusabi, Kawai Tsugite, Nejiri Arigata… depuis le 12ème siècle, les artisans japonais utilisent des techniques de constructions exceptionnelles avec un seul et unique matériau : le bois.

Ce savoir-faire traditionnel de la menuiserie japonaise permet de créer des structures extrêmement robustes sans le moindre clou, ou la plus infime pointe de colle, aussi bien pour les principaux ensembles structurels que pour les divers éléments (cales ou béquilles) qui permettent de les maintenir assemblés.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, les sous-ensembles sont découpés avec des encoches ou des rainures, en de jolies mortaise ou en tenon. Les pièces de bois s’emboitent ensuite harmonieusement entre elles. Procédé utilisé pour l’architecture des sanctuaires et des temples, cet astucieux "art de joindre le bois" a permis d’agencer et d’ériger des monuments impressionnants et durables.

Ces impressionnantes astuces sont aussi intéressantes pour l’entretien ou la réparation des constructions ainsi créées. Sans attaches parasites, de nouvelles menuiseries peuvent être utilisées pour remplacer toute partie endommagée, en préservant l'intégrité de l'édifice d'origine. Notez que ces systèmes, très esthétiques visuellement, sont aussi utilisés dans la création de meubles.

Dylan Iwakuni, menuisier basé à Yamanashi dans la préfecture du même nom, présente sur sa chaine YouTube de nombreux processus de création et divers types de jointures aux formes plus ou moins complexes. C’est hypnotique. Si vous disposez d’un petit établi chez vous et souhaitez vous essayer à cette étonnante et séculaire forme d'art, jetez un coup d’œil sur sa petite collection de tutoriels.

Suggestion de la rédaction
Populaires

Suivez-nous