Jeu vidéo

Le sanctuaire d'Akihabara à Tokyo accueille et bénit la nouvelle PlayStation en grande pompe

Le Kanda-myōjin est un sanctuaire majeur de la capitale japonaise. Situé en périphérie de l'illustre quartier d'Akihabara, le lieu de culte établi en l'an 730 est devenu ces dernières décennies, le "temple" de la culture otaku (voir notre article).

A l'occasion de la sortie très attendue de la nouvelle PlayStation (PS5), le sanctuaire habituellement consacré à la vénération des dieux Ebisu, Masakado, et Daikoku, a revêtu ses habits de fête.

A la nuit tombée, le site s'est paré de bleu et les croix, ronds, triangles et carrés, indissociables de la manette de la console de jeux de Sony, ont habillé le chemin menant de l’entrée au pavillon principal.

Une opération de promotion et projection mapping réussis dans un lieu pour le moins surprenant.

Sélection de la rédaction