La lumière enivrante des distributeurs automatiques dans la nuit japonaise

mercredi 7 juin 2017 / par
navigatedown

L'architecture japonaise est marquée par les distributeurs automatiques. Les premiers ont vu le jour en 1888 et vendaient alors des cigarettes. Vous pouvez les trouver dans presque tous les coins de rue et ils sont devenus une partie intégrante de la culture japonaise.

Surtout la nuit, ils deviennent une référence visible de la consommation d'énergie et il en émane également une beauté absurde surréaliste et triste.

Le Japon a la plus grande quantité de distributeurs automatiques (自動販売機, jidōhanbaiki ou simplement jihanki) dans le monde, soit environ 5,6 millions. Un ratio d'1 pour 23 personnes. Les distributeurs automatiques y ont vendu pour 37 milliards d'euros de biens en 2015.

Les distributeurs automatiques japonais consomment autant d'énergie qu'une centrale nucléaire produit. La série de photo qui suit attire l'attention sur la consommation d'énergie et le consumérisme - avons-nous besoin de toutes les machines que nous créons et voulons-nous vivre dans un monde qui devient de plus en plus «pratique» ?

Elle est l'oeuvre du photographe allemand Benedikt Partenheimer (voir son site internet).