Itinéraire

3 jours à Nagano

La ville de Nagano est avant tout connue dans le monde entier pour avoir été le théâtre des Jeux Olympiques d'hiver en 1998. Malgré cette notoriété planétaire, les touristes ne s'y bousculent, peut-être refroidis par l'idée d'avoir affaire à une station de sport d'hiver.

Nagano est une "ville" gigantesque, du moins d'après la dénomination de "ville" en vigueur au Japon. En réalité le centre n'est pas très grand, et l'essentiel des sites touristiques se trouve soit dans les montagnes environnantes soit dans d'autres municipalités assez proches.

Pour une première fois dans la région, nous vous conseillons de réserver au moins 3 nuits. Cela vous permettra de presque tout voir sans vous presser.

  • Jour 1 - 8h

    En route pour le Togakushi-jinja

    Pour cette première étape, partons respirer l’air pur des montagnes et profitons-en pour découvrir l’un des plus beaux temples en milieu naturel du Japon, le Togakushi-jinja.

    IMG_3122

    Sur le parvis de la gare de Nagano, rendez-vous dans la boutique des lignes de bus Alpico et empruntez soit le 70 soit le 71 muni du ticket Togakushi Kogen Free Kippu qui coûte 2,600 yens et vous permet d’utiliser les bus toute la journée dans la zone du temple (aller-retour depuis Nagano compris). La route est longue et sinueuse mais rassurez-vous, la vue et les paysages sont à la hauteur de l’attente. Environ une heure plus tard, descendez à l’arrêt Togakushi-hokosha. Vous êtes arrivés à la première étape de votre journée. Gravissez les escaliers monumentaux qui mènent au temple et appréciez le paysage.

  • Jour 1 - 9h40

    1,4 kilomètre à pied, ça use, ça use...

    La probabilié de croiser un ours affamé est quasi nulle... Quasi.

    IMG_3141

    Après en avoir fait le tour, dirigiez vous sur un petit chemin situé à droite du bâtiment principal qui indique la direction Chūsha (中社). Vous pouvez éventuellement reprendre le bus où vous l’avez laissé pour accéder à la deuxième étape, mais sachez qu’il n’y a qu’un bus par heure. Et puis, 30 minutes de marche en pleine foret japonaise n’ont jamais fait de mal à personne.

  • Jour 1 - 10h10

    Encore des marches...

    Vous pensiez vous être perdus en forêt ?

    IMG_3195

    Une fois arrivé au Chūsha, prenez le temps qu’il vous faut pour vous reposer de votre périple et préparez-vous à escalader de nouveaux escaliers pour arriver au temple. Une fois sur place, vous pourrez acheter des amulettes et, petit conseil, un petit livre de calligraphie que vous pourrez donner pour obtenir le sceau de tous les temples et sanctuaires du pays.

  • Jour 1 - 10h50

    Vers l'infini et au-délà

    Pour vous rendre au clou du spectacle, c’est à dire l’okusha, le temple du fond, il existe un bus (vous pourrez vérifier les horaires en avance) et un chemin d’environ deux kilomètres.

    IMG_3208-1

    Si vous êtes un peu fatigués, essayez toujours de faire du stop, ça a marché pour nous ! Quand vous serez arrivés au parking du temple, descendez la côte qui mène au grand torii en bois. A partir de là, c’est 2 nouveaux kilomètres qui vous séparent du pied de la montagne et de l’okusha. Durant cette longue ligne droite, vous passerez sous une jolie porte rouge et longerez des centaines de cyprès géants dans un environnement exceptionnel. Plus que quelques marches à monter et vous y êtes. Où ? Au bout du monde.

  • Jour 1 - 12h15

    Retour dans le monde réel

    Selon la vitesse à laquelle vous marchez et la présence ou non de neige, il vous faudra tout de même entre 1h15 et 1h30 pour faire l’aller-retour sans courir dans tous les sens.

    IMG_3174

    A présent, deux options s’offrent à vous. Manger sur place ou rentrer directement à Nagano. Faites vos programmes selon les horaires de bus, variables selon les saisons. Sur les sites de l’okusha et du chūsha, il existe des établissements qui proposent de très bons sobas.

