• Comme un trait d'union entre les cultures japonaises et françaises, M. Yoshizawa nous éclaire de ses connaissances et partage avec nous toutes les subtilités et les richesses qui font le Japon. Retrouvez l'intégralité de ses chroniques et plus encore sur le site du Centre Culturel Franco-Japonais de Toulouse dont il est le directeur exécutif, ainsi que sur les pages des réseaux sociaux.

    Le respect du bien public, inscrit dans l'ADN des Japonais ?

    mercredi 17 février 2016 / Claude Yoshizawa

    Aah la la ! Qu'est-ce que c'est agréable de voyager en train au Japon !

    Japon respect bien public_7

    Première info, qui sera d'importance pour les touristes en vacances à Tōkyō pratiquement toutes les gares de trains "aériens" et les stations de métro sont équipées de toilettes gratuites. Et elles sont propres ! Aucune crainte à avoir donc pour ce qui est de satisfaire un besoin naturel, ce qui n'est pas forcément le cas dans bien d'autres endroits du monde, à commencer par notre chère capitale, ville qui accueille le plus grand nombre de touristes au monde, et dont les W-C publics sont le plus souvent dans un état de propreté... lamentable ! Ou alors faut-il se résoudre à emprunter les toilettes d'un café, auquel cas il faut consommer et donc dépenser quelques euros... Avez-vous conscience de la difficulté que cela représente pour un étranger à Paris, de soulager une envie pressante?

    De ce simple exemple, je voudrais évoquer, illustrer et surtout louer cet aspect si remarquable de la mentalité japonaise: le respect du bien disposé à l'usage du public. Que cela concerne un bien privé ou non, tout ce qui est placé dans la ville et destiné à une utilisation publique est invariablement en bon état de présentation, ni détérioré ou tagué, et en bon état de marche. Toilettes, mais aussi téléphones ou autres distributeurs automatiques.

    Japon respect bien public_1

    Et plus généralement, ce respect se ressent dès qu'on déambule dans Tōkyō. Les rues et surtout les trottoirs sont aujourd'hui dans un état impressionnant de propreté ! Bien entendu, jamais de ces crottes de chiens qui nous sont si familières, dans lesquelles on marche si souvent avec pour toute consolation, cette pensée pseudo-superstitieuse en vérité bien hypocrite : "bah, c'est le pied gauche, ça porte bonheur...". Oh non, c'est tout simplement énervant et répugnant !!
    Mais ce qui est le plus remarquable, c'est qu'il ne s'y trouve (pratiquement) plus aucun mégot nonchalamment jeté et écrasé ! La raison: une politique volontariste des pouvoirs publics, je crois du ressort des autorités de chaque arrondissement, qui, afin d'éviter les toujours possibles accidents tels que les brûlures causées aux enfants ou aux vêtements des autres piétons, ont décrété interdit le fait de fumer en marchant. Cela ne concerne pas toute l'agglomération, mais cependant la plupart des grands quartiers de Tōkyō qui sont souvent, comme chacun le sait, envahis de piétons. Pour cela, ont été installés, dans les artères principales ou à des grands carrefours, de volumineux cendriers, avec de l'eau dans le fond pour que la cigarette jetée dedans s'éteigne et ne fume pas, et qui indiquent un espace fumeur autorisé. Le passant s'y arrête, fume sa cigarette, la jette consciencieusement dans le cendrier et reprend son chemin. Conséquence: les trottoirs de la ville sont quasi impeccables ! Mais revenons à nos trains...

    Contemplez les photos de celui-ci: un "rapide" que j'ai emprunté entre Tōkyō et Nagano, que l'on pourrait comparer à notre Corail. Premier constat: c'est propre ! Agréable et confortable.

    Japon respect bien public_2Japon respect bien public_3
    Petite remarque: chaque rangée de sièges est montée sur un système qui lui permet de pivoter sur elle-même. Ainsi, où qu'elles soient placées dans un wagon, 3 ou 4 personnes qui voyagent ensemble peuvent s'asseoir face à face si elles le désirent. Très pratique !

    Autre élément indéniable de confort: un distributeur automatique de boissons en parfait état de marche. A noter au passage que dans celui-ci, j'y ai même trouvé une eau minérale bien de chez nous, vendue 130 yens, soit environ 0,80 euro...moins cher que chez nous, non? Mais si vous restez assis à votre place, une jeune fille poussant un lourd chariot rempli de boissons froides et chaudes, snacks et bentō passera toujours vous voir, même en seconde classe !

