• Le Thon Libre (oui, c'est un pseudo) vous livre un regard différent sur le Japon. Actualité, polémique, vie quotidienne, ses écailles ne supportent pas la langue de bois. Son but unique, tenter de vous ouvrir les yeux sur ce qu'est la réalité du pays. Nager avec lui dans ses eaux éloignées des côtes, c'est l'assurance de faire un voyage vers la vraie connaissance. Le Thon libre aime le Japon et il déteste ça. Mais plus que tout, il adore le détester...

    L'incroyable histoire d'une française licenciée au Japon

    vendredi 1 février 2013 / Le Thon Libre

    Dans son édition du 29 janvier, le journal Libération publiait un article intitulé "Au Japon, radiée ou irradiée, il faut choisir" sur l'histoire pour le moins particulière d'une française résidente de longue date au Japon. Je vous laisse le lire, et je vous donne mon avis.

    "Elle n’a toujours pas compris ce qui s’est passé. Quand l’explosion se produit le 15 mars 2011 à la centrale de Fukushima, Emmanuelle Bodin décide de quitter le Japon avec ses deux filles pour se réfugier à Singapour, suivant les pressantes recommandations d’évacuation de l’ambassade de France. Et imitant quatre collègues déjà partis loin de Tokyo ou à l’étranger.
    Présentatrice à Radio Japon (l’équivalent de RFI), qui dépend du géant audiovisuel public NHK, elle trouve une personne pour la remplacer et prévient sa supérieure de son absence bien avant le début de son service. « Elle m’a dit qu’elle comprenait ma situation. La discussion s’est conclue par un au revoir, nous devions retravailler ensemble le 30 mars, date à laquelle je devais reprendre mon service. »
    Changement de programme le 24 mars. Ce jour-là, Emmanuelle Bodin découvre un mail sec de licenciement expédié deux jours plus tôt par sa hiérarchie. Virée après vingt et un ans de maison. La NHK s’appuie sur deux articles du contrat de travail pour motiver le licenciement : quand les « états de service sont de qualité inférieure ou incomplets, que la NHK estime qu’elle ne peut pas s’attendre à une amélioration et quand la NHK juge qu’une situation s’est produite rendant difficile l’application du contrat de travail ». Or, curieuse contradiction, la mission de contractuelle d’Emmanuelle Bodin vient d’être renouvelée pour un an et pour la vingt et unième année consécutive. Par ailleurs, elle n’a pas mis en péril la NHK puisqu’elle a trouvé un remplaçant : « Cela s’est fait des centaines de fois quand quelqu’un était en retard ou avait un enfant malade. »
    « Sidérée et humiliée », la Française n’a toujours pas compris les raisons de ce licenciement. Après quatre courriers adressés à sa hiérarchie qui, à chaque fois, lui rappelle les deux articles de loi, elle vient de porter plainte pour discrimination. Sept autres collègues qui avaient décidé de s’éloigner de Tokyo ont tous été réintégrés. Elle demande 22,17 millions de yens (181 400 euros) en réparation et souhaite que son « cas visible d’étrangère » serve d’exemple pour des dizaines de contractuels des entreprises nippones virés du jour au lendemain.
    Emmanuelle Bodin saura peut-être à l’issue de la procédure judiciaire à la mi-2015 ce que la NHK lui reproche vraiment."

    A la lecture de cet article, le Thon Libre a décidé de réagir.

    Cette histoire est l'exemple type de la relation qu'ont les Japonais avec les étrangers. Rendez-vous compte, Emmanuelle Bodin vit au Japon depuis près de 30 ans, elle fait partie des français les mieux intégrés dans la société japonaise, elle a fondé une école de français il y a longtemps déjà, ses deux filles vivent et travaillent au Japon, et pourtant...

    J'ai rencontré cette femme il y a quelques années, à l'époque où j'étais ami avec une de ses filles. Elle m'avait mis en garde sur la difficulté de s'imposer dans ce pays lorsque l'on est étranger. Elle-même disait que de toute façon elle ne serait jamais japonaise aux yeux des Japonais.

    Remettons-nous dans le contexte de ce 11 mars 2011.

    C'est la panique générale. Pour les Japonais, les expatriés, et les touristes.

    Avec les Allemands, les Français ont été les plus prompts à réagir aux menaces qui sont apparues le lendemain avec l'explosion de la centrale de Fukushima. Les messages de l'Ambassade de France n'étaient guère rassurants à l'époque, et les consignes allaient du "calfeutrez-vous", "ne sortez pas de chez vous", à "fuyez vers le sud", ou "rentrez en France".

    Qu'Emmanuelle Bodin ait choisi la solution de protéger sa famille ne se discute même pas. C'était sûrement, dans l'incertitude la plus totale du moment, la meilleure chose à faire. Ceux, Japonais ou étrangers, qui aujourd'hui disent : "Mais au final, vous voyez, il ne s'est rien passé", ont déjà tout faux, mais de plus, ils étaient tout aussi paniqués mais n'avaient surement nulle part où aller, ou bien n'avait tout simplement pas les moyens de faire autrement qu'attendre que ça passe en priant. Ils ont joué leur vie sur un coup de dé. Tant mieux pour eux s'ils l'ont conservée.

    Emmanuelle Bodin n'a sûrement pas besoin du soutien de DozoDomo, mais si je lui donne aujourd'hui, c'est surtout pour mettre en garde tout ceux d'entre vous, chers lecteurs, qui pouvaient penser que le Japon est un pays accueillant où il fait bon vivre en tant qu'étranger.

    NON !

    Le Japon est vraisemblablement l'un des pays les plus agréables, amusants, époustouflants, quand on y a un travail grassement rémunéré. Partir la fleur au fusil avec quelques milliers d'euros en poche pensant que parce qu'on est français, ça va aller, c'est se mettre, pas le doigt, mais les deux mains dans l’œil. Branwen vous en parlera sûrement en connaissance de cause dans une de ses prochaines chroniques du Shojo Kissa.

    A la suite de cet évènement tragique, la cote d'amour des Français, déjà particulièrement basse (pour les Japonais, tous les "blancs" sont soit américains soit britanniques), a atteint une impopularité abyssale. On y avait l'image de rats quittant un navire en plein naufrage. Si certains Japonais éclairés avaient compris que l'on puisse avoir une réaction protectrice, d'autres tenaient des discours quasi-haineux à l'égard des fuyards. Pour autant, ceux qui sont rentrés au Japon dans les semaines suivant la catastrophe, comme E. Bodin, ont permis de quelque peu redorer la blason tricolore sans pour autant effacer le "mal" fait par ceux qui avaient pris la décision contraire, mais fort respectable, de partir. Dans son cas à elle, cela n'aura pas suffit pour éviter un licenciement que l'on jugera, pour rester poli, excessif.

    Dans le cas d'Emmanuelle Bodin, difficile d'imaginer quel pourra être le jugement de la justice japonaise, même si là encore, les précédents dans ces cas là nous font dire qu'il ne fait bon être étranger.

    Quoiqu'il en soit, DozoDomo la soutient !

    Et vous, que pensez-vous de ce cas qui n'a pas fini de faire parler dans le petit monde des expatriés au Japon ?

    Partagez

    Commentez

    1. Trés surprise à la lecture de cet article ...on a tendance à penser : licenciement abusif ...attendons la suite !
      par contre ce dont nous pouvons témoigner parce que nous l'avons vécu à chacun de nos séjours , les français -touristes - sont bien accueillis au Japon : les Japonais se montrent très prévenants , attentifs à notre bien -être chez eux , nous remerciant d'être venus ! s'y installer pour y travailler est sans doute une autre histoire . A SUIVRE ! :ske

    2. Pour avoir pratiqué le Japon et plusieurs autres pays comme l'Ile Maurice actuellement, il faut toujours faire une différence entre les expatriés et les immigrés comme moi.

      L'expatrié est surprotégé et le plus souvent a une qualité de vie appréciable mais souvent limitée par des contrats de 2 a 5 ans...

