Actualité

Le Japon déclare officiellement le prince Akishino comme prince héritier

Le Japon a officiellement déclaré le prince Akishino comme prince héritier dimanche, lors de la dernière d'une série de célébrations après que son frère aîné Naruhito est devenu empereur l'année dernière.

Ces célébrations, qui ont duré toute la journée dans le palais, devaient avoir lieu en avril, mais ont été reportées en raison de la pandémie de COVID-19 et ont été réduites à mesure que l'infection continuait de se propager.

En vertu de la loi japonaise, seuls les hommes peuvent hériter du trône. Ainsi, la fille unique de Naruhito, la princesse Aiko, 18 ans, n'est pas éligible à la succession de son père. Les efforts visant à modifier la loi ont perdu de leur élan lorsque la femme d'Akishino, le frère cadet de l'empereur a donné naissance à un fils, Hisahito, en 2006.

"Je réfléchis profondément à la responsabilité du prince héritier et j'exercerai mes fonctions", a déclaré Akishino cité par la Société japonaise de radio et de télévision au public.

Akishino, 54 ans, est l’un des trois seuls héritiers du trône, avec Hisahito, 14 ans, et le prince Hitachi, 84 ans, le frère cadet de l’empereur émérite Akihito, qui a quitté le trône de chrysanthème l’année dernière lors de la première abdication du Japon en deux siècles.

Sélection de la rédaction