Insolite

Près de 10 ans après le tsunami, la mascotte d'une ville de la région meurtrie gagne le titre de mascotte de l’année au Japon

@arukuma_caravan

Depuis 10 ans, un concours unique au Japon récompense les meilleures mascottes du pays. DozoDomo vous en a souvent parlé et pour la dernière fois, des centaines de milliers de Japonais étaient invités pour élire le "yuru-kyara" de l’année.

L'événement annuel avait pris de l'ampleur depuis sa première tenue en 2011 lorsque Kumamon avait remporté le grand prix. « Gagner était devenu l'objectif, et le concours avait perdu son objectif initial de revitaliser les régions », a expliqué le comité d'organisation comme l'une des raisons pour lesquelles le concours ne reviendra pas pour une onzième édition.

La dernière mascotte à remporter le premier prix s'appelle Takata-no-Yumechan, et elle est la mascotte officielle de la ville de Rikuzentakata dans la préfecture du nord-est d'Iwate. La région est avec Miyagi celle qui a été le plus touchée par le tsunami du 11 mars 2011.

La mascotte toute blanche est apparue en 2012 est a été imaginée comme une fée livreuse de rêves. Sa création, un an après le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011, en un fait une mascotte particulièrement appréciée dans sa région d'origine.

Takata-no-Yumechan

691 prétendants s’étaient présentés au concours cette année, y compris des certains qui concouraient dans la catégorie des mascottes d'entreprises et d'autres organisations.

Yurunakin, la mascotte ressemblant à un chien d'Izumisano dans la préfecture d'Osaka est arrivée deuxième, tandis que Tsurugon, l'hybride dragon de Tsurugashima, préfecture de Saitama, a terminé troisième.

Le classement intégral est à découvrir sur le site officiel du concours.

@arukuma_caravan
Sélection de la rédaction