  • Jour 1 - 15h00

    L'heure du pèlerinage

    Maintenant que vous vous êtes bien reposés dans le bus, vous êtes prêts pour découvrir le joyau du centre ville de Nagano, le célèbre temple Zenkō-ji.

    nagano-zenko-ji

    A partir d’ici vous avez quartier libre. Profitez de l’endroit pour déguster de nombreux gâteaux et sucreries dans les dizaines de boutiques, visitez tous les édifices jusqu’à pénétrer dans le plus grand, reconnaissable par ses grandes svastika (croix gammées droites). A l’intérieur, et pour une poignée de yens, vous pourrez entrer dans la zone de prière et accéder à un souterrain entièrement plongé dans le noir et dont le seul but pour vous sera d’en retrouver la sortie. Une expérience extraordinaire. En sortant, arrêtez-vous dans l’un des nombreux salons de thé qui entourent le temple et redescendez la grande rue. 350 mètres plus bas, vous tomberez à gauche sur une grande arcade commerçante « Nagano Gondo ». Elle mène à la gare du même nom.
    Pour votre dîner, gardez bien en tête qu’à Nagano comme partout au Japon, on dîne de bonne heure. Si vous souhaitez manger dans un restaurant près de la gare comme Za Watami par exemple, venez tôt ou demander à l’hôtel de réserver une table pour vous.

    IMG_8785
  • Jour 2

    Pour la deuxième journée de notre séjour à Nagano, allons à la découverte de deux des endroits les plus connus de la région. Une journée qui se veut un voyage dans le temps, au plus près de l’histoire du Japon et plus particulièrement de l’époque d’Edo.

  • Jour 2 - 9h30

    Trésor National

    Dites-moi qui est ce grand corbeau noir...

    IMG_8732

    Le château de Matsumoto est sans nul doute l’un des plus célèbres du Japon. Surnommé le corbeau en raison de son apparence noire, il veille sur la ville depuis sa construction en 1504. Pour y parvenir, il faut prendre le train Shinano depuis la gare de Nagano (49 minutes, gratuit avec le JR Pass). A la gare de Matsumoto, vous pouvez au choix prendre un taxi ou un bus de ville. Le site du château n’est pas très grand, beaucoup moins que celui d’Osaka en tout cas. Cependant, vous pouvez facilement y passer une heure ou deux entre la visite de l’intérieur du château, des jardins, et les nombreuses photos que vous aurez envie de prendre.

    IMG_8726

  • Jour 2 - 12h30

    Village témoin

    Après en avoir pris plein les yeux avec le château, reprenons le train depuis la gare de Matsumoto, direction l’ancienne station du Nakasendō, Narai-juku. Prenez la ligne Shinonoi jusque Shiojiri puis changez pour la ligne Chuo jusque Narai (total: 49 minutes).

    narai-juku

    Le Nakasendō était l’une des cinq routes japonaises durant l’époque d’Edo. Si la plus célèbre d’entre elles reste la Tokaidō, le Nakasendō est la seule à avoir préservé certains de ces relais tels que Tsumago, Magome et Narai(-juku).

    Le village est très animé du printemps à l’automne (beaucoup moins en hiver). Il s’articule autour d’une grande rue longue d’environ 1 kilomètre et bordée de vieilles maisons d’époque occupées par des boutiques et restaurants.

  • Jour 2 -16h30

    La deuxième journée s’achève tranquillement et peut-être apprécierez-vous un peu de repos à l’hôtel avant de ressortir dîner.

    En repassant par le rez-de-chaussée de la gare de Nagano, vous arriverez dans un grand magasin où sont alignées des dizaines de stands de nourriture. Parmi eux, il en est un qui ne prépare que des oyaki, une spécialité locale. Il s’agit d’une pâte de sarrasin fermenté enroulée autour d’une farce de légumes, de fruits, ou de pâte de haricot anko puis rôtie sur une poêle de fer.

    Oyaki Nagano

  • Jour 3 - 9h00

    C'est parti pour les singeries

    L’attraction phare de la région de Nagano est le parc aux singes du Jigokudani Yaen Koen ou Snow Monkey Park en anglais. Pour s’y rendre, il existe deux possibilités (trois si on considère l’option de la voiture de location). Tout d’abord, rendez-vous dans la gare souterraine de Nagano jusqu’au guichet de la Nagano Dentetsu Line et achetez le Snow Monkey 1-Day Pass. Il vous permettra de faire l’aller-retour en train et en bus sans vous soucier de l’horaire.
    Nous vous conseillons d’opter pour le bus qui, en plus d’être plus rapide, vous dépose beaucoup plus près de l’entrée du parc. Attention, plus près ne veut pas forcément dire devant au Japon. En effet, une fois descendu du bus, une longue marche en forêt vous attend…

    Cette marche en forêt, on nous en annonce la couleur dès le portail d’accès. Ce sera 1,6km et 25 minutes minimum de marche.

