Actualité

Un célèbre chanteur japonais mis à pied par son agence après la révélation par la presse d'une aventure extraconjugale

Si le mouvement #MeToo n'a pas eu les retombées espérées par de nombreuses femmes au Japon, il en est un qui dure depuis longtemps, la révélation de ce qu'il convient ici d'appeller scandales, des affaires extraconjugales ayant pour protagonistes principaux stars de la chanson, de la TV ou du cinéma. Dernier en date à être pris dans les mailles du filet crasseux des médias nippons, l'un des chanteurs le plus en vogue dans les années 80.

Ce dernier a admis avoir eu une liaison extraconjugale et sera indéfiniment suspendu de ses activités à titre de punition, a annoncé son agence.

Masahiko Kondo, chanteur de 56 ans, également connu sous le nom de Matchy, a agi de manière "irréfléchie" et a "manqué de conscience et de sens des responsabilités" en tant qu'adulte et personne mariée, a déclaré Johnny & Associates Inc., l'une des agences de talent les plus puissantes du Japon, en charge de nombreux boys band, dont les très populaires Arashi.

Selon un rapport de l'hebdomadaire Shukan Bunshun paru dans les kiosques la semaine dernière, Kondo était en couple avec une femme de 31 ans qui dirige une entreprise de costumes sur mesure.

Kondo célèbre cette année le 40e anniversaire de ses débuts en tant que chanteur avec le single "Sneaker Blues" sorti en 1980. Il était parmi les idoles masculines les plus populaires au Japon dans les années 1980.

La suspension indéfinie des activités de divertissement est la "bonne" punition pour les talents "les plus anciens" appartenant à Johnny & Associates, a déclaré l'agence, ajoutant que Kondo réfléchira à sa position de talent le plus senior de l'agence pendant la période de suspension.

Sélection de la rédaction