Partenaire particulier
Revue de Web

La campagne vidéo qui met en lumière les mauvaises manières des touristes étrangers au Japon récompensée dans un festival international

La pandémie de COVID-19 aura fait beaucoup de mal à l'industrie du tourisme, en particulier au Japon. Le pays pouvait s’enorgueillir de connaitre la plus grande croissance en terme de voyageurs étrangers accueillis ces 10 dernières années, passant de 9 millions en 2010 à 32 millions en 2019.

Les Chinois, Coréens et dans une moindre mesure les personnes d'Asie du Sud-Est, de par leur proximité géographique, forment la part la plus importante de ces touristes.

Si l'économie japonaise ne pouvait que se réjouir, les Japonais ne voyaient pas toujours d'un bon œil ces flots incessants de touristes aux cultures et manières parfois très éloignées des leurs. La ville de Kyoto représente à elle-seule le symbole de ces deux mondes qui ne se comprennent pas. L'ancienne capitale impériale, devenue depuis 10 ans le nouveau Disneyland de l'instagrammable japonais, respire à nouveau. Un récent sondage montre que la majorité de ses habitants ne souhaite pas revenir au tourisme de masse observé ces dernières années.

Une série de vidéos publiée sur YouTube et intitulée "Seeing differently" (Voir différemment) permet de se rendre compte du regard de la population locale sur les pratiques quelque fois inqualifiables de touristes qui se croient tout permis.

De l'insistance à prendre un selfie avec une geisha, au manque de respect dans un temple ou un restaurant, les mauvaises habitudes de cette nouvelle génération de touristes sont mises en lumière dans cette série qui vient juste d’être récompensée lors d'un festival international, le CIFFT, à Vienne. Le festival récompense les meilleures vidéos et campagnes de communication de l'industrie du voyage.

Sélection de la rédaction
Affiliation
Populaires