Revue de Web

Au centre du Japon, des pêcheurs font danser le feu pour attraper des poissons sucrés

S'il est un pays de traditions, c'est bien le Japon. Là où les sociétés occidentales regardent leur passé d'un oeil pour le moins distant, l'Orient dans sa globalité marche vers le futur en apportant avec lui ses coutumes ancestrales.

Dans la ville de Gero au centre du pays (voir notre reportage), une étonnante festivité anime cette fin d’été. Il y est question d'eau, de feu et de poissons.

On parle ici d'une méthode de pêche traditionnelle très spectaculaire qui consiste à attirer les poissons, généralement des ayu (ou poisson sucré), dans des filets grâce au feu. Lorsqu'il fait sombre autour de la rivière, les pêcheurs chantent "Ho ho" en balançant des tiges de bambou mesurant environ 4 mètres de long avec des torches enflammées suspendues à leurs extrémités. Le feu surprend les poissons, les enfonçant alors dans des filets de pêche.

Le premier jour de l'événement, 10 membres du groupe ont participé et ont capturé 25 poissons sucrés mesurant environ 18 à 23 centimètres. Naoki Koike, le chef de l'équipe de 58 ans, a commenté: "Il y a beaucoup d'algues à cause de la chaleur intense. Les poissons ont donc pu remarquer la présence nos filets sur lesquels les algues se sont collées. Nous n'avons pas attrapé beaucoup mais ceux que nous avons attrapé étaient gros et dodus."

Revue de Web
Sélection de la rédaction