Dossier Light Novel : Mais qu'est-ce qu'un Light Novel ?

mercredi 13 septembre 2017 / Amandine Coyard

Le Light Novel est un phénomène que j'ai vu éclater du jour au lendemain : en un clignement des yeux ces romans avaient droit à une multiplication de leurs rayons dans les librairies japonaises et commençaient à se lancer sur le marché français. J'ai longtemps eu du mal à cerner ce genre qui était toujours mis à part et semblait complètement hybride, entre le roman et les mangas, sans toutefois avoir à mes yeux de définition concrète. Vous êtes vous aussi perdus face à cet ovni littéraire qui semble se faire une place au soleil dans la littérature en France ? Pas de panique, dans ce dossier Light Novel on défriche le phénomène pour vous.

Il se composera de trois parties : la première, cet article, est consacrée à définir et replacer la Light Novel dans son contexte. Dans la seconde, je vous livrerai mon avis comparatif et mes impressions sur trois Light Novel que j'ai pu découvrir, et la dernière sera une interview de Louis-Baptise Huchez, directeur de collection pour OFELBE, seul éditeur à ce jour spécialisé en Light Novel en France.

 

La base

Un Light Novel, c'est quoi ? En japonais dans le texte ライトノベル (raito noberu) ou ラノベ (ranobe) pour les intimes, le Light Novel est un type de roman japonais principalement à destination des adolescents et jeunes adultes. Oui mais pas que, le Light Novel un nouveau type de littérature : même support, autre format. Ainsi plus qu'une tranche d'âge, le Light Novel se tourne vers tous les amateurs d'une littérature un peu différente. Si on en croit la page wikipédia du genre, ils évoquent autant de sujets que l'amour, la science-fiction, la fantasy, le mystère ou encore l'horreur. Tout en programme en effet, car ce qui fait le Light Novel tient plus du contenant que du contenu. Ce qui le caractérise au premier abord, c'est sa petite taille ! Moins de 200 pages au Japon pour des livres taille mini que l'on peut emporter partout. Les chapitres sont prépubliés comme pour ses amis et proches collègues les mangas, et ses lignes se dévorent très vite entre deux arrêts de train.

Les origines du Light Novel remontent aux années 1970 au Japon mais ce n'est que dans les années 90 que le genre se taille sa part du lion au sein des autres types de roman grâce entre autres à Haruhi Suzumiya. Une seconde vague de succès déferle à la fin des années 2000 grâce à un autre titre bien connu désormais : Sword Art Online. Le succès de ses "romans de gare" japonais va permettre un portage de titre jusque alors exclusif au format Light Novel sous la forme d'anime, de mangas ou encore de jeux vidéos. La genre a conquis et s'est fait sa place au soleil. Il faudra désormais faire avec des stratégies marketing plus qu'efficaces où le lecteur est invité à lire le Light Novel pour découvrir un arc inédit ou tout simplement la génèse de son media préféré.

Entre ces pages, vous trouverez des illustrations aux penchants manga et des histoires originales mais allant droit au but. On ne se perd pas en descriptions à rallonge dans les Light Novel et on préfère un ton vif et dans le cœur de l'action, de quoi se réconcilier avec les réfractaires à la lecture ou les gens qui dévorent les chapitres lorsqu'ils parviennent à se trouver du temps. Dans un pays au rythme aussi intense que le Japon, le genre Light Novel a su s'imposer et se trouver rapidement un public parfaitement adapté en se tournant vers la nouvelle génération et ses modes de consommation ultra rapide.

Écrire un Light Novel est nettement moins demandeur que de produire un anime ou un manga, un bingo gagnant pour pouvoir poursuivre des séries qui ont une fanbase forte mais pas assez pour porter une suite à l'écran ou au format manga. Ainsi Gundam Wing possède sa suite au format Light Novel (disponible uniquement en japonais) : Frozen Teardrop, mais on peut aussi retrouver sous ce format le plus nostalgique Kimagure Orange Road. Un moyen de pouvoir combler les fans sans s'engager dans des dépenses qui pourraient ne pas être rentables... mais aussi de conquérir un nouveau public.

Hatsune Miku aussi s'exporte en Light Novel @Amazon.co.jp

La percée sur le marché japonais

Plusieurs succès ont permis au Light Novel de se faire sa place au soleil, les plus importants étant Haruhi Suzumiya, Sword Art Online bien sûr ou encore SPICE&WOLF. Le genre a ensuite tellement la côte que des concours annuel sont organisés pour dénicher les futur succès du genre, ainsi le plus populaire d'entre eux reçoit plus de 6.000 propositions chaque année, rendant le Light Novel pérenne quantitativement parlant. Mais qualitativement ? Les nouveaux venus semblent avoir autant de succès que les anciens, même si certains deviennent beaucoup plus célèbres que d'autres, car la force du Light Novel en tant que cross-media n'est pas de faire doublon sur une licence déjà existante, elle l'enrichit, lui donne un nouveau souffle sur une nouvelle plateforme.

