Architecture

La maison par Tato Architects à Hokusetsu

Un vrai labyrinthe

Dans l’un des nombreux quartiers résidentiels d’Hokusetsu, dans la préfecture d’Osaka, où toutes les maisons ne sont que de mornes boîtes plus ou moins carrées surmontées d’un toit en pente, l’une des familles résidentes jouit d’un espace de vie bien moins conventionnel.

Plutôt que de s’en tenir à un plan orthogonal régulier, le bureau d’architecture Tato Architects, dirigé par Yo Shimada, a conçu une abracadabrante structure comportant 12 carrés reliés par des losanges composés de deux triangles équilatéraux.

Les douze pièces du rez-de-chaussée sont reliées à six autres, à l’étage supérieur. Les structures sont en bois, et chaque plan carré est simplement soutenu par des piliers.

Jardins et terrasses sont placés à l’intérieur, rendant l’édifice relativement isolé de son environnement direct. Mais la maison reste très lumineuse. De nombreux puits de lumière et de grandes fenêtres, au premier étage, permettent de faire entrer la lumière naturelle.

 

Selon Yo Shimada, les maisons bien conçues et confortables imposent à ses occupants un style et un rythme de vie prédéfini et routinier. Cette habitation sensée faciliter « le temps passé ensemble », est remplie d’espaces autonomes pouvant convenir à toutes les situations quotidiennes et s’adapter à d’éventuels changements. Elle permet des découvertes quotidiennes et d’apprécier la présence de chacun. L’idée est de permettre aux clients de vivre plus librement et activement. Conceptuel.

Sélection de la rédaction