Revue de Web

Il y a désormais 209 plaques d’égouts Pokémon dont 3 nouvelles dans la ville de Tokorozawa

Partagez

La ville de Tokorozawa (où réside Hayao Miyazaki), située dans la préfecture de Saitama, accueille ses trois premières Pokefuta, ces fameuses plaques d’égouts aux couleurs de notre petit rongeur électrique jaune préféré et de ses loufoques amis.

Les trois plaques représentent plusieurs monstres de la famille des dragons associés à des congénères de type vol. Minidraco et Corvaillus, Draco et Airmure, sont associés à des paysages naturels représentatifs de la région. Et Dracolosse, lui, est accompagné d’un avion.

Ce n’est évidemment pas un hasard. La ville de Tokorozawa abrite un musée de l’Histoire de l'aviation japonaise installé sur l’emplacement du premier aérodrome de l’archipel. Les Pokefuta servent aussi à promouvoir les localités où elles sont présentes et attirer les touristes sur des sites d’intérêts.

Bien entendu, elles serviront également de Pokestops pour les toujours très nombreux joueurs de Pokémon Go.

Ces trois plaques nouvellement installées portent le nombre total de Pokefuta à 209 répartis sur 21 préfectures. Il reste donc 26 préfectures japonaises qui n’ont toujours pas eu droit à la moindre plaque. Heureusement, on recense. à ce jour, près de 901 espèces de Pokémon réparties en huit générations. Il y a encore de la marge.

Vous pouvez retrouver tous les emplacements sur le site officiel.

Suggestion de la rédaction
Populaires

Suivez-nous