      L'immigré marié ou pas a une personne locale est très souvent dans une situation difficile a moins d'avoir une valeur "ajoutée" importante...

      Mais le constat est toujours le même, plus le pays est fermé; culturellement, géographiquement ou idéologiquement, plus il est dur d’être intégré réellement par la population en général.

      Le Japon est en plus un pays ou le métissage est quasi nul.
      Si pour les blanc c'est déjà spécial, pour un noir c'est encore autre chose et la je parle de jalousie et pas de racisme...

      Sans racisme encore la préférence local est plus forte et motivée par un nationalisme culturel fort.

      Si son licenciement est clairement très limite, il serait bien pouvoir comparer son contrat avec ceux des 7 autres personnes réintégrées voir même de comparer les 8 personnes...

      Etant parti depuis longtemps, je ne me permettrais pas de parler de la vie social dans les compagnies japonaises même si j'arrive un peu a imaginer le comment du pourquoi...
      Mais j'ai l'idée que vous qui vivez actuellement dans le pays mettrez en avant certains points...

      Si cela peut vous rassurer, c'est pire a l'ile Maurice!

    3. J'ai aussi quitté le japon en laissant mes collégues derrier moi. Quand je suis revenue, certains d'eux m'ont fait comprendre que j'avais été lâche d'avoir gagné , soit disons, bien ma vie au japon, mais quand le japon avait besoin de moi, j'ai tourné mon dos.... dur dur de vivre au japon

    4. Je vais surement m'attirer les foudres de certains mais j'assume.
      Je suis entieremenet d accord avec le gouvernement japonnais qui l'a expulsée. Elle a su rester quand tout allait bien mais pour soutenir le peuple dont elle faisait partie par procuration il n'y a plus personne... Quelle lacheté!!! Elle a deshonneré le japon!!!
      J'y suis allee juste apres fukuchima, pourtant j'aurai pu annuler mes billets en me disant: "oulala c est trop dangereux" mais j'ai choisi de partir quand meme.
      Nous etions 3 francais dans l'avion... Et on s'est retrouvé bien seuls la bas avec mon cheri. Pas de touriste, et tres peu de residents qui etaient restes...
      Dans la rue, voyant que nous etions la, touristes malgre tout, les japonais nous saluaient, nous abordaient pour nous guider!!
      Ce fut le plus beau voyage de ma vie sur le plan humain.
      Ils s etonnaient de nous voir la serein et profitant de leur culture et de leur pays sans doute.
      Et la meme question revenait: "vous n'avez pas peur???"
      Et mon cheri repondait toujours la meme chose: "a choisir si il y a un endroit ou nous voudrions mourir, cela serait ici!!!"
      Malheureusement mon diplome n'est pas valide la bas mais je sais que, meme si je dois attendre la retraite, je vivrai et mourrai au japon!!! :devil

      • Pourquoi tu ne vas pas vivre à Fukushima alors? Je t'en prie, n'attends surtout pas ta retraite pour prendre ta "dose".

        Oui, moi aussi ça me donne envie de dire des bêtises quand je te lis parce que tu manques vraiment de respect à ceux qui ont choisi de partir non pas par lâcheté mais par présence d'esprit. On est en présence de 3 réacteurs nucléaires qui ont MELTDOWN...! Allô?????

        Quant au fait d'y aller pour faire du tourisme juste après une catastrophe nucléaire, c'est ton choix, mais c'est tout aussi hallucinant que de dire à quelqu'un que tu as choisi de partir faire du tourisme à Tchernobyl juste après l'explosion du réacteur. Y'a vraiment pas de quoi en être fière tant je trouve ça parfaitement inconscient.

        Y'en a qui n'ont rien capté à la situation en tout cas et c'est bien triste : on n'est pas dans le cas d'une catastrophe naturelle. Tu ne peux pas aider face à la dispersion de la contamination. Il n'y a rien à faire à part s'éloigner de la source émettrice . Tokyo n'étant vraiment pas éloigné, il n'y avait qu'un pas avant le pire scénario.

    5. exact, et je confirme les propos de ma femme.Il est bien trop facile d'aller chercher la paix,le changement, le bonheur ou même un autre style de vie dans un pays comme le Japon, profiter de tout ce qui en fait a ce jour un des plus grands pays au monde(sinon pourquoi des étrangers iraient tenter l'aventure a 10000 Km de chez eux? Pour la gloire?Par sado masochisme ?)et partir comme des voleurs quand le ciel s'assombrit, au lieu d'essayer de trouver une solution pour aider, ou ne serait-ce que pour se rendre utile?Profiter des avantages et surtout refuser tous les inconvénients...Quel égoïsme, quelle lâcheté !Que dirons-nous si un jour, en France,il arrive la même chose,et que tous les ressortissants étrangers( dont ceux qui profitent allègrement du système), mettaient les voiles ? Je n'aurais JAMAIS envie de les revoir passer la frontière.
      Le gouvernement japonais a eu raison et je soutiens cette décision. :060

    6. A Celine et son Pandagrou,

      Comme vous l'avez dit vous-même vous n'y êtes allés qu'après la catastrophe! Emmanuelle a quitté le Japon provisoirement, comme beaucoup d'autres japonais d'ailleurs (mais ça personne ne le dit), juste le temps de se mettre, elle et ses enfants, à l'abri, au cas où ça n'empire. Puis elle est REVENUE! Elle aussi aurait pu annuler ses billets retour, mais elle ne l'a pas fait et est REVENUE, comme VOUS, APRES la catastrophe. C'est tellement facile de critiquer un compère quand on n'a pas été dans la situation exacte de cette personne, LOL. J'aurai aimé vous y voir, vous! Si vous aviez été au Japon au moment où tous les toits de la centrale sautaient 1 à 1... Trop facile de se prendre pour des héros, maintenant que la situation s'est à peu près stabilisée... Seriez-vous restés gentiment à la maison si une centrale nucléaire proche de chez vous avait menacé de sauter??? Pff, vous me faites pitié...

    7. D'autre part, vous prouvez vous-même que vous connaissez mal le japon, car l'attitude que les japonais ont eu avec vous lors de votre voyage touristique aurait été exactement la même avant, pendant ou après la catastrophe! En effet, c'est dans leur nature même d'accueillir et d'interagir avec les gens, avec cette gentillesse et cette courtoisie qui leur est propre. Les japonais ont une mentalité, malheureusement oubliée dans nos contrées et que nous souhaiterions tous retrouver, et cela ne date pas de la catastrophe! Le japon et les japonais, tels que vous les avez connu, existaient bien avant votre voyage touristique... "Culturez"-vous un peu, avant de poster...

    8. Sachez, pour votre gouverne, que nous n avons attendu la castastrophe pour venir au japon... Et je peux vous garantir qu y allant toutes les annees, l attitude des japonais etaient bien differente car 1 an apres nous y sommes retournés et l accueil y etait toujours mais pas aussi chaleureux. De plus lorsque nous sommes arrivés apres la catastrophe les reacteurs menacaient toujours, les seismes etaient tres frequents.
      J etudie la culture japonaise depuis des annees et je ne pense pas, a la vue de vos dires, que vous puissiez m apprendre quoi que ce soit!!!
      Enfin heureusement que toutes les personnes en france ne sont pas comme vous ou cette personne, fuyants et laches car nous aurions perdu toutes les guerres!!!!
      Je suis infirmiere et habituee a etre devoué aux autres et je ne peux tolerer une attitude si individualiste!!!

      • Ben vas donc te dévouer à Kôriyama, là où les enfants peinent à trouver des médecins japonais qui eux même ont fui la contamination radioactive. Tu perdras toutes tes guerres face au nucléaire car ton corps ne sera que de la chair à neutron. Les particules ionisantes ne discriminent personne. Les idiots qui se croient à l'abris ne seront pas épargné par leur ignorance.

        Tu es infirmière qui plus est, alors étudie un peu plus les bases de la radioprotection avant de poster n'importe quoi. Parce que tu as apparemment beaucoup à apprendre sur le cumul de radionucléides dans l'organisme des êtres vivants et leurs effets à retardement.

