Actualité

Seulement 900 couples LGBT reconnus au Japon depuis 2015

Partagez

Un total de 900 couples de minorités sexuelles ont été reconnus au Japon depuis 2015, année durant laquelle les premiers gouvernements locaux ont commencé à émettre des certificats pour de tels partenariats.

Dans un pays longtemps réfractaire à la cause homosexuelle, l'enquête menée par l'agence de presse Kyodo montre que le nombre de couples lesbiens, gays, bisexuels et transgenres certifiés a rapidement augmenté. Au cours de l'exercice 2019 seulement, il a augmenté de 496, selon le sondage couvrant deux administrations préfectorales et 45 administrations municipales qui avaient introduit leurs systèmes de certification au 1er avril.

Le résultat suggère une sensibilisation croissante du public aux couples LGBT au Japon, mais l'enquête a également montré que les avantages qui leur sont offerts sont limités. Au Japon, les mariages homosexuels ne sont pas légalement reconnus et ces certificats ne sont pas légalement valides.

La ville d'Osaka a délivré des certificats à 187 couples, le plus grand parmi les gouvernements locaux interrogés. Setagaya, municipalité de Tokyo, est arrivée deuxième avec 117, suivi de 88 à Sapporo.

Dans de nombreux cas, les couples LGBT bénéficient d'avantages tels que leur permettre de demander un logement social. Ils restent cependant confrontés à des difficultés, même avec ces certificats, notamment l'impossibilité de recevoir des informations médicales importantes si un partenaire tombe malade. Les hôpitaux fournissent normalement ces informations uniquement aux membres de la famille.

De plus, comme la plupart des gouvernements locaux ne reconnaissent pas leurs certificats, les couples LGBT doivent suivre de nouvelles procédures lorsqu'ils déménagent dans d'autres villes.

Suggestion de la rédaction
Populaires

Suivez-nous