Actualité

Au Japon, une enseigne d’électroménager propose à ses employés de travailler jusqu’à 80 ans

Les magasins d’électroménager japonais Nojima ont décidé de laisser leurs employés travailler jusqu'à l'âge de 80 ans s'ils le souhaitent, ajoutant 15 ans à l'âge de la retraite de 65 ans pour retenir les travailleurs expérimentés dans un Japon vieillissant.

L'offre s'applique à l'ensemble des quelque 3000 employés de l'entreprise basée à Yokohama, y ​​compris le personnel de vente en magasin.

À partir du printemps prochain, les entreprises japonaises, dans leur ensemble, devront faire un effort pour embaucher des travailleurs jusqu'à 70 ans, mais la décision de Nojima de prolonger de 10 ans la durée de travail pourrait stimuler les secteur de la vente au détail qui dépend fortement du capital humain mais qui fait face à une pénurie de main-d'œuvre, comme le reste du Japon.

Yoshiyuki Tanaka, un dirigeant de Nojima, a déclaré que la société souhaitait "qu'un large éventail d'employés seniors joue un rôle actif quel que soit le lieu".

Nojima est l'un des plus grands détaillants d'électronique de la région de Tokyo, exploitant des magasins à grande surface qui concurrencent les grandes chaînes comme Yamada Denki. Contrairement à certains de ses concurrents, Nojima ne compte pas sur les représentants des fabricants dans ses magasins. Les vendeurs ont une connaissance approfondie de tous les produits, et c'est une ressource précieuse pour l'enseigne.

Les employés qui choisissent de rester au-delà de 65 ans seront invités à renouveler leur contrat de travail chaque année. Les détails tels que les conditions de travail et la rémunération doivent encore être définis.

La limite supérieure est maintenant fixée à 80 ans en tenant compte de la force physique et de l'endurance, mais Nojima envisagera des moyens de permettre aux travailleurs de rester au-delà de cet âge.

D'autres enseignes au Japon évoluent dans la même direction: Summit, l'opérateur de supermarchés de la région de Tokyo, a relevé l'âge de la retraite à 75 ans.

Avec la pandémie de coronavirus stimulant le télétravail au Japon, Nojima envisagera également des moyens pour les personnes âgées de travailler à la maison afin de réduire le stress des trajets quotidiens et les longues heures passées debout dans les magasins. La chaîne rivale Bic Camera permet déjà à une partie de son personnel de vente de répondre aux questions des clients à distance via des écrans installés dans les magasins.

Actualité
Sélection de la rédaction