Actualité

Le premier musée consacré au peuple indigène Aïnou ouvre ses portes au Japon

Le premier musée national du Japon dédié aux peuples autochtones aïnous du nord du Japon a ouvert ses portes dimanche 12 juillet dans la ville de Shiraoi au sud de Sapporo, la plus grande ville d'Hokkaido.

Le groupe ethnique a vécu pendant des siècles dans des régions qui sont devenues le nord du Japon, notamment sur l'île principale la plus septentrionale du pays, Hokkaido, ainsi que sur Sakhaline aujourd'hui propriété de la Russie.

À partir de l'ère Meiji (1868-1912), la politique d'assimilation mise en place par les gouvernements successifs, la minorité aïnou va être victime de discrimination et de dépossession de terres. S'en suivront une paupérisation de la communauté en matière de finances et d'éducation.

Pour les même raisons, les Aïnous ont également eu du mal à maintenir leur culture et traditions, et n'ont pas été autorisés à parler leur langue maternelle.

Réclamé depuis longtemps, ce premier musée ouvre de nouvelles perspectives à cette population indigène du Japon. Ses visiteurs vont enfin pouvoir découvrir la musique, la cuisine, la danse et bien d'autres éléments de cette culture qui restent, aujourd'hui encore, méconnus d'une grande partie de la population japonaise.

Actualité
Sélection de la rédaction