Transport

Construit pour les premiers Jeux Olympiques de Tokyo, le monorail fête ses 56 ans

Les transports au Japon, vous commencez à le savoir, font preuve d'une maîtrise de tous les instants. Propreté, ponctualité et prouesses techniques inégalées.

Depuis 1964 et l'organisation des Jeux Olympiques à Tōkyō, un monorail relie l'aéroport d'Haneda, l'unique de la ville à cette époque et la station d'Hamamatsuchō située au sud-ouest du centre en 17 minutes. En dehors du fait que ce genre de trains soit toujours atypique, c'est les sensations qu'il procure qui surprennent, pour ne pas dire effrayent à certains moments. En effet, le train se penche "quelque peu" dans des courbes qu'il peut négocier à plus de 80 kilomètres/heure. On a alors l'impression particulière d'être en phase d'atterrissage d'un avion, survolant en rase-motte les autoroutes ou les canaux. Bon, c'est pas Space Mountain non plus, mais pour celui qui a un peu le vertige, cela peut être un peu troublant... Aujourd'hui, la ligne est opérée conjointement par Japan Rail (SNCF japonaise, la comparaison n'est vraiment pas flatteuse mais bon...), Hitachi, et les compagnies aériennes Japan Airlines et All Nippon Airways et transporte environ 300,000 voyageurs par jour.

Le premier monorail en 1964
tokyo-monorail
tokyo-monorail
tokyo-monorail
tokyo-monorail
tokyo-monorail
tokyo-monorail
tokyo-monorail

Depuis cette semaine, c'est un monorail aux couleurs de Kiki et Lala, les Little Twin Stars, qui circule sur la ligne.

by day
by night

Sélection de la rédaction