    9. Ma pauvre Azuki,
      il est aisé de critiquer les personnes qu'on ne connait pas....Mais lire votre tissus de bêtise humaine et d'ignorance est tout aussi jouissif.
      si vous avez bien lu l'article, mais aussi certains commentaires, vous aurez très vite remarqué l'attitude des japonais à l'égard des fuyards...Mais aussi des français restés !La critique et le dédain ne vient pas pas seulement des japonais eux-mêmes, mais aussi des expat sur place qui ont vu leurs collègues prendre leurs jambes a leur cou.
      pour l'information, il n'était pas nécessaire de quitter le pays pour se mettre a l'abri, et les japonais qui eux ont fuit le pays ont été pour la plupart les personnes au penchant écolo et contre le nucléaire,par forcément des gens ayant eu tout simplement eu peur pour leur vie, et ce sans aucune arrière-pensée.Nous avons discuté avec des profs sur place, des amis japonais,des chefs d'entreprises.....Ces personnes n'ont pas de rancune particulière car ils comprennent la peur qu'on peut ressentir.Cependant,ils sont decus.Déçus de voir que certains immigrés (heureusement pas tous....) ne partagent pas les mêmes valeurs.En gros, le Japon c'est bien,on gagne beaucoup d'argent, le travail est dur mais la vie et le cadre sont appreciables....Mais Quand un obstacle survient' on connait plus personne, on redevient l'Européen égoïste et individualiste qui, au lieu de se soucier des personnes qui ont été touchées,avec qui on a pu tisser des liens, cette patrie a laquelle on a fini par s'attacher, préfère se faire la malle alors que tous les autres ont essayé d'aider,de soulager, de proposer des hébergements temporaires mais gratuits...Quelle mauvaise image du français cela a pu donner.....furansu jin desu n'est pas la phrase que j'ai le plus utilisé,quand j'ai vu le nombre de français rentrés en France,et connaissant les japonais.
      nous avons été sur place peu après la catastrophe, avec tremblements de terre fréquents, et sommes restés en contact avec tous nos amis même après notre départ.
      concernant les US et coutumes au Japon, je n'ai aucune leçon a recevoir de votre part,j'ai suffisamment fait de voyages et étudié le Japon pour cela.Si vous étiez au fait des coutumes, vous sauriez que,depuis plusieurs années,les japonais sont de moins en moins avenants avec les touristes:papiers jetés par terre, manque de respect dans le métro, visites des musées temples j'en passe et des meilleurs, surtout depuis que la chine compte dans ses rangs de plus en plus de famille de classe moyenne.ne parlons pas des touristes américains qui crachent carrément par terre! Les étrangers sont de plus en plus mal vus car ils ne respectent rien, alors les expat ou immigrés, quand ils sont partis lors de la catastrophe,c'était le bouquet.
      les japonais après ne font plus la différence. un étranger est un étranger.peu importe son origine.
      Donc je dois vous contredire car quand nous sommes revenus quelques mois plus tard, quand les touristes américains et chinois sont revenus, l'atmosphère avait bien changée, et on l'a vu de nos propres yeux,nous avons été sur place après la catastrophe, et après le retour a la normale, si on peut dire.
      avant de jouer les donneurs de leçons, il faudrait savoir de quoi vous parlez et visiblement, vous manquez d'acquis a ce sujet.Quand on vous lit, nous avons l'impression de lire le Guide Du Routard.Le Japon n'est pas le monde des BISOUNOURS.

      • "après le retour à la normale" > j'ai pas besoin d'en lire plus que ça pour savoir que c'est toi qui déblatère des tissus de bêtise et d'ignorance...

        Pitié quoi, j'ai l'impression d'avoir à faire au furanjin typique qui a cru que le nuage s'était bel et bien arrêté aux frontières et qui gobe la propagande du "tout va bien" COOL JAPAN et des FUKUSHIMA HA GENKI DESU, tout est redevenu normal comme par magie.

        Affligeant.

        Ce qui me fait marrer d'ailleurs en lisant tout ce débat, c'est que ce sont des français, qui sont là pour expliquer comment sont en réalité les japonais et ci et ça. Alors qu'en réalité, vous ne les connaissez pas. Les japonais ne se sont jamais montré sous leur véritable jour, pas avec des gaijins, pas avec des touristes. Et c'est pas quelques voyages qui permettent d'avoir une connaissance approfondie d'un peuple et de sa culture.

    10. Je suis arrivé au Japon en 2009 et y étais le 11 mars 2011 ainsi que les semaines suivantes. Les jours suivants, je suis parti pour quelques temps dans le Kansai. Premier constat, les gens se foutaient pas mal de savoir qui était parti ou resté. Les Japonais qui fréquentent des étrangers ne sont pas si nombreux. Ils étaient de toute façon trop occupés à se soucier de leur propre sécurité. Nombreux de mes amis japonais sont partis vivre un an à l'étranger sans que personne n'y trouve rien à dire. Je crois que ce débat n'en est pas un à partir du moment où chacun fait ce qu'il veut avec sa vie., et que l'avis des autres, on s'en fiche pas mal. Et de grâce, arrêtez de mettre le Japon sur un piédestal. Les Japonais ne donnent strictement rien aux étrangers résidents. Tout est fait pour défavoriser l'immigration. Malgré ça on continue à adorer ce pays qui en revanche ne nous aime pas tant... :lost

      • Bonjour Vincent, cela n'a rien à voir avec le licenciement abusif, mais j'aimerais connaitre le métier que tu exerces (si cela n'est pas trop indiscret). Je suis allée au Japon avec un visa working holiday et j'ai vraiment appréciée cette année. Cependant, pour avoir fait des petits jobs, je sais que la vie au travail n'est pas facile (j'ai été serveuse dans un restaurant Français). Je recherche donc un travail qui m'aiderait à garder un contact avec le Japon, quelque chose qui me permette d'utiliser le Japonais que j'y ai appris et peut être même (c'est un peu mon espoir) y travailler. Et comme tu as l'air de bien aimé ce que tu fais (tu parles de ton impression d'y être encore en vacances) tu as éveillé ma curiosité.
        Je ne possède qu'une licence en Sciences mais j'envisage une réorientation professionnelle si nécessaire (je cherche des écoles de commerces ou autre)...enfin bref, si tu pouvais me donner ton avis, je t'en serais reconnaissante! :smi

      • Je t'écris en MP dans la journée ! :pirate

      • Avec ce que je lis que je suis bien dans mes montagnes pyrénéennes!!!!!!.
        Chacun à le droit de voir midi à sa porte
        .Même si au Japon les gens gagnent beaucoup d'agent.L'argent ne donne pas la santé.
        J'ai l'impression d'être dans un cours de récréation en primaire .
        je comprends que la santé c'est la plus belle chose au monde,et je trouve normal de se protèger.
        Pour ma part je fais tout pour la conserver, mais il y a des kamicazes !!! (il doit bien y avoir infirmières du monde ou infirmières sans frontières pour aller au Japon!!!!)
        Protéger sa famille ne mérite pas un licenciement à mes yeux.
        Par contre après un voyage au Japon il ne faut pas revenir en France pour se faire soigner ......
        Il ne faut pas croire il y a des risques et il faut en être contient.
        A l'étranger c'est comme en Andorre: laissez votre carte bleu et rentrer chez vous !!!!
        Au lieu de faire des querelles de clocher profiter de la vie et méditer sur :
        " La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie"!!!
        katiouchka

    11. Salut vincent j ai pu remarqué, mais je ne generalise pas, que les francais qui travaillent au japon ne semblent pas tres emballés d etre la bas... Est ce justement cette difficulté a s integrer ou les contraintes du travail?

