Actualité

La Russie aurait lancé des cyberattaques contre les Jeux Olympiques de Tokyo au printemps dernier

Les renseignements militaires russes ont mené des cyberattaques visant les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo initialement prévus pour cet été dans le but de perturber les événements, a déclaré lundi le gouvernement britannique.

Le GRU (direction générale des renseignements de l’État-Major des Forces Armées de la Fédération de Russie) s'est engagé dans une cyberactivité hostile avant la décision en mars de reporter les jeux à l'année prochaine en raison de la pandémie de coronavirus.

Une cyber-reconnaissance a été effectuée sur les organisateurs, les entreprises sponsors et les services logistiques, a déclaré le gouvernement britannique. Les détails des cyberattaques ne sont pas immédiatement connus, et il n'est pas clair non plus si les cyberattaques ont causé des dommages réels aux entités ciblées.

Selon le gouvernement britannique, ces actions sont "les dernières d'une campagne de cyberactivité malveillante russe contre les Jeux Olympiques et Paralympiques".

Qualifiant les cyberattaques russes de «cyniques et imprudntes», le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a déclaré: «Nous les condamnons dans les termes les plus forts».

La Grande-Bretagne continuera à travailler avec ses alliés "pour dénoncer et contrer les futures cyberattaques malveillantes", a-t-il ajouté.

Sélection de la rédaction