Cuisine

L'onigiri, la boule de riz que les Japonais mangent à toute heure

Depuis que les Japonais mangent du riz, ils en font des boulettes. L'origine de l'onigiri ne date donc pas d'hier puisque dès l'époque de Nara au 8e siècle, alors que l'usage des baguettes se démocratisaient, on faisait des boulettes de riz, notamment lorsqu'il s'agissait de manger dehors.

De nos jours, l'onigiri reste une façon de préparer le riz très populaire, et ce dans toutes les strates de la population. Qu'on les fasse soi-même a la maison ou qu'on les achète en magasin, on les mange à toute heure de la journée. Leur prix très abordable, moins d'un euro, en fait un en-cas prisé de tous.

Un onigiri est la plupart du temps fait de riz blanc de forme triangulaire ou cylindrique et enveloppé dans du nori (algue). Traditionnellement, un onigiri est rempli d'ume mariné (umeboshi), de saumon salé, de katsuobushi, de kombu, de tarako ou de tout autre ingrédient salé ou acide comme conservateur naturel. Dans les faits, il en existe aujourd'hui fourré à un peu près tout ce qui se mange.

S'il existe encore ici et là quelques échoppes spécialisées dans la confection d'onigiri, généralement tenues par des personnes âgées, la plupart se vend et s'achète dans les combini, les supérettes que l'on trouve un peu partout au Japon.

Nesnad / CC BY

Toutes les chaînes de combini disposent de leur propre gamme. Les plus vendus sont ceux au sea chicken, le poulet de mer qui n'est rien d'autre que du thon avec de la mayonnaise.

Et si vous nous demandez de choisir les meilleurs parmi ceux vendus dans les combini, on miserait peut-être sur ceux de Family Mart. Enfin, c'est une affaire de goût bien entendu.

Cuisine
Sélection de la rédaction