Actualité

Conséquence de l’épidémie, les Japonais vont peut-être avoir droit à 17 jours de vacances en fin d’année

Les Japonais et les vacances c'est toute une histoire. Ici les 5 semaines de congés payés, connait pas. Chaque entreprise décide des vacances qu'elle offre à ses employés. C'est au cas par cas, parfois au sein même de la société. Ainsi, il n'est pas rare d'avoir un collègue avec plus de jours de repos que vous et vice-versa. Aussi, les employés qui ne prennent pas tous leurs congés sont nombreux.

Cette année cependant, ces derniers risquent bien de devoir ranger leur costume pendant une période d'une durée inédite de 17 jours consécutifs.

Le 23 octobre, le ministre en charge de la revitalisation économique, Yasutoshi Nishimura, a en effet annoncé qu'il demanderait aux entreprises de prolonger leurs vacances de fin d'année jusqu'au 11 janvier. L'objectif est clair et affiché, étaler les départs et retours et échelonner les foules visitant les sanctuaires habituellement bondés à l'occasion de la première prière de l’année (voir notre reportage). Le tout dans le but d’éviter les infections de COVID-19.

Il est de coutume pour les entreprises japonaises de fermer leurs portes une semaine autour du nouvel an. Cette semaine de congés est obligatoire et tous les employés doivent s'y soumettre.

Sélection de la rédaction