Les élections françaises expliquées à la télévision japonaise

lundi 27 mars 2017 / Vincent Ricci

La France s'apprête à choisir son nouveau président, et le Japon commence à s'y intéresser.

Hier en fin d'après-midi, et après la superbe victoire de Kisenosato dans le tournoi de sumo d'Osaka, la télévision NHK présentait これでわかった!世界のいま, une émission hebdomadaire qui permet de mieux comprendre les grands dossiers en cours dans le monde.

L'épisode diffusé hier en direct, proposait de décrypter les différentes forces en présence à l'élection présidentielle de fin avril avec un focus tout particulier sur Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Comme souvent avec la télévision japonaise, les maquettes et autres plaquettes autocollantes étaient de la partie. Derrière cet aspect enfantin, les explications de Monsieur l'Expert étaient assez justes et décrivaient relativement bien l'ambiance de la campagne.

L'emblème de la France est le coq. Normal donc d'en voir un en polystyrène sur le plateau pour servir de support pédagogique. Sur l'aile gauche, les deux derniers présidents socialistes, sur l'aile droite les deux derniers de droite. Sur la crête du coq, deux notions importantes qui définissent la France selon le Japon, son appartenance à l'Union Européenne (EU) et sa tolérance (寛容さ).

Après un effet spécial, le coq pond un oeuf (?!) et qui sort de l'oeuf ? Marine Le Pen

Au moment de présenter Jean-Marie Le Pen et le parti qu'il a créé il y a 45 ans, un sticker mauve est posé sur son front avec l'inscription 悪魔のような政党, le parti démoniaque.

L'invitée de l'émission demande : "C'est son mari ?"

Marine Le Pen est la chef de ce parti "démoniaque" mais en a amorcé une dédiabolisation (ソフト路線). Aussi, son projet est de rassembler les électeurs de droite et de gauche derrière sa candidature.

Attention le coq est à nouveau en émoi. Le présentateur sort un macaron du nid. "Ah oui, le macaron c'est français", réagit l'invitée.

L'expert : "L'autre candidat, ce n'est pas Macaron, mais Macron."
Crise de rires...

Hilarant !

Après avoir diffusé des extraits du débat à cinq de TF1, l'invitée, tout sourire lance un "kakkoii", comprenez, "il est pas mal ce mec".

Puis vient la présentation de Brigitte, la femme d'Emmanuel Macron. Sitôt la photo dévoilée, l'invitée (encore elle) demande : "C'est sa mère ?", "Non, c'est sa femme" répond l'animateur. "C'est son ancienne professeur au lycée", poursuit-il.

Voyez la réaction de l'invitée. D'abord interloquée, pour ne pas dire choquée, elle lance ensuite un "Subarashii", que l'on pourrait traduire par "C'est admirable".

Emmanuel Macron est favorable à l'accueil de migrants... (移民難民OK!)

... et il n'aime pas Donald Trump (le tout écrit sur une baguette de pain) トランプ嫌い

Enfin, et pour finir sur une note légère, l'émission a rapporté l'initiative lancée il y a quelques semaines qui voulait faire de Barack Obama un candidat aux élections présidentielles françaises.

Une émission somme toute divertissante et plutôt bien faite. Centrée sur les deux outsiders devenus favoris, elle a brièvement parlé des scandales qui touchent François Fillon mais à en voir les réactions en plateau, il semblerait qu'Emmanuel Macron par son jeune âge et ses clins d'oeil face caméra, ait déjà séduit les Japonais.