Actualité

Une statue de Shinzo Abe s'excusant à genoux dans un jardin coréen fait polémique au Japon

Vous le savez si vous êtes lecteur régulier de DozoDomo, les relations entre Japonais et Coréens ne sont pas au beau fixe.

La publication dans la revue périodique d'un jardin de la province de Pyeongchang d'une statue représentant le premier ministre japonais demandant pardon à genoux n'arrangera pas la situation et a fait bondir les médias nippons.

Si le communiqué de presse mentionne le premier ministre japonais, l'artiste à l'origine de l’oeuvre dément avoir voulu représenter Shinzo Abe effectuant le dogeza (fait de se prosterner à genoux jusqu’à toucher le sol avec sa tête) face à une "femme de réconfort", le nom donné aux esclaves sexuelles coréennes durant l'occupation japonaise. "Il pourrait tout à fait s'agir du père de la jeune fille représentée assise", ajoute t-il.

L'histoire de ces femmes fait l'objet d'un contentieux sévère entre les deux pays, les Coréens exigeant des excuses officiels du gouvernement japonais.

Actualité
Sélection de la rédaction