Musique

Une maison de disques sud-coréenne lance un groupe de Kpop avec uniquement des chanteuses japonaises

Sûrement pas l'un des marchés les plus faciles pour la Kpop, le Japon est pourtant devenu adepte de ces boys et girls band venus de l'autre cote du détroit de Corée. S'ils n'arrivent pas au niveau des ventes d'artistes locaux, les BTS, Twice ou Tohoshinki peuvent compter sur une solide base de fans japonais.

Depuis février 2019, la société de production coréenne JYP Entertainment et Sony Music Japan diffusent à la télévision le Nizi Project, un télé-crochet façon PopStars pour créer un groupe de Kpop 100% japonais. Lors de la premiere saison, 26 filles ont été sélectionnées. Dans la seconde saison, il n'en restait plus que 14. Finalement, JYP Entertainment et Sony Music viennent d'annoncer que 9 filles formeraient le groupe finalement baptisé NiziU (du japonais niji, arc-en-ciel, et de l'anglais you, les deux mots lus ensemble ressemblant vaguement à la phrase Need you).

Les heureuses élues sont Arai Ayaka, Yamaguchi Mako, Katsumura Maya, Ogou Mayuka, Suzuno Miihi, Nina Hillman, Oe Riku, Yokoi Rima, Hanabashi Rio. Alors que toutes les filles sont japonaises, Hillman née à Seattle est d'origine japonaise-américaine.

Le premier mini-album numérique du groupe "Make You Happy" a été lancé le 30 juin au Japon et en Corée du Sud. Il contient quatre chansons (Make you Happy, Baby I’m a Star, Boom Boom Boom et To Beyond the Rainbow). Le premier véritable premier album du groupe devrait sortir à l'automne 2020.

Musique
Sélection de la rédaction