Restez Vigilant
Actualité

Il y a 10 ans, un terrible tremblement de terre et un tsunami dévastateur frappaient le Japon

10 ans ont passé depuis ce vendredi 11 mars 2011 où durant près de cinq minutes, la terre a tremblé comme jamais au Japon. Une secousse, avec un épicentre situé au large des côtes du nord-est, qui aura engendré de terribles vagues et un tsunami emportant la vie de plus de 15,000 personnes.

10 ans plus tard, nous vous proposons de redécouvrir notre récit de ces quelques jours de folie tel que nous l'avions écrit en cette fin d'hiver 2011.


Jour J : Ce vendredi 11 mars 2011, à 14h53 a eu lieu le plus violent séisme de l'Histoire du Japon. D'une magnitude de 9 sur l'échelle de Richter, il a provoqué un important tsunami dans la région de Sendai. Les images qui passent en boucle à la télévision sont terrifiantes.

Les magasins d'alimentation ont été littéralement dévalisés et nombreuses sont les personnes à avoir préparé un sac avec des vêtements et un nécessaire de survie. Impossible de trouver de l'eau en bouteille et les denrées alimentaires de base sont de plus en plus difficiles à trouver.

J+1 : Plusieurs dizaines de répliques dont deux assez longues ont secoué la même zone. A Tokyo, les gens sont sereins et continuent de s'informer. Une explosion due à l'hydrogène aurait été signalée dans une centrale de Fukushima. De nombreuses images amateurs alimentent les chaînes de télévision. L'eau s'est à présent retirée et n'a quasiment rien épargné.

J+2 : Ce dimanche, les rues sont quasiment désertes à Tokyo et la plupart des magasins sont fermés. Nous sommes toujours dans l'attente d'informations concernant cette fameuse centrale qui n'en finit plus de nous inquiéter. Ce matin vers 8h, une grosse réplique de plus de 6 sur l'échelle de Richter nous a réveillés.

Nous sommes à Osaka. L'ambassade de France a recommandé à ses ressortissants de quitter Tokyo par précaution. Ma femme et moi avions préféré prendre les devants et sommes montés dans un Shinkansen étonnement désert à 19h40. J'ai photographié des images de la télévision japonaise que vous pouvez consulter plus bas.

J+3 : A Tokyo, des coupures de courant volontaires ont été mises en place dans 21 des 23 arrondissements ("ku"). Les transports sont soit purement et simplement fermés ou retardés. Certains magasins sont à nouveau livrés en denrées alimentaires. A Osaka, à plus de 500 kilomètres, la vie suit son cours, les gens sont partis travailler comme n'importe quelle autre journée.

Le bilan pourrait atteindre plusieurs dizaines de milliers de morts auxquels il faut ajouter un grand nombre de personnes toujours disparues.

La première vidéo qui n'est pas très impressionnante a été tournée dans mon immeuble. On y voir la première réplique et les réactions de panique de certaines femmes.

Deux vidéos de la télévision japonaise

séisme japon 2011
Notre voisin de palier, le lutteur de sumo Yoshikaze, venu prendre des nouvelles de son épouse et ses amies. Il a pour ce faire dû descendre 17 étages à pied.
séisme japon 2011
séisme japon 2011
Des portes se ferment automatiquement pour renforcer les murs.
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
Tout le monde se regroupe sur un aire de jeux prévue en cas de désastre.
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
séisme japon 2011
Les enfants sont protégés par des espèces de coiffe molletonnée.
séisme japon 2011
séisme japon 2011
Quant aux adultes, ils arborent un casque de chantier.
séisme japon 2011
séisme japon 2011
Beaucoup de distributeurs de boissons n'ont pas survécu aux fortes secousses.
Les pompiers vérifient les alimentations de gaz par précaution.
Une file d'attente comme jamais dans les conbini. Et des étals dévalisés !
séisme japon 2011
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon
tsunami-japon

Dark Tokyo

11/04/2011. Un mois déjà que les Japonais se battent pour stabiliser la situation à Fukushima. Effet direct de l’arrêt des réacteurs, des villes comme Tōkyō se voient contraintes à effectuer de drastiques économies d’énergie. Ainsi, les couloirs de métro ne sont que faiblement éclairés, de même que les rues ou les bâtiments, conférant à l'ensemble une atmosphère extrêmement étrange.

DARK GINZA

Ginza, à l'image de Shibuya ou Shinjuku, est un quartier d'habitude très lumineux. Les grands magasins comme Mitsukoshi, Matsuya ou Matsuzaka n'allument plus leur façade à la nuit tombée, plongeant du même coup, tout le quartier dans une quasi obscurité inquiétante.

DARK SHIBUYA

Shibuya est le quartier nocturne par excellence. Son célébrissime carrefour en fait sa renommée dans le monde entier. Habituellement, les pancartes publicitaires et autres écrans géants éclairent le lieu qui parait bien fade.

dark shibuya
Sélection de la rédaction
Affiliation
Populaires