Cuisine

Mangez du nattō, c'est bon pour vos artères !

Aujourd'hui 10 juillet, c'est la journée du nattō au Japon. La date correspond à la lecture japonaise du 7 de juillet et du 10.

Le nattō est souvent considéré comme une véritable épreuve pour qui s’initie à la gastronomie nippone. Préparé à l'aide de haricots de soja fermentés, son goût très particulier autant que sa texture sont principalement responsables de ce rejet de la part des occidentaux. Pour ceux qui ne s'y seraient jamais essayés, nous vous invitons à prendre votre courage à deux mains. Vous y découvrirez un plat pour le moins atypique mais très apprécié des Japonais, en particulier au petit-déjeuner. Le risque que vous n'aimiez pas est tout de même élevé, mais rassurez-vous, nombreux sont les Japonais qui n'aiment pas ça non plus.

Pourtant, nous ferions pourtant bien d’oublier nos préjugés les plus tenaces. En effet, une enquête vient de révéler que ces fameux haricots fermentés réduisent jusqu’à 32 % les risques de maladies cérébro-vasculaires.

C’est ce que met en évidence une étude réalisée auprès d’un échantillon de 29,000 personnes originaires de Takayama dans la préfecture de Gifu et s’étalant sur 16 années. Elle révèle qu’une enzyme appelée nattokinase empêcherait les vaisseaux sanguins de se boucher. Les résultats ont été publiés dans l'American Journal of Clinical Nutrition et précisent que cette vertu serait également accordée à la consommation de soja de manière générale.

Vous savez, dès lors, ce qu'il vous reste à faire pour bénéficier d'une excellente santé !

Pensez à activer les sous-titres en anglais
Cuisine
Sélection de la rédaction