samedi 17 février 2018

Promenade au Kiyosumi-teien, le jardin typique de l'ère Meiji

Le fait d'avoir un enfant de moins de deux ans limite considérablement les possibilités de sortie. Heureusement, j'ai la chance d'habiter dans un quartier très central de Tokyo et je n'ai donc pas besoin de faire des heures de train pour avoir accès à de chouettes endroits de balade. Parmi mes préférés, le Kiyosumi Teien, un parc municipal de la capitale japonaise n'est qu'à une station de métro de mon domicile. J'y suis allé un après-midi cette semaine et vous en ai rapporté quelques images prises avec mon iPhone, d'où la qualité, disons moyenne de ces dernières.

Le jardin ouvert au public depuis 1932 fait 81 hectares. En 1878, Iwasaki Yataro, le fondateur de Mitsubishi choisit cette propriété et transforme son jardin pour en faire aujourd'hui encore l'un des plus emblématiques de l'ère Meiji (qui fête cette année ces 150 ans) de style Kaiyu-shiki-rinsen-teien (jardins-promenade avec arbres et étang). Pour ce projet, il fait acheminer, l'eau du fleuve Sumida tout proche, aménage des collines artificielles, et fait venir des roches précieuses en provenance de tout le Japon.

Le jardin a donc une longue histoire et deux événements majeurs du 20e siècle le feront rentrer encore davantage dans l'histoire avec un grand H, le grand tremblement de terre du Kanto de 1923 et les bombardements américains de 1945. Lors de ces deux tragédies, le jardin servira de refuge pour des milliers de Tokyoïtes. En 1923, il est partiellement détruit et devra subir de grandes transformations qui lui feront perdre une partie de sa superficie, m'a confié un petit papy qui semblait connaître son sujet.

Il est strictement interdit d'utiliser la formule "Japon, pays de traditions et de modernité" en voyant cette photo. Merci.

L'étang central prenant une grande partie du jardin, on est obligés d'en faire le tour, puis on s'amuse à marcher sur les pierres qui l'enjambent. Près de l'entrée, on peut également boire un thé dans la maison de repos. Parce qu'il n'est pas situé au centre du centre de Tokyo, il est trop souvent oublié des touristes, ce qui le rend encore tout à fait agréable à visiter. Il n'a pas le prestige du Hama-Rikyu mais une visite s'impose si comme moi, vous êtes un amoureux des jardins japonais.

Partagez

Les commentaires sont fermés.

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.