Même si les titres les plus connus de Light Novel sont en général associés à un autre média, les titres exclusifs au genre pullulent et sont tout aussi populaires... Tellement qu'ils finissent par être porté ou bien nettement plus intimes tels que "Je suis devenu un onsen", "une machine à sous" ou "Mon amoureux est un cheval". Un genre qui semble sans limite et ouvert à toutes propositions. Avis aux amateurs d'originalité.

Pour exemple, le Light Novel SPICE&WOLF a donné d'abord naissance à un manga puis à un anime suite à son succès retentissant, cette histoire légère mais adulte est tout aussi prenante que mignonne. Une combinaison qui marche, on suit avec plaisir ces deux personnages attachants qui affrontent ensemble les épreuves rencontrées sur leur chemin. Nul étonnement il y a quelques années de le voir parmi les titres qui ont ouvert le bal des grands succès du Light Novel en France en tant que genre à part entière. Même si le Light Novel commence à percer en France, il n'existe qu'un seul éditeur 100% dédié à ce genre, OFELBE, mais vous pouvez retrouver au compte-goutte d'autres licences chez Panini, Glénat ou Kana.

Synopsis de SPICE&WOLF, tiré de Wikipedia :

L'histoire débute dans le village de Pasroe, au moment du festival de la moisson. Contrairement à la plupart des habitants du pays où se déroule l'histoire, les habitants de Pasroe sont païens et croient en une divinité-loup : Holo. La légende raconte qu'un pacte entre les hommes et les loups a été conclu afin d'assurer de bonnes récoltes de blé. Mais les villageois ne prennent plus la légende au sérieux : c'est grâce à des méthodes plus modernes que les récoltes sont devenues plus abondantes.

Lawrence est un marchand ambulant, il vend par exemple de la fourrure et fait des échanges. Alors qu'il s'apprête à quitter le village, Lawrence découvre à l'arrière de sa carriole une jeune femme possédant des oreilles et une queue de loup, qui se présente comme la divinité des lieux. Elle demande à Lawrence de l'emmener avec lui puisque les habitants ne semblent plus avoir besoin d'elle.

Un rayon Light Novel dans une librairie en banlieue de Tokyo

Et la France dans tout ça ?

Les premiers pas du Light Novel en France remontent à... 2009, mais furent un échec retentissant. Hachette en collaboration avec Pika décide alors de publier en France la licence Haruhi (connue en France sous le nom de La Mélancolie de Haruhi Suzumiya) sous forme de Light Novel mais en l'adaptant au marché français, en pensant bien faire. Mais le public amateur de subculture japonaise est et sera sans doute toujours amateur de naturel quand on touche à ces licences préférées. La disparition des illustrations, une traduction maladroite ont fait feu de la motivation des fans et des projets de Pika et Hachette qui ont aux yeux de beaucoup dénaturé complètement une œuvre que les fans attendaient pourtant avec impatience dans leur langue natale. Cet échec retentissant mais annoncé fait grand bruit sur la toile et on en trouve encore aujourd'hui des rapports détaillés assez éclairant sur le marché français et ses particularités. La publication est suspendue en 2010 et l'on n'entendra pas parler de Light Novel en France avant 2014 et l'arrivée d'OFELBE dans la course. C'est avec Sword Art Online qu'ils se lancent, franchise déjà populaire en France grâce à son anime et le succès est au rendez-vous : 3 ans plus tard la maison d'édition propose 8 licences a la vente et continue d'annoncer de nouveaux ajouts à son catalogue régulièrement.

 

Parcourir internet à la recherche d'informations sur le Light Novel m'a fait découvrir que le genre s'exportait très bien chez les fans de culture japonaise... Mais aussi chez les lecteurs plus classiques ! Le genre joue au coude à coude avec le désormais très célèbre Young Adult et séduit des lecteurs purs et durs de romans qui ainsi approchent la subculture japonaise par un moyen indirect. Les avis sont plutôt positifs et je vois souvent des chroniqueurs littéraires glisser un Light Novel dans leur pile de livres et en parler avec enthousiasme. Le genre séduit de plus en plus, indubitablement, et il est fort à parier qu'il fasse encore plus parler de lui dans les mois ou années qui viennent...

 

En attendant, on se retrouve cette semaine pour éplucher trois Light Novel... de la tête aux pieds !

Enregistrer