    Japon respect bien public_6Japon respect bien public_4

    Enfin, ce qui a vraiment attiré mon attention et provoqué ma surprise: l'état de propreté des toilettes !! Rouleaux de papier en nombre plus que suffisant, cuvette, évier, sol, tout est propre et le restera tout au long du trajet! Rien que dans ces toilettes-là, s'exprime tout le respect qu'ont les Japonais de ce qui est d'un usage public. En réalité, le respect qu'ils ont... d'eux-même, non ?

    Japon respect bien public_5

    Aah la la, qu'est-ce que c'est agréable de voyager en train au Japon !!!

    Partagez

    Commentez

    1. Effectivement les passagers sont bien plus respectueux du bien public que chez nous, mais il faut aussi souligner que les compagnies mettent de paquet en terme de service et de personnel. Malheureusement ça a un coût et on commence à faire des sacrifices, comme JR Kyûshû qui a arrêté l'an dernier la vente ambulante dans ses trains classiques, tout comme JR West dans ses shinkansen. Mais c'est indéniablement plus agréable de prendre le train au Japon qu'en France !!

    2. complètement d'accord avec l'article, c'est quelque chose qui frappe quand on arrive pour la première fois au Japon.
      Néanmoins, j'y ai découvert également un lieu où les gens n'étaient pas plus respectueux de la propreté qu'en France, ce qui m'a paru vraiment étonnant: c'était une plage, pas loin de la ville de Kanazawa. Dans le sable, papiers gras et mégots. Et pourtant, pas un seul touriste étranger à l'horizon! J'aimerais bien savoir si d'autres personnes ont fait la même constatation..

    3. Dans les gênes? Pas vraiment, surtout en ce qui concerne la propreté des lieux publics. Depuis le temps que je vis là, je n'ai pas toujours vu la situation si brillante. Et il y a quelque temps, j'ai vu un reportage très instructif: dans les années 60, avant les fameux JO, les rues étaient très très sales, avec un service de poubelle très archaïque. Ils ont pris conscience qu'il fallait faire quelque chose avant ces fichus JO. Et ce fut une grande campagne, jamais finie (voire les affichettes de code de conduite dans le métro par exemple) , pour mettre un peu de structures en place et éduquer la population avec un vrai bourrage de crâne.
      Ça se fait aussi par l'éducation à l'école où les élèves font le ménage.
      Egalement, pour l'entretien des lieux publics, les Japonais investissent beaucoup plus que les Français avec de super équipes super bien équipées.
      Mais comme le fait remarquer quelqu'un, la tendance est aux restrictions budgétaires sur quelques uns de ces conforts.

    4. J'ai eu la grande chance de passer un mois au Japon, pour le mariage de ma fille (elle est mariée avec un Japonais) et c'est sûr que la propreté des toilettes, partout, sur les aires d'autoroute, dans les combinis et les supermarchés m'a agréablement surprise, sans parler des aménagements spéciaux pour les bébés... idem pour les fumeurs, s'il est interdit de fumer dans la rue des espaces sont disponibles un peu partout. Sûr que je plains les touristes Japonais qui arrivent à Paris!

    5. Tous nos trains ne sont plus dégueu heureusement mais de façon général ceux du Japon sont mieux (mais sans doute que les équipes d'entretien sont plus nombreuses qu'en France). Je rajoute qu'il y a plus de places pour vos jambes entre les sièges, un luxe chez nous par contre !

    6. Ce sont des valeurs qui sont inculquées dès l'enfance pendant la scolarité ... le respect du groupe avant l'individu. Mais beaucoup de pays ne veulent pas prendre la responsabilité d'inculquer des valeurs pendant la scolarité, c'est comme ça que ça se passe dans les dictatures.

      Par chance, les valeurs qui sont inculquées au Japon sont "bonnes" mais elles sont aussi responsables de certains problèmes propres à ce pays.

      Pour en revenir à la propreté, pendant Halloween c'est loin d'être aussi propre. L'absence de poubelles dans les rues y est pour beaucoup mais le système de ramassage des ordures est un peu compliqué à comprendre.

    7. Un comportement inscrit dans l'ADN...c'est bien de faire des titres aguicheurs mais confondre nature et culture c'est le premier pas vers un certain nombre d'abominations et la porte ouverte vers le racisme (et des logiques comme : il n'a pas de "sang japonais" donc il ne peut pas comprendre notre culture, ou alors inscrire des comportements négatifs comme quelque chose de naturel chez des populations étrangères).

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.