mardi 28 novembre 2017

Chercher (et trouver) un appartement à Tokyo

Il y a des défis qu'un homme courageux se doit d'accomplir au moins une fois dans la vie.

Pour ma part, je pensais avoir atteint le sommet en ayant appris à parler japonais et en ayant un très bon niveau au piano. C'était sans compter sur l'une des aventures les plus palpitantes de tout emménagement au Japon, chercher un appartement. Au niveau de la difficulté, on peut facilement placer cela entre un titre de champion de France pour l'OM et la résolution du conflit israélo-palestinien.

Déjà, il convient de comprendre le jargon de l'immobilier japonais. 2LDK, 3DK, 4K... Living, Dining, Kitchen. Un 3LDK correspond donc à un appartement avec 3 chambres, un salon et salle à manger (généralement une seule pièce assez grande pour accueillir les deux) et une cuisine séparée. Autant vous dire que lorsqu'on ne parle pas japonais, c'est très très dur. D'ailleurs, les sites les plus célèbres pour chercher un appartement sont tout en japonais (suumo et athome).

Bon, pour être tout à fait honnête, davantage que la difficulté, c'est le coût de l'opération qui fait mal au... portefeuille.

Voici en détails ce qu'il convient de payer quand on veut emménager dans un appartement au Japon, sans être Japonais.

  • 1 mois de loyer (le premier)
  • 1 ou 2 mois de caution
  • 1 ou de mois de reikin (cadeau fait au propriétaire)
  • 1 mois de frais d'agence
  • Jusqu'à 1 mois pour l'organisme de garantie de loyer (presque toujours obligatoire pour les étrangers)

Au total ce sont donc entre 5 et 7 mois de loyer que l'on doit sortir au jour 1.
Pour ce retour officiel à Tokyo, j'ai choisi d'installer ma famille dans un relativement grand 80m2 à environ 10 minutes de train à l'est de la gare de Tokyo. Prix du loyer mensuel, 300.000¥ soit la bagatelle de 2,280 euros (au taux du 23/11/2017). Un prix plutôt commun pour ce type de biens dans un quartier agréable. Faites le calcul vous-mêmes, le jour où je récupère les clés, je vais payer entre 1.5M et 2.1M de yens soit 11,390 et 15,950 euros ! Et le tout, sans compter les meubles et l'électroménager qu'il va falloir acheter.

TOUT EST NÉGOCIABLE

En réalité, tout est négociable, surtout en cette période de l'année plutôt creuse. Dans tous les cas, vous éviterez d'emménager au Japon entre mars et avril car c'est une période où il y a beaucoup plus de demande que d'offre.

Pour le reste, c'est plutôt basique et similaire à ce qui se passe en France. On visite les appartements, on dépose un dossier, et comme on est étranger cela prend un peu plus de temps.

Partagez

Les commentaires sont fermés.

Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.