Cinéma

Le cinéma japonais récompensé au Festival international du film de Venise

Quel weekend faste pour le Japon sur la scène internationale !

Samedi, Naomi Osaka remportait l'US Open de tennis. Dimanche, c'est le cinéaste Kiyoshi Kurosawa qui remportait le trophée du meilleur réalisateur au Festival international du film de Venise, devenant ainsi le premier réalisateur japonais à remporter ce prix en 17 ans.

Le Japonais de 65 ans était en compétition avec "Les amants sacrifiés" (スパイの妻, Spy no Tsuma), un film qui suit l'histoire d'un couple en 1940 dans la ville de Kobe, dans l'ouest du Japon, avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Un homme tombe accidentellement sur un secret d'État et tente de le révéler, tandis que sa femme prend des mesures pour assurer sa sécurité.

Kurosawa est devenu le troisième réalisateur japonais à remporter un Lion d'argent. Il rejoint au palmarès Takeshi Kitano récompensé en 2003 pour "Zatoichi" et Kenji Mizoguchi en 1956 pour "La vie d'Oharu" (Saikaku Ichidai Onna).

Le film de Kurosawa, mettant en vedette Yu Aoi et Issei Takahashi, devrait être projeté dans les salles japonaises à partir du 16 octobre. Le duo d'acteurs se retrouve après leur première collaboration dans Romance Doll disponible sur Netflix.

Cinéma
Sélection de la rédaction