Gourmandise

Top 10: Les snacks et friandises préférés des Japonais

Qu'on se le dise, le Japon est le paradis des snacks en tout genre. Vendus en boite ou à l'unité pour une dizaine de yens (moins de 10 centimes d'euro), ils régalent les enfants et les parents à toute heure de la journée. La plupart n'ont jamais quitté les frontières de l'archipel et dans certains cas, c'est franchement dommage.


1. うまい棒 (Umai-bō), le stick delicieux

Il ne pouvait pas y avoir match, tant les umai-bō sont populaires au Japon. Disponibles dans une quantité astronomique de saveurs, ce sont ceux au goût Potage au maïs (コーンポタージュ) qui récoltent les suffrages de la plupart des Japonais, et surtout des enfants.

Ce Youtubeur japonais aux 8 millions d'abonnés a acheté pour 1 million de yens d'umai-bō (8200 euros)

2. ブラックサンダー (Black thunder), l'éclair de chocolat

Les biscuits au chocolat, et plus globalement le chocolat japonais, sont assez éloignés de no standards européens. En plus de dix ans sur place, nous n'avons jamais trouvé de gâteaux aussi bons que de simples Pépito ou Petits écoliers.

Deuxième de ce classement, le Black Thunder est une gaufrette au chocolat et aux noisettes étonnamment léger et savoureux.


3. ベビースターラーメン (Babystar Ramen)

Des ramens grillées, soufflées, snackées, on ne sait pas trop de quoi il s'agit si ce n'est que les Babystar ramen s'engloutissent à une vitesse faramineuse. Evidemment, il en existe une gamme complète pour accompagner votre bière de fin de journée, comme l'atteste la publicité qui suit.


4. チロルチョコ (Trol Choco)

Une bouchée et puis s'en va. Le Tirol Choco est comme son nom l'indique un morceau de chocolat. Si l'appellation Tirol fait référence à la province autrichienne homophone, sûrement, mais l'analogie s'arrête la.


5. 麦チョコ (Mugi-choco)

Les Mugi-choco sont un mix entre les Coco Pops et les Kinder Country.


6. キャベツ太郎 (Kyabetsu Tarō)

Monsieur Chou est une gamme de gâteaux apéritifs. Il se compose de boules de maïs assez larges (environ 3 cm de diamètre) aromatisées de petits morceaux de nori et de sauce brune japonaise. Malgré son nom (kyabetsu signifie chou en japonais), la collation ne répertorie pas le chou dans ses ingrédients.


7. 蒲焼さん太郎 (Kabayaki-san Tarō)

Malgré une image d'unagi sur l'emballage, Kabayaki-san Tarō est en realité une preparation à base de surimi de lieu jaune. Puisqu'il est comprimé pendant sa cuisson, il a une texture très dure.


8. ふ菓子 (Fugashi)

Les fugashi existent depuis l'ère Edo. A l'origine d'une longueur de 30 centimètres, il se sont réduits avec les années. Le fugashi est une merveille de boulangerie: une pâte coupée en longs blocs, cuite deux fois puis arrosée de cassonade. Sa texture, une combinaison d'éponge, d'air et de flocons, est comme un croisement entre un morceau de pain grillé sucré et un croissant.


9. ポテトフライ (Potato Fry)

Potato Fry est un snack dont la commercialisation s'est arrêtée en 2013. Il coutait 25 yens et a été vendue au Japon pendant 25 L'annonce de l'arrêt de la production a engendre 100 000 tweets, et des hommages vidéo sur YouTube et même des goûters d'adieu.


10. カットよっちゃん (Cut Yocchan)

Réalisés à base de calmars et de vinaigre, les Cut Yocchan sont savoureux mais particulièrement aigres. Le snack a une texture douce et moelleuse et les enfants l'adorent, notamment pour la loterie qui apparait lorsqu'on ouvre le paquet. Si la mention "Gagné" est inscrite sur l'emballage, vous pouvez récupérer un deuxième paquet auprès du marchant qui vient de vous le vendre.

Sélection de la rédaction