Insolite

Au Japon, un employé mettait des alarmes dans son casier pour empêcher ses collègues de faire la sieste dans la salle de repos

L’empêcheur de tourner en rond (ou le fayot) de la semaine au Japon a voulu bien faire. Il s'est finalement fait taper sur les doigts.

Le gouvernement de la ville d'Akashi a révélé le 21 juillet qu'il avait émis un avertissement sévère à un employé pour avoir déclenché à plusieurs reprises des alarmes pour déranger des collègues faisant la sieste dans la salle de repos du personnel.

L'employé, un homme d'une quarantaine d’années, est responsable du service de nuit, de la sécurité et d'autres opérations. Il aurait réglé plusieurs réveils pour sonner toutes les heures dans son casier pendant au moins huit jours entre novembre 2018 et mars 2019. Les alarmes avaient été réglées à des moments où ses collègues étaient supposés faire la sieste. Le casier était verrouillé, ce qui empêchait ses collègues de l'ouvrir pour arrêter les alarmes.

Faire la sieste sur son lieu de travail est une pratique acceptée au Japon. Dans les open-space géants des grandes entreprises du pays, les employés sont nombreux à déjeuner à leur poste de travail. Les quelques dix ou quinze minutes suivant le repas, ils se reposent souvent la tête sur le bureau comme le montre la photo d'illustration de l'article.

Bien que les travailleurs aient le droit de se reposer pendant leurs pauses, l'employé a tout de même déclaré aux enquêteurs: "J'ai pensé qu'ils devaient travailler sans faire de sieste autant que possible."

Insolite
Sélection de la rédaction