      • Je ne saurais parler pour les autres, mais en ce qui me concerne, je m'y sens très bien. Je ne dis pas que tout est parfait, mais j'ai la "chance" de ne travailler qu'avec des étrangers (anglais ou américains). Je ne suis pas expatrié, et pour tout dire, je n'apprécie guère leur compagnie. Eux pour le coup ne vivent qu'à travers ce que dit le guide du routard. Ceux en revanche qui sont partis au Japon par passion ou par simple intérêt professionnel sont beaucoup plus intéressants. Cela fait déjà quelques années que j'y travaille, mais j'ai encore l'impression d'être en vacances, même quand je me lève pour prendre le train et bosser. :wink

      • J'ai du mal a comprendre le couple de touriste qui fustige une décision plus que normal face a une catastrophe nucléaire...
        A moins d’être complétement abruti ou suicidaire voir pire de croire sur parole le baratin d'AREVA et TEPCO, je ne vois pas pourquoi risquer sa vie ou celles de ses enfants est honorable...
        les recommandations de toutes les ambassades allaient aussi dans le sens d'un départ dans les plus brefs délais...
        Enfin on parle de catastrophe nucléaire!
        Pas juste une histoire de tsunami et de tremblement de terre, on parle d'accident nucléaire!
        J'imagine c'est deux zozo en train de faire du tourisme au Mali pars que mourir dans un pays si beau c'est pas grave...
        Vous devriez avoir honte de juger cette femme et les milliers d'autres français, étrangers ou japonnais qui sont partis.
        Si il y avait eu une aggravation pendant leurs vacances et qu'ils avaient été irradiés, je n'imagine même pas a quel point le gouvernement japonais les aurait pourris de leur ajouter des problèmes dans de telles circonstances...
        Vous aimez le Japon comme la plus part des gents qui passent ici mais vivre la bas et passer des vacances est complétement différant.
        Je vous propose de postuler sur place, liquidateur par exemple, la durée de vie est plus qu’aléatoire mais mourir dans un si beau pays...
        Repartir la bas montre bien son attachement au pays, a la vie quelle vie malgré les énormes risques.

    12. Ca fait plaisir a entendre, je commencais a croire que les etrangers qui y bossent se sentaient blasés 😉

    13. Pour gerald:

      Completement hors sujet...
      On ne parle pas de tourisme mais de gens qui travaillent, prennent tous les avantages et des qu il y a un inconveniant hop!!! se barrent!!! Il y a d'autres endroits au japon ou "fuir" mais la encore ca revient à cette attitude individualiste dont je parlais plus haut... C est lamentable...
      Je suis francaise, j aime mon pays et, meme si je n etais pas nait ici, il ne me viendrai meme pas a l idee de partir à l etranger....
      De plus pour ton info si tous les coeurs des reacteurs etaient rentres totalement en fusion c est pas 10000 bornes qui auraient empecher la radiation, c est toute la pkanete qui aurait subi cet effet.

      • Oui, sauf que les gens fuient là où ils peuvent, et il me semble normal de rentrer chez toi en France, si tu y as encore de la famille. Tu vas pas t'amuser à louer une baraque à Okinawa juste pour faire style "je suis resté au Japon". C'est complètement idiot. Qui es tu pour juger ainsi les autres?

        Quant à Gérald il n'est pas du tout hors sujet, il a mis le doigt sur le topic et en plein dans le mille!
        Par ailleurs, il faut aussi savoir que pendant la crise, même le site du ministère des affaires étrangères françaises conseillait aux français de se rapatrier, touristes ou immigrés par mesure de sécurité.

        Et comme dit Gérald, pour qui a ne serait ce qu'une once de raison, oui, dans un cadre pareil, tu pars voir au moins ta famille qui eux, ne demandent certainement qu'à te revoir et à avoir de tes nouvelles.

    14. Quoi hors sujet?
      Que tu travailles ou pas, cette catastrophe hautement anxiogène aurait du la laisser froide d’après toi?
      Donc si l'on parle uniquement des gents qui travailles, on parle de la CFE (la caisse des français de l’étranger) qui selon les cas ne la couvrira pas forcement si l'ambassade la pousse a partir.
      Elle travaille a la NHK, ce n'est pas un docteur ou la responsable de TEPCO non plus...

      Le problème c'est qu'elle est virée comme si de rien était, comme si il ne s’agissait que d'un petit truc sans conséquence a long terme.
      Omettre les problèmes de la central, minimiser les risques, ridiculiser les manifestants antinucléaire.
      Son renvoi fait parti de cette reprise en main du pays comme pour couvrir les traces d'un échec insupportable.
      30 ans, cela fait 30 ans qu'elle est la bas...
      Si son départ efface 30 ans de vie, alors oui c'est que le japon n’intègre pas les étrangers.
      C'est un fait et malgré vos idées de bobo sur le japon c'est un pays qui merde comme les autres voir plus si je prend en compte Fukushima...
      Elle, elle a réfléchi comme quelqu'un de normal ni plus ni moins.
      Prendre un avion pour Osaka ou Paris, quelle différence?
      Perso je serais surement allé voir ma famille, pas toi???
      Et perso déjà un réacteur je n'aurais pas aimée alors 4 je n'imagine même pas ma tête en voyant a la tv des docteurs expliquant que si on est heureux et souriant on n'est moins irradié...

      • @Gérald : Je vois que toi au moins tu as suivi les infos sur Fuku de près et que tu es au courant pour l'immonde propagande du professeur (fol-dingue) shunichi Yamashita. ça fait plaisir de voir des personnes informées et lucides. Merci pour ton intervention éclairée.

        Quant à certains, ils me permettent d'expérimenter des émoticones que je n'ai encore jamais utilisé sur Dôzo Dômo...

        :crow :crow :crow :crow :crow :crow :crow :crow :crow :crow :125

    15. Je pense que je ne vais meme pas repondre a ton texte et je te laisse avec ton individualisme, ta lacheté et tes idees de "bof"!!! En tout cas c est bien fait pour sa gueule et c est tout!!! Fin de la converse car tes propos sont trop incoherents car les personnes comme toi critiquent le nucleaire mais n ont aucune alternative plausible mais surtout, chose encore tres coherente, sont bien contents d'allumer le pc le soir grace au nucleaire!!!

      • OH lala ce FAIL... en disant ça, c'est toi qui manque de respect au peuple japonais car la majorité d'entre nous voulons sortir du nucléaire. Et les alternatives existent. Même en France, on peut construire des maisons autonomes d'un point de vu énergétique, ou souscrire à des producteurs d'énergie renouvelable. Mais ça, forcément, tu ne pouvais pas le savoir au vu de ton LEVEL. On peut pas TEST ton niveau de stupidité et d'impolitesse c'est sûr.

        Einstein disait que la bêtise humaine et l'univers étaient infinis. Pour l'Univers le mystère demeure intact mais pour certains, ils sont là pour nous rappeler la véracité de sa théorie.

        T'es sûre que tu n'as pas subi un MELTDOWN cérébral depuis ton dernier voyage? :034

    16. Autre point je pense que ces collegues de 30 ans ont du etre ravi de la voir fuir!!! Comme quoi la politique du "chacun pour soit" finie toujours par etre puni!!!

      • L'individualisme de mes propos?
        Encore une belle connerie pondu par une bobo de base en quête d'une spiritualité ancestrale, belle foutaise!
        Ton métier est honorable mais ne fait pas de toi une référence, je dirais même qu'il est surement le déclencheur de ton manque de réalisme face la la peur de la mort.
        Le bof qui te parle n'est bien sur pas a ton niveau, il n'est qu'un technicien en transmission satellite.
        Même si j'ai habité au Japon, aux USA et dans une dizaine d'autres pays au point de perdre ma langue je ne suis surement pas a même comme toi et ton bobo de mari de juger cette femme comme des moutons japonais de base.
        Même si mon pc est branché sur des batteries alimentées par 10 panneaux solaire pars que la ou je vis les coupures sont constantes et il n'y a pas de nucléaire...
        Dans 2 mois mon individualisme m'emportera pour la 8eme fois en 4 ans a la frontière Kényane pour apporter une aide individualisé a plus d'un millier de réfugier en leurs fournissant individuellement des minutes de téléphone...
        Si tu veux, toi et ton bobo vous pouvez venir avec moi, vous verrez pourquoi je parle de peur quand je parle d’Emmanuelle, cette peur viscérale de ne pouvoir rien faire que fuir face a l'impossible.
        Vous pourrez leurs expliquer pourquoi c'est nul de partir, bouffonne!

