• Le Thon Libre (oui, c'est un pseudo) vous livre un regard différent sur le Japon. Actualité, polémique, vie quotidienne, ses écailles ne supportent pas la langue de bois. Son but unique, tenter de vous ouvrir les yeux sur ce qu'est la réalité du pays. Nager avec lui dans ses eaux éloignées des côtes, c'est l'assurance de faire un voyage vers la vraie connaissance. Le Thon libre aime le Japon et il déteste ça. Mais plus que tout, il adore le détester...

    Trois mois

    samedi 11 juin 2011 / Le Thon Libre

    Cela a beau faire déjà trois mois que le 11 mars est arrivé, il ne se passe pas une journée sans que je pense à cet instant où la Terre s'est mise à trembler et aux semaines suivantes, toutes aussi remuantes. Ce moment où j'ai eu le sentiment de ne plus rien contrôler. Depuis, j'ai pris conscience que la moindre petite secousse qui s'élance nonchalamment peut se transformer en redoutable séisme de magnitude 9. J'ai en quelque sorte perdu mon innocence quant à ce phénomène. Moi qui m'amusait tant à ressentir ces tremblements, aujourd'hui, je les crains au plus haut point.

    A Tōkyō, la vie quotidienne est redevenue presque normale. On y croise moins d'étrangers cependant. Cela fait déjà longtemps que les sujets de conversation entre amis ou collègues ne traitent plus de ce dramatique épisode. Il faut tourner la page, les Japonais l'ont bien compris. Ces derniers jours, tout a tourné autour du départ annoncé du Premier Ministre Naoto Kan et de l'élection AKB48 (non je ne plaisante pas).

    J'aimerais par ce billet et en ce jour anniversaire, exprimer une fois encore toute ma compassion au peuple japonais et en particulier aux victimes directes si nombreuses du tsunami. Ca ne sert sûrement pas à grand chose, mais ne pas les oublier, c'est déjà faire preuve de notre solidarité, et je sais que je peux tous, fidèles de dozodomo, vous associer à cette pensée.