nature

Du bois sans couper l'arbre, une technique japonaise depuis le 13e siècle

Wrath of Gnon

À l'heure où la déforestation atteint des niveaux de plus en plus inquiétants, notamment en Amazonie, une vielle technique japonaise vient de refaire grand bruit sur les réseaux sociaux. Daisugi (台杉), c'est son nom, est une technique d’élagage conçue au 13e siècle comme une "méthode pour résoudre la pénurie de semis" dans le contexte de conditions naturelles sévères de forêts étroites. Les cèdres spécialement plantés sont fortement élagués (pensez-y comme des bonsaïs géants) pour produire des «pousses» qui deviennent parfaitement uniformes, droites et sans nœuds.

Les pousses sont soigneusement et doucement taillées à la main tous les deux ans, ne laissant que les branches supérieures, ce qui leur permet de pousser droites. Un seul arbre peut atteindre une centaine de pousses à la fois.

(source)

Au 14e siècle, une forme d'architecture sukiya-zukuri très droite et stylisée était à la mode, mais il n'y avait tout simplement pas assez de matières premières pour construire ces maisons pour tous les nobles ou samouraïs qui en voulaient une. D'où cette solution astucieuse d'utiliser les techniques du bonsaï sur les arbres.

Le bois produit avec cette méthode est 40% plus flexible que le cèdre standard et deux fois plus dense, en d'autres termes, il était absolument parfait pour les chevrons et le bois de toit où l'esthétique devait aussi répondre à des caractéristiques plus pragmatiques, notamment dans des régions sujettes aux passages réguliers de typhons.

Des bonsaïs géants

Le daisugi façonne des arbres d'une manière si particulière que même lorsque la demande de bois a chuté au 16ème siècle, la demande pour les jardins ornementaux a occupé les gardes forestiers.

Ici et là, dans les forêts autour de Kyoto, vous trouverez des daisugi géants abandonnés (ils ne produisent du bois que pendant 200 à 300 ans avant d'être usés), toujours vivants, certains avec des diamètres de tronc de plus de 15 mètres. Magnifique.

nature
Sélection de la rédaction