Restez vigilant
Actualité

Le Japon prévoit la réouverture de ses frontières avec certains pays

Le Japon envisage de rouvrir ses frontières aux voyageurs de pays sélectionnés qui ont de faibles niveaux d'infections au coronavirus.

Alors que les écoles, les cinémas, les clubs sportifs et les grands magasins ont rouvert lundi à Tokyo, les médias ont annoncé que le gouvernement prévoyait également d'autoriser les voyageurs en provenance de Thaïlande, du Vietnam, d'Australie et de Nouvelle-Zélande à entrer dans le pays au cours des prochains mois.

Il n'y a eu aucun commentaire immédiat du ministère des Affaires étrangères.

Environ 17 000 cas de coronavirus ont été confirmés au Japon depuis le début de l'épidémie avec environ 900 décès.

Le gouvernement envisage d'autoriser les voyageurs d'affaires des quatre pays à entrer s'ils sont testés négatifs au COVID-19 au départ de leur pays d'origine et à l'arrivée au Japon, a rapporté Asahi Shimbun.

Une fois autorisés à entrer dans le pays, les déplacements des visiteurs seront limités à des zones telles que le lieu de séjour, les bureaux de l'entreprise et les usines, a indiqué le journal, ajoutant que l'utilisation des transports en commun serait interdite.

Avec le Japon, la Thaïlande, le Vietnam, l'Australie et la Nouvelle-Zélande sont membres du Partenariat transpacifique (TPP-11) et ont des liens commerciaux solides avec le Japon.

L'Asie du Sud-Est ne représente que 4,4% des infections mondiales au COVID-19, selon l'Organisation mondiale de la santé, beaucoup moins que les Amériques ou l'Europe, qui représentent chacune environ 40%.

La jeunesse vietnamienne est le groupe de travailleurs étrangers qui connaît la croissance la plus rapide au Japon. Beaucoup arrivent dans le cadre d'un programme de formation technique mis en place par le gouvernement japonais, qui est largement considéré comme un moyen de recruter des cols bleus dans un Japon timide en matière d'immigration.

Sélection de la rédaction
Affiliation
Populaires