Actualité

Les bonnes manières des Japonais ont permis d'endiguer l'épidémie selon le vice-premier ministre

Partagez

Le ministre des Finances et Vice Premier ministre, Taro Aso, a déclaré jeudi que le taux de mortalité relativement bas du Japon à cause du nouveau coronavirus reflète le "niveau de standard culturel" (民度) plus élevé du pays. Par standard culturel, il faut entendre bonnes manières et discipline.

"J'ai reçu des appels téléphoniques des dirigeants étrangers demandant : Avez-vous des médicaments que nous ne connaissons pas ? Ma réponse est que le niveau des mœurs sociales est différent. Une fois dis ça, le silence s'installe"

Le Japon a connu environ sept décès dus au coronavirus pour 1 million d'habitants, a déclaré Aso, un niveau bien inférieur aux États-Unis, à la Grande-Bretagne et à la France.

"Les États-Unis ont infligé des amendes aux personnes qui ont enfreint les règles de confinement, et la France l'a fait aussi. Nous n'avons pas eu à faire une telle chose, nous n'avons fait que demander aux gens de suspendre l'activité des entreprises non essentielles et de rester à la maison" a ajouté Aso. "Nous devrions en être très fiers."

Selon les données de l'Université Johns Hopkins, le taux de mortalité COVID-19 pour 100000 personnes était de 0,72 au Japon, alors qu'il était de 32,76 aux États-Unis, 43,33 en France et 59,88 au Royaume-Uni à partir de mercredi. Le taux était relativement bas en Asie, avec la Chine à 0,33 et la Thaïlande à 0,08.

Le Japon a jusqu'à présent évité une flambée explosive des infections, avec environ 17 600 cas et moins de 1000 décès.

Suggestion de la rédaction
Populaires

Suivez-nous