    Jigokudani yaen koen_3

  • Jour 3 - 10h00

    Au bonheur des singes

    Après avoir arpenté un interminable chemin sinueux à flanc de montagne, risqué de tomber une bonne dizaine de fois (il y avait de la neige quand nous y étions), nous voici enfin presque arrivés. Plus que quelques marches (décidément !) mais voila que déjà des singes en liberté nous accueille, ou plutôt nous bloque la route.

    Jigokudani-yaen-koen_1

    Evitons-les tranquillement et continuons notre chemin. Montrer votre Snow Monkey 1-day pass à l’entrée, il fait également office de billet. Une fois dans le parc, on se rend compte que ce n’est pas très grand mais que le nombre de « pensionnaire » est tout de même conséquent. Tout le monde vient pour voir le grand bassin d’eau chaude dans lequel les macaques se baignent. L’endroit est juste magique sous la neige, mais reste intéressant et surtout ouvert toute l’année.

    Jigokudani yaen koen_2 Jigokudani yaen koen_4
  • Jour 3 - 12h00

    Pour repartir d’ici, c’est un peu la croix et la bannière. Organisez bien votre balade en fonction des horaires de bus et ainsi éviter d’attendre le prochain pendant plus d’une heure. Idéalement, vous repartirez vers la gare de Yudanaka en direction de la dernier halte de notre séjour, la ville d’Obuse. Ici aussi, vous pouvez utiliser votre Snow Monkey 1-Day Pass.

    Obuse-1

    Les 30 minutes de train qui séparent Yudanaka d’Obuse vous ont à peine reposés, mais peut-être vous ont-elles donné faim. A la gare d’Obuse, prenez un plan à l’office de tourisme et faites vous indiquer le Musée Hokusai. Autour de ce dernier, de nombreuses boutiques de confiseries et de biscuits, notamment à la châtaigne – la spécialité locale – attendent les cars de touristes. Des restaurants sont également là pour vous sustenter. Après déjeuner, vous pouvez visiter ledit musée, consacré comme son nom l’indique au maître de l’ukiyo-e, Hokusai.

    Obuse

    Repartez tranquillement vers la gare en passant par les ruelles typiques de l’époque Edo qui traversent de jolis jardins et une distillerie. Nagano n’est qu’à 35 minutes.

  • Jour 3 - 15h00

    Sayonara Nagano

    Notre séjour à Nagano s’achève ici. Evidemment, l’itinéraire que nous avons proposé ne plaira pas à tout le monde, certains préférant venir dans la région pour skier par exemple. Néanmoins, en l’espace de ces trois jours, vous aurez pu voir l’essentiel des grands sites touristiques, des paysages et des montagnes sublimes, le tout dans une ambiance “province” qui tranche avec le tumulte des grandes villes comme Tokyo.

    Il est temps de reprendre le Shinkansen. Vous avez deux options : le nord vers Kanazawa ou le sud vers Tokyo. Que choisirez-vous ?

    Quelle que soit votre décision, n’oubliez pas d’acheter votre boîte de KitKat à la pomme, le KitKat régional.

    KitKat Shinshu apple nagano

    Bon voyage !

Partagez

Commentez

  1. Article très intéressant, je vis actuellement dans la région de Nagano et je fais le tour des sites touristiques. Les infos sur Togakushi sont précieuses, je vois notamment que vous n'avez pas hésité à le faire sous la neige, ce qui me donne un peu de courage pour aller le faire cette semaine.

    Si vous retournez dans la région, il y a encore quelques sites à voir, notamment le village onsen de Shibu, très joli, et les ateliers de fabrication de soba, spécialité régionale (on en trouve un peu partout, par exemple à Togakushi).

    En ce qui concerne le ski, Nagano n'a pas été hôte olympique pour rien, l'un des meilleurs réseaux de pistes (la plupart connectées entre elles) de toute l'Asie.

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.