# Solidaire
Manga

Anus beauté de Takeshi Ohmi, le manga qui s'intéresse aux hémorroïdes

A lire sur le trône.

Partagez

Les couvertures des versions originales japonaises "Kiss my ass"

Au Japon, il est connu sous le nom "Kiss my ass" (キス マイ アス), traduisez "Embrasse mon cul". En France, les éditions Kurokawa qui en ont les droits, ont comme toujours fait preuve de beaucoup d'imagination, et ont rebaptisé le titre "Anus beauté". Un titre sans aucun doute à mettre en relation avec le film Vénus Beauté sorti en 1999 avec Audrey Tautou et Nathalie Baye. Ou pas.

Selon Takeshi Ohmi, une personne sur trois en souffrirait. Ils semblent donc être un véritable problème de société au Japon. Et cela vaut bien un manga. Mais un manga sans superhéros. Cela dit, nos jeunes protagonistes doivent tout de même livrer un combat épique contre un insidieux ennemi, bien plus effrayants que Johan Liebert ou que les membres de l’Akatsuki et qui aurait même provoqué la fin de l'ère napoléonienne.

Souvent drôle, le manga est aussi instructif. De nombreuses légendes ponctuent le manga. Bourrés de schémas scientifiques et d’explications en tout genre sur les causes, les symptômes, les recommandations d’hygiène de vie et divers traitements à prodiguer en cas de crise, Anus Beauté est à la frontière entre ouvrage médical et comédie potache.

Kurokawa a même décidé de confier la préface de la série à Marina Carrère d'Encausse, la célèbre médecin qui anime les magazines de la santé sur France 5 : « Il existe en médecine des sujets tabous dont on n’ose pas parler ou que l’on évoque en riant, grassement quand on va bien… jaune quand on est concerné. Les douleurs de l’anus sont certainement au premier rang de ces sujets. (…) Comment faire passer ces messages afin d’éviter ces consultations différées ? Avec de l’humour. Et du sérieux. C’est clairement le but de ce manga. »

Si aux premiers abords, il nous apparait que les cases du manga ne sont qu’un format illustratif que l’auteur s’est approprié pour développer des conseils médicaux, au fil des pages (surtout dans le volume 2), se dévoile une petite intrigue et une romance se révéle.

Entre les personnages déjantés. les paires de fesses floutées, les dialogues ambigus et les situations cocasses qui donnent du rythme au récit, on est bien en train de lire un manga. Un chouette manga très plaisant à lire, d’autant que la série se conclut rapidement.

  • Manga

    Mitsuki Yakushiji, 16 ans, a tout pour être heureux. Sauf qu’il traîne avec lui un lourd fardeau : il souffre d’hémorroïdes. Personne n’est au courant, bien sûr, jusqu’à ce qu’une de ses camarades de classe le démasque. Frappée du même mal que lui, Shiori Miura connaît tout de cette maladie et elle est bien décidée à aider Yakushiji à la combattre, même contre son gré…

  • Manga

    Mitsuki Yakushiji a enfin une alliée dans sa lutte secrète contre les hémorroïdes ! Depuis que Shiori Miura le coache, la vie de notre héros a en effet pris un nouveau tournant. Les deux lycéens découvrent bientôt qu’une autre de leur camarade est frappée du même mal : Saya Komatsu, dont Yakushiji est amoureux, est elle aussi victime d’hémorroïdes. L’occasion est trop belle pour Yakushiji de se rapprocher de la jeune fille. Mais d’autres sentiments vont aussi éclore lors de cette aventure… Découvrez la lutte acharnée de deux adolescents pour trouver la voie de la paix intérieure… par le derrière.

Suggestion de la rédaction
Populaires

Suivez-nous