Restez Vigilant
Gourmandise

Au Japon, les papiers d’emballages de Kit Kat permettent de fabriquer des origamis

Le gout du risque

Commercialisé depuis 15 ans au Japon, le KitKat emblématique au matcha est arrivé en France en 2019. À moins d’une prise de risque importante de Nestlé, ce biscuit enrobé de chocolat blanc et de thé vert ne sera surement pas suivi des innombrables déclinaisons que l’on trouve au Japon.

Curieuses ou douteuses au goût des occidentaux, il existerait, dans cette légendaire et mystérieuse contrée plus de 350 variétés de KitKat. La myriade de combinaisons de goûts et de couleurs qu’il est possible de dénicher en glanant dans les étals des supérettes de quartier est impressionnante : wasabi, saké, banane, fraise, jasmin, pastèque, mangue, et même au vin.

Nestlé a réussi à amener KitKat à un tout autre niveau au Japon, et ce, en moins de deux décennies. Entre combinaisons innovantes et éditions spéciales inspirées, il y a eu énormément de travail pour satisfaire les besoins de nouveautés des locaux.

Terre d’innovation

Depuis quelques temps, la branche japonaise de Nestlé a déployé une autre nouveauté qui devrait ravir les amateurs de design industriel : des emballages en papier pour réaliser des origamis.

Pour commencer, ce sont les versions miniatures qui ont été choisi pour accompagner les origami en kit (kat). Cinq goûts parmi les plus populaires ont été sélectionnés. Parmi eux, le goût “original”, thé matcha ou encore “otona no amasa”, qui s’approche du chocolat noir. L’emballage en papier contient les instructions pour réaliser la grue japonaise, symbole de paix, l’un des origamis les plus célèbres mais l’un des plus techniques aussi.

Le déploiement est limité, dans un premier temps, mais il est loin d’être anecdotique. Le Japon représente le plus gros marché de la marque. La filiale du groupe Nestlé vend 4 millions de mini-Kit Kat chaque jour au Japon. Et cette mesure devrait réduire de 380 tonnes chaque année les déchets plastiques de l’entreprise.

Régulièrement épinglé par les organisations environnementales, Nestlé compte développer de nombreux emballages durables et recyclables. D’ici à 2025, la marque Kit Kat souhaite passer à 100% d’emballages recyclables ou réutilisables. En 2021, les emballages papier devraient faire leur apparition au Japon sur les tailles normales des biscuits chocolatés.

Au Japon toujours, et selon l'industriel suisse, le recours à la pulpe de cacao comme sucre naturel permet de réduire de près de 40% le sucre contenu dans ses chocolats "sans altérer ni le goût ni la texture des produits". La méthode est appliquée sur les KitKat vendus au Japon. Il n’y aurait plus de sucre raffiné ajouté.

Cette année, d’autres produits seront proposés dans d’autres pays, par l’intermédiaire de certaines des marques de confiseries les plus populaires de Nestlé.

Il faudra penser à bannir l’huile de palme maintenant.

Sélection de la rédaction
Affiliation
Populaires