    17. Pour Gérald: en France, on lit de gauche a droite.Pas en diagonale. Cela peut servir de savoir cela,Surtout quand il s'agit de répondre complètement à côté de la plaque. :roll
      les japonais sont des vilains pas beaux, des sales racistes de surcroît.Tiens, cela ne vous rappelle pas 49 autres pays dans le monde?
      30 ans de vie....Et se barre le premier événement majeur qui arrive, qui ne s'intègre pas?Qui a laissé ses collègues sur place? quel discours d'ecolo péteux....
      Résumons : une personne travaillant depuis 30 ans au Japon,payée comme jamais elle ne l'aurait été ailleurs, vivant sous pression mais avec un train de vie correct et dans un cadre de vie idyllique,se fait des amis,se fond dans le décor, et se casse lors du tsunami, laisse en plan tout le monde,et revient comme une fleur après la tempête après que tout se soit tassé...., TU VEUX QUE LE GOUVERNEMENT REAGISSE COMMENT?????
      D'ailleurs, La France est-elle un exemple au sujet de la gestion de crise?Qui a dit que le nuage de Tchernobyl avait contourné le pays?
      le Japon est un pays comme les autres, mais ses valeurs historiques font que certains comportements peuvent être jugés offensants.Vivre et travailler au Japon est une chance incroyable,et celle qui s'est faite virée ne dira pas le contraire....Il faut savoir respecter les règles.

      • Tu crois vraiment que c'est le Tsunami qui l'a fait partir?
        J'imagine que tu parles en connaissance de cause?
        Que votre petit couple a vécu a l’étranger voir même au japon plus que pour votre mois de vacances en Quechua?
        Sinon je ne vois même pas pourquoi vous la ramenez.

      • @Pandagrou : Pour le coup c'est toi qui est à côté de la plaque par le gouvernement n'a pas réagi justement. Il n'a rien fait pour aider, ni pour évacuer, ni pour prendre en charge, ni pour protéger son propre peuple qu'il a laissé à l'abandon à Fukushima.

        Donc non, je ne sais pas de quelle chance tu parles, mais il y a certainement des millions de japonais qui ont totalement perdu confiance en l'état nation à ce stade, qui sont déçu au point de vouloir pour certains eux même quitter ce pays criminel qui laisse crever ses propres enfants.

        Donc cesses de parler à la place des japonais. Toi, tu n'es pas japonais. Tu ne pourras jamais te mettre à la place des gens du Tôhoku qui ont tout perdu, tu ne pourras jamais te mettre à la place des mères de Fukushima, tu ne pourras jamais comprendre le désespoir des fermiers qui ne peuvent plus cultiver leurs terres, tu ne peux pas non plus te mettre à la place des gens qui ailleurs, même à Tokyo se sentent désemparé face à la contamination de la chaîne alimentaire.

        Stop aux insultes et à ces jugements de valeurs dégueulasses : une femme qui a passé 30 ans au Japon mérite le respect, elle avait certainement ses raisons de partir, et il n'y a pas lieu de la fustiger. Moi je connais des japonais qui ont fuis leur propre pays et je pense qu'ils ont eu raison de le faire s'ils ne se sentaient plus de continuer à vivre ainsi en se sentant laissé pour compte chez eux.

        Quant aux règles, tu dis qu'il faut les respecter, mais le gouvernement japonais lui même est hors la loi et corrompu, le lobby nucléaire bosse avec des yakuza pour recruter des ouvriers dans des conditions inhumaines, chez les plus désespérés ou les plus démunis, la liste de tous les agissements criminels perpétuées est longue. Des japonais eux même sont entrain d'intenter un procès contre leur propre état, contre Tepco!

        J'hallucine complètement de lire des propos aussi irrespectueux. On se croirait dans la 4eme dimension.

        @Gérald : tous mon respect pour toi qui vit à l'énergie solaire, et qui a déjà fait un bon pas en avant, comparés à tant d'autres qui sont encore dépendant d'AREVA, EDF, TEPCO et consort...
        C'est d'ailleurs honorables de voir des personnes qui sont capables d'élaborer des projets pour améliorer la vie en Afrique. Car ils ont bien besoin d'attentions bienveillantes.

    18. Et sinon a part insulter tu sais faire autre chose??? Il n est bien claire que tu n as pas mon niveau... Je te laisse donc s installer tes connections satellites afin que les personnes qui meurent de faim, qui n ont pas l eau potable ni les soins necessaires... Enfin ils pourront au moins telephoner.... Quel geste heroique!!! Mieux que medecin sans frontiere!!!
      Tu nous fais pleurer de rire :anggg

    19. Au fait "bobo" c etait bien en......1970!!! Il est peut etre temos pour toi de revenir a la civilisation...

    20. Moi je ne l ai jamais quitter... En perte d argument???

      • Non plus envie de perdre mon temps avec une pauvre fille avec tes valeurs social.
        Mes amis de MSF ou des NU pour la nourriture et les médicament qui utilise aussi toute l’année mes antennes et mes téléphone aurait pour toi des mots que tu ne comprendrais surement pas...
        Non vraiment rien a voir avec le manque d'argument c'est de la pitié que j'ai pour toi...

    21. super Gérald, vous nous racontez un morceau de votre vie,vous devenez vulgaire....Mais juste qu'on s'en fiche royalement. pouvoir appeler ses proches en Afrique et crever de faim en même temps et souffrir de maladies, heureusement qu'il y a Gérald!
      votre dernière phrase est encore hors sujet, et comparer une situation au Japon et en Afrique est non seulement stupide mais de surcroît incoherant....Il a connu la guerre et les tickets de rationnement le Gérald !

      • Aller ok vous avez raison.
        Je resume
        C'est une honte de partir pour 4 petits réacteurs nucléaire qui marche pas bien...
        En plus elle a été méchante avec son patron et le gouvernement...
        Son patron si gentil de la laisser travailler depuis si longtemps...
        30 ans c'est pas comme si elle vivait la bas depuis toujours pour vouloir revenir...
        30 ans a profiter du système, avec son salaire a la Claire Chazal, sans surement jamais payer d'impots ni tenir la porte a la petite vielle du 5eme...

        non vraiment il faudrait la tondre!

    22. bienvenu dans le monde réel Gérald!Félicitations !

    23. Je pense que tous tes voyages t ont fait vraiment perdre le sens des realités, c est pas disneyland.... Tu pense etre mieux que les autres car tu soulages ta conscience!!!
      Toi tu vas aider les autres pays mais t es tu demander ce que tu pouvais faire pour le tien??? A la belle morale!!! Mais peut etre que c est plus compliqué de se battre en france les gestes restent plus dans l ombre.
      En afrique c est facile de passer pour un hero...

    24. Ah ben voila quand tu veux tu comprends!!!
      En meme temps sii elle est restee 30 ans la bas c est que l herbe etait plud verte qu en france... Allé bonne soiree quand meme 😉

    25. Merci Gérard!!!!
      Ca fait plaisir de voir enfin quelqu'un qui a le sens du discernement! Heureusement que nous ne sommes pas tous complètement illuminés comme ces 2 là! Tu as bien raison: puisqu'ils veulent "vivre et mourir là-bas" et ben y a plus qu'à! Qu'ils aillent servir si "merveilleux" futur pays d'accueil en se portant volontaires comme liquidateurs! Ha ha ha! Comme ça, 1 pierre 2 coups! Vécu > "mouru"! :o)
      Je ne prenais même plus la peine de leur répondre, tellement ils me faisaient pitié. Et quand j'ai vu ma boîte mail saturée de réponses au sujet, ça m'a intriguée! 😀

      @ Celinou et pandagrougrou:

      En passant, je vous renvoie à votre propre contradiction, les 2 tourtereaux: vous m'avez sorti que le Japon n'était pas le PAYS DES BISOUNOURS!!! Mais c'est vous qui vous imaginez-ça à vouloir y vivre et y mourir, LOL! Quand vous y aurez vécu, ne serait-ce qu'une toute petite année, vous aurez déjà vite déchantés!!! C'est juste que vous ne l'avez tjs pas fait! Et si vous le vouliez vraiment, vous y seriez déjà! Mais bon, l'espoir fait vivre, alors je vous laisse à vos rêves et vos illusions...

      Je me suis totalement poilée en lisant vos posts! Vous vous êtes bien trouvés, tiens, tous les 2! ^^

      Vous pouvez avoir fait autant de voyages touristiques là-bas, tant que vous n'y aurez pas vécu, vos posts ou commentaires n'auront aucune valeur, ni crédibilité.

      Peace & Love mes "frères"! :p

      • @Azuki : C'est sûr qu'ils sont bien illuminés, on dirait Dupont et Dupond. lol! :loll

        En attendant, tu as un discours sensé, et je comprends que l'on puisse déchanter dans ce pays, car je suis, en étant de là bas, bien la première à constater que bien des choses sont critiquables. Mais tous les japonais ne sont pas arrogants au point de ne jamais se remettre en question, je te rassure. Nombreux sont les japonais qui ont bien conscience que trop de choses anormales se déroulent depuis mars 2011. C'en est très malsain. D'ailleurs c'est sur twitter que l'on voit le plus de japonais actifs et critiques envers leur propre nation. Une façon d'ouvrir le débat, de sortir des carcans et de la langue de bois. ça fait un bien fou.

    26. R.I.P asuki
      Encore une qui lit entre le ligne... Ou qui comprend que ce qu elle peut comprendre... Autrement dit tres limitee...
      T as pas reussi a argumenter quoi que ce soit alors quand il y a une personne qui te donne l impression de penser la meme chose que toi tu l as ramenes sans, encore, aucune argumentation....
      Retournes a ton os!!!
      Toi aussi tu comprend absoluement rien!!! Ou tu as lu qu on a dit que c etait le pays merveilleux??? on te parle de valeur, de patriotisme mais ce sont des mots qui ne sont pas dans ton vocabulaire!!!
      Quand je te lis en disant quand on veut on peut c est que tu ne dois pas savoir ce que c est d avoir des responsabilités qu on ne peut fuir. Nous sommes diplomes et avons fait des etudes et je ne partirai pas pour faire serveuse la bas!!! De plus tu donnes l impression de croire que vivre 1 an au japon signifie comprendre leur culture, leur mode de vie et leur patriotisme... Et apparemment c est le cas!
      Tu sens la frustration a plein nez, ca sent le vecu dans le genre t as fait des petits boulots en pensant etre mieux reconnue et comme t es une looseuse tu n as pas interessé les japonais et ton visa de 1 an ayant expiré tu as du faire tes bagages car personne ne t a retenu...
      C est toi qui fait pitié!!!

    27. C'est bien tenté comme supposition, malheureusement, tu ne sais visiblement pas lire, puisque je disais dès le début que j'avais enseigner à l'école française là bas. Pardon, j'ai oublié de préciser (mille excuses) à tps plein! Et en contrat local, donc pas payé avec des salaires exhorbitants comme tu as l'air de le reprocher à Emmanuelle, sans même savoir si c'était le cas. Quand on se sait pas, on se tait.
      Et je n'ai pas la moindre envie de t'instruire de mes arguments. Visiblement nous ne parlons pas le même langage, donc à quoi bon. J'aime mieux me savoir "perçue" comme une inculte par une pauvre naze, que d'entre une comme toi, lol.
      Etonnant, comme plus personne ne perd son temps à te contrer d'arguments??? On a juste compris que c'était totalement inutile. Et je ne perdrai plus non plus mon temps à te lire toi et ton bisounours de chéri! :cry

    28. Ma désespérée et pathétique Azuki(sais-tu au moins à quoi fait référence ton pseudonyme?)
      Tu nous demande pourquoi nous ne vivons pas la-bas? Je vais te répondre:
      -Un diplôme d'infirmière n'est pas reconnu par le Japon.Au même titre que les USA et une centaine de pays dans le monde.Il'n'y a pas d'alternative, faut repasser son diplôme et maîtriser parfaitement la langue.
      -Pour ma part, monter une entreprise coûte très cher.A moins d'un avoir une en France et créer une filiale, il est obligatoire de créer une KK, investir 50000€ et embaucher 2 japonais pour avoir son visa d'investisseur.
      Donc quand on veut, on ne peut pas forcément.
      De plus, la plupart des expat ou immigré vivant la-bas seraient des SADO MASO?Quelle magnifique contradiction, le Japon c'est de la merde, mais Pourtant les gens y restent...pourquoi donc, si ce pays est aussi pourri?parceque tous ces gens y ont forcément un intérêt,quelqu' il soit!Faux-cul! Voilà une expression bien française!
      Tu n'as rien compris au débat, tu diverges dans tous les sens, si tu as eu un jour envie de vivre au Japon, si tu n'as pas réussi car tu étais trop NULLE il ne faut pas stigmatiser au travers de ses propres échecs!
      nous concernant, nous sommes très lucides avec un absolu recul sur nos possibilités.Nous n'avons pas tenté l'aventure en vivant comme des gitans a faire des boulots de merde, nos voyages nous ont aussi permis de consulter des comptables, des avocats, et nous savons a quoi nous en tenir....Nous n'avons aucune déception!
      Quelle hypocrisie, mon dieu....j'avais oublié toute cette bande de frustrés traînant sur la toile...
      Ça me rappelle cette française a moitié abrutie rencontrée un jour a Karugazaka, qui disait en avoir marre car pas libre de s'exprimer, de parler dans le metro, d'embrasser son mari dans la rue...Non mais MORT DE RIRE! Quand on décide d'aller vivre dans un pays étranger, il faut se plier aux règles, pourquoi ce sont toujours les français qui doivent ramener leur fraise avec toujours cette obligation de crier aux aboies?C'est typiquement français! vouloir le beurre, l'argent du beurre, la crèmerie et la crémière! Et pour recentrer mes propos sur le sujet, quelles motivations peut-on avoir à aller travailler et vivre au Japon, donc, si ce n'est que pour le cadre et le fric?Exactement comme un étranger en France qui vient s'engraisser en France et qui repart au pays a la retraite....Même principe!Quand on aime pas on s'en va! mais ceux qui râlent restent! A mourrir de rire!Mais par contre se cassent à la moindre occasion! Qui refuse de s'intégrer?Zero solidarité, poudre d'esquampette assurée...Donc tous les expat vivant au Japon sont tous malheureux, déçus de leurs sort et complètement despespérés? WHAT A JOKE...
      Et bien, entre un qui installe des comm satellite en regardant crever de faim les autres, et l'autre frustrée de la vie, on est pas vernis!
      :norr

    29. ah! tu avais enseigné en école française! Tu ne faisais pas l'affaire et ils t'ont pas gardée? pauvre petite! Ah non, tu es partie de toi-même, cela ne te convenait pas?Pffff....CQFD "professeur"! :smil4
      Énorme.Tout simplement énorme.

    30. Pourquoi en arriver a un comportement irrespectueux ? C'est grave la ce qui se passe....

    31. Alors moi je me suis bien marré a lire pandagrou et consort, je suis pas du tout un grand connaisseur du japon, mais de ce que j'en connais, pansagrou semble se prendre pour un(e) samouraï !! Servir et mourir son maitre, quitte a se faire hara kiri pour le suivre dans la tombe si j'ai bien compris?
      Chaqu'un sa conception de la vie, c'est vrai que le français aura plus tendance a sauver ses fesses d'abord.
      Mais perso je pense que seuls les plus malins qui survivent racontent l'histoire.
      Aprés faites ce que vous voulez de votre life !!
      :015

      • Tu sais, Seb, comme je l'ai dit plus bas, Tepco ni le gouvernement ne se sont fait seppuku pour avoir perdu la face, mis sa population danger, pour avoir contaminé l'océan pacifique et cette terre ancestrale, et les gens continuent de souffrir, seuls 3% des sinistrés et réfugiés nucléaires ont reçu un dédommagement...donc y'en a qui parlent de patriotisme dans le vent en brassant beaucoup d'air en effet.

        ça me rend triste au fond, parce que ce sont les japonais qui devraient s'excuser du mal qui a été fait...tout ça aurait pu être empêché. Mais pour faire des économies de bout de chandelle, Tepco s'est abstenu de faire construire une barricade plus haute contre les tsunami. Ils ont failli à leur mission de sécurité, ils mentent comme ils respirent...

        Il n'y a rien qui puisse être dit pour défendre aussi la bêtise qu'on eu les japonais de faire confiance en cette industrie mortifère.

        Quant au fait de sauver ses fesses, tout le monde aurait du avoir ce réflexe vital. Moi ça m'angoisse de voir des japonais capables encore de vivre en zone contaminée en faisant comme si tout était normal. Tout le monde n'est pas comme ça, certes, mais quand tu vois le déni de réalité ambiant, y'a de quoi avoir froid dans le dos. :015

        C'est dû au lavage de cerveau.

    32. L'article de Libé ne présente que le point de vue de Mme Bodin, sans donner celui de la NHK, contrairement aux articles en anglais sur le sujet, par exemple : http://www.japantimes.co.jp/news/2013/01/16/national/frenchwoman-fired-for-leaving-japan-during-nuclear-crisis-sues-nhk/

      Pour info, donc, l'explication de la NHK, ou pourquoi Mme Bodin a été licenciée et pas les autres étrangers qui sont aussi partis :

      An NHK spokesman said other foreign contractors had notified NHK at least a day in advance, while Bodin waited until 3½ hours before her program.

      Because of the turmoil in the wake of the earthquake and tsunami, it was likely to be difficult to find someone to cover her shift, and Bodin, who had more than 20 years of experience, should have known how canceling out on short notice would cause serious trouble, the spokesman said.

    33. Bon, je fais l'impasse sur le "débat" envenimé et je souhaite réagir sur cette phrase de l'article : "mais de plus, ils étaient tout aussi paniqués mais n’avaient surement nulle part où aller, ou bien n’avait tout simplement pas les moyens de faire autrement qu’attendre que ça passe en priant"
      C'est une "analyse" assez réductrice. Mes beaux parents avaient la possibilité de venir en France pendant quelques mois, le temps que la situation se stabilise. Ils pouvaient même simplement s'éloigner de Tokyo tout en restant au Japon en allant s'installer chez certains membres de leur famille à Nagoya ou Hiroshima. On notera, en passant, l'ironie de constater qu'Hiroshima devenait plus sure en cas de catastrophe nucléaire. Ils ont tout simplement refusé. Pourquoi ? Simplement parce que c'est leur pays, "qu'il a besoin d'eux" (dixit eux même) et que tous leurs amis et leur famille s'y trouvent. Dès lors, ils ne se sentaient moralement (par devoir patriotique ?) et sentimentalement pas le droit de les abandonner, de laisser leur vie derrière eux. Bref, il s'agissait d'un pan entier de la culture nippone qui s'exprimait.

      Sinon, pour en revenir au sujet. Je ne suis pas surpris du tout de l'attitude de Radio Japan ni de celle de Mme Bodin. La première entité est 100 % japonaise, la seconde personne est 100 % française. Chacun se comportant selon sa culture. Je ne parle pas du fait de vouloir protéger les siens à tous prix. Ceci est une attitude tout à fait louable à mes yeux. Par contre, je suis étonné qu'une personne qui vit au Japon depuis plusieurs décennies n'ait pas compris,intégré quelle était sa place dans la société japonaise : une étrangère, qui même si elle passait 2000 ans au Japon resterait toujours une étrangère.Pourtant, je suis persuadé, que de part sa fonction, elle avait déjà du être confronté à cette situation dans son entourage. De là à penser qu'elle fut également victime du "syndrome du français se sentant au dessus de tout parce qu'il est français" il n'y a qu'un pas que je n'ose franchir. Quoi qu'il en soit, sa réaction démontre que malgré le temps qu'elle a passé au Japon, elle connait bien mal le pays.

      • Tout ce que vous dîtes est très vrai. Je souscris totalement à ces propos.
        Évidemment, mon analyse est brève et réductrice, je l'avoue. J'ai vu aussi des femmes japonaises laisser partir leur mari français et leurs enfants vers la France, quand elles, restaient auprès de leur famille japonaise. J'ai sur le moment été interloqué par l'attitude du mari qui laissait sa femme derrière lui, mais j'ai compris, comme vous le dîtes fort bien, qu'il est, dans certaines famille, très difficile de fuir devant les difficultés ou le danger et d'abandonner ses parents.

    34. Je vois que ça déchaîne les passions, ce post!

      Moi, très franchement et en tant que japonaise j'ai toujours critiqué le comportement insensés d'une bonne partie des japonais depuis mars 2011(ceux qui font l'autruche, ceux qui "encouragent en mangeant" les produits de Fukushima, ceux qui font comme s'il ne s'était rien passé, ceux qui méprisent les gens qui osent se poser des questions sur l'état sanitaire/ le danger des radiations, ceux qui se font lyncher parce qu'ils ont évacués...

      De toute façon, des gens qui ont vécu exactement le même genre de situation que dans ce post, avec culpabilisation à la clé, être traité de lâche, etc...j'en ai vu et j'en ai dans mon entourage. Ben moi je le dis : ils ont eu raison de se barrer et de mettre leurs gosses à l'abris. Chacun a été libre de faire comme il voulait : de toute façon, y'avait rien à attendre de la part du gouvernement japonais, qui n'auraient jamais rien fait pour mettre les gens à l'abris.

      Donc, chacun se prend en main, chacun est responsable de son avenir, de sa santé.

      Vous savez comment on appelait ces gens là, qui ont fui (non pas lâchement mais avec une raison légitime : une catastrophe nucléaire (il est toujours bon de le redire)?

      On les appelait des FLYIJINS. Ils ont été critiqué de tous bords.

      Ceux qui ont vite fait pris leurs avions, car ayant peur pour leur santé, peur pour leurs gosses, peur pour leurs vies (quoi de plus normal au fond ?)...bref : le Japon dans toute sa splendeur, celui là même qui cache les effets de la contamination à ses citoyens, celui là même qui, en tant qu'état disperse la radioactivité plutôt que de la contenir, celui là même qui sacrifie son propre peuple en ne les évacuant pas des zones contaminées depuis bientôt 2 ans, celui là même qui a caché les données du logiciel SPEEDI, celui là même qui n'a même pas su donner des pastilles d'iode stables aux enfants.

      Le bilan? On commence à les compter, les cas d'enfants en bas âge, dans la région accidentées, qui ont des kystes et des nodules à la thyroïde. Et bientôt on s'apercevra que les enfants de Tokyo en ont aussi.

      oops! C'est pas quand ça arrivera qu'il faudra pleurer d'avoir été ignorant/ naïf / ou simple d'esprit.

      Bref, on n'a pas fini avec les bêtises, mois après mois j'en ai eu la nausée, j'en ai été déprimée, j'en ai pleuré, je suis passée par toutes les couleurs et maintenant j'en ris jaune... et quand après tout ça je vois qu'une chanteuse de AKB se rase la tête pour des broutilles d'histoire de cul avec un chanteur, t'as juste envie que les mecs de Tepco se fassent seppuku pour montrer qu'eux aussi ils en ont dans le pantalon...

      Eh oui, j'en arrive à faire de l'humour noir, mais ça décrit bien tout le bien que je pense de ce pays qui n'est pas si bisounours et kawaii que ça quand on en voit les coulisses en tant que Veilleurs de Fukushima.

      Et pourtant, j'y suis née, et je l'aime ce pays.
      Je l'aimerais de nouveau un peu plus quand il ne sera d'ailleurs plus gouverné par un extrémiste belliqueux et pro nucléaire.

    35. @Vincent : Tu peux toujours compter sur moi pour être cash et sans détours. Pas comme tous ceux qui font semblant ou qui se la joue tatemae avec la plus hypocrite des politesses. Je les connais les japonais, le Japon et parfois je sais pourquoi je n'y habite pas. J'ai hésité dans ma jeunesse. Mais plus maintenant.

      "Le clou qui dépasse appelle le coup de marteau"? Pas trop pour moi cet état d'esprit.

      Ah lala je ne sais plus qui se plaignait de pas pouvoir embrasser son mari dans le métro de Tokyo...mais je me serai gênée tiens! Hahaha!! :026

      • @Vincent J’espère que tu excuseras mon manque de calme face aux deux bisounourses...
        Leurs propos bien que diamétralement opposés aux miens ne justifie pas ma réaction.

        @Azuki @Aizen Je vous rassure moi aussi j'ai du mal a retenir mon marteau 1000T mais comme moi vous avez surement croisé les mêmes la bas, il sont facilement reconnaissable.
        Sinon les filles, j'vous kiff! :love

    36. C'est une vieille affaire ça!Après il est difficile de juger car nous n'avons que le témoignage de la plaignante, il serait bon d'avoir la version de l'entreprise. :inc

    37. Se faire traiter de BOBO est aussi insultant et irrespectueux que traiter quelqu'un de nulle, et ce n'est pas nous qui avons commencé,je le précise quand même!
      Pour le SEB974: Si tu avais lu correctement ce qui est écrit.....je vais résumer pour toi qui a lu une phrase sur deux:
      -Notre point de vue se focalise sur la fuite d'une personne qui a eu la chance de travailler 30 ans au Japon, et qui est partie carrément. hors du pays a la catastrophe les qu'ee n'était non seulement pas dans la zone concernée, mais qui est partie du pays.
      Il a été démontré qu'il n'était en rien nécessaire de fuire pays pour échapper au pire.Meme rester a Tokyo aurait suffit.
      c'est ce comportement que nous critiquons.nous concernant, nous n'aurions jamais quitté le pays.Au pire j'aurais envoyé mes gosses dans ma famille, mais je serais resté sur place pour essayer de me rendre utile, face au nombre incalculable de gens se retrouvant sans foyer, ayant tout perdu, car la bataille s'est menée sur 2 fronts:le désastre du tsunami et sa conséquence la plus grave, les réacteurs nucléaires endommagés.
      Encore une fois, je remets ce même type de situation en perspective si cela était arrivé en France: Rien a voir avec un acte héroïque, avec un esprit samouraï ou autre(trop facile la boutade....et stupide aussi), un ressortissant quelqu'il soit, ami ou pas, qui met les voiles démontr en définitive le peu d'intérêt que la personne peut avoir pour le pays ou elle vit...je n'aurais pas supporté de laisser mes collègues, amis et connaissances su place, sachant que eux-même pour la plupart auraient eu de la famille concernée par la catastrophe....Revenir la bouche en cœur après que les choses se soient tassées aurait été pour nous impossible....je pense personnellement que je n'aurais plus jamais pu me regarder dans une glace.
      Chacun a son vécu, chacun pense ce qu' il veut et si notre opinion ne convient pas, ce n'est pas notre problème, mais tout ce que je lis depuis le début montre bien a quel point le français est individualiste, egoiste et ne pense qu'à sa petite personne, se croyant toujours au dessus de tout le monde.C'est pathétique.
      Nous ne sommes pas des héros.nous avons une conception de la vie différente.Si le Japon est un pays de malades, que dire de la France?Ah si, la France c'est bien, on a plein d'avantages sociaux.mais pour le reste, on est un pays de merde. :clown

      • @Pandagrou : déjà tu parles sur un ton un peu plus décent et ça vaut mieux parce que traîter les gens de loser et de nuls ça suffit comme ça. On n'est pas là pour comparer entre la France et le Japon par ailleurs. Bien que je doute fort que le gouvernement français ne fasse mieux que le Japonais si la centrale de Nogent sur Marne explosait un jour!

        Mais ce qu'il s'est passé le 11 mars est un fait exceptionnel. Et les gens de Tokyo n'ont absolument rien fait pour aider concrètement les gens de Fukushima sur le moment. Il n'y avait rien à faire à part attendre les consignes : même Naoto Kan lui même a appris l'explosion du réacteur 3 par la TV, tout ça pour te dire à quel point on avait à faire à une équipe de bras cassé chez Tepco!

        Donc non, ce que tu dis est faux : vouloir rester à tout prix n'était pas forcément une solution car tu pouvais potentiellement mettre la vie de tes gosses et celle de ta famille en danger, tu pouvais aussi te mettre dans une situation sensible pour tous ceux qui s'inquiètent de ton sort en France en tant qu'immigré.

        Ce n'est pas de l'individualisme que de vouloir sauver sa peau : c'est de l'instinct de survie inhérent à tout être vivants.

        A ce moment précis tout le monde avait peur et tout le monde voulait comprendre ce qu'il se passait. Des gens à Fukushima se sont retrouvés à se faire irradier parce que justement le gouvernement aurait du les alerter et parce qu'ils n'ont pas mis à disposition la logistique nécessaire. Ils auraient dû déployer l'armée, les hélicos, les putains de données du SPEEDI, mais NON QUE DALLE!

        Donc il y a de quoi être en colère!

        Dans un cas de force majeure comme celui ci, c'est l'armée, c'est l'état qui doit d'abord faire quelque chose pour son peuple, c'était le premier ministre, les députés de la diète, aux responsables de Tepco de courber l'échine pour montrer l'exemple!

        Donc non, vouloir faire contribuer les gens à leur sauce, vouloir à tout prix jouer au sauveteur bien que la volonté soit louable ce n'était pas efficace. Surtout que beaucoup, bien plus tard ont voulu aller faire du bénévolat dans les zones contaminées, se mettant eux meme en danger sans avoir fait ne serait-ce qu'un stage de radioprotection. Sans savoir qu'ils ingéraient de la poussière contaminée, etc!

        Maintenant on sait que de cette façon, même des militaires US, des marines, se sont contaminés inutilement car pas mis au courant des consignes de radioprotection!

        Alors en effet, on ne va pas s'attribuer ainsi des rôles que personnes ne t'as demandé : car encore une fois si seulement à ce moment là, Naoto Kan avait donné l'ordre d'évacuer Tokyo (je dis bien SI), ça aurait été la chaos, et c'est bien la raison pour laquelle ils n'ont pas pris cette décision en urgence.

        Le gouvernement français a rappelé à l'ordre et avec autorité ses ressortissants au vu des informations qu'ils possédaient et au vu aussi des risques prévisibles pour la suite qui aurait pu très très mal tourner! ( la France est une nation nucléaire et elle connait les risques meme si elle le clame pas haut et fort à tout bout de champs).

        Quand l'état français te rappelle pour évacuation, oui, en tant que mère, tu as de quoi paniquer. Et je crois que oui, tu te dis que ça vaut la peine aussi de sauver ta peau. Si les gens de Fukushima avaient tous eu ce réflexe individualiste comme tu dis, peut être bien que beaucoup de gosses auraient pu éviter de se faire inutilement irradier pendant 2 ans!

        La journaliste radio serait resté sur place et alors? ça aurait empêché les enfants de Fukushima de se faire irradier ou d'avoir un cancer à la thyroide? Non, rien! Au moins elle aura permis de sauver la vie de ses deux filles et c'est déjà bien qu'elle l'ait fait. ça fera 2 victimes de moins qui auront le cancer ou une leucémie plus tard.

        Si un jour l'occasion se représente, ce que je ne souhaite à personne, dis toi que tu ne seras même pas sûr de ce que tu avances quand tu dis que tu resterais : si toi même tu avais des gosses, notamment en bas âge avec personne d'autre que toi