Actualité

Pour éviter la récidive, les délinquants sexuels pourraient devoir porter un dispositif GPS en permanence au Japon

Partagez

Le Japon a beau avoir l'un des taux de criminalité les plus bas du Monde, le gouvernement envisage d'obliger les délinquants sexuels condamnés à porter des dispositifs de suivi GPS dans le but de renforcer les mesures de prévention de la récidive.

L'idée, ainsi que des sanctions plus sévères pour les enseignants qui commettent des crimes sexuels, a été ajoutée à un projet de plan politique que le gouvernement a l'intention de soumettre lors d'une réunion jeudi pour discuter des mesures contre les violences et les délits sexuels.

Le plan, qui doit être mis en œuvre dans les trois ans, devrait trouver sa place dans le plan annuel plus global de politique économique qui sera élaboré en juillet.

Selon le Livre blanc sur la criminalité du ministère de la Justice de 2015, le taux de récidive pour les délits sexuels était de 13,6%, sur la base d'une étude portant sur environ 1800 personnes condamnées en 2008 pour des délits tels que le viol et l'agression sexuelle.

Suggestion de la rédaction
Populaires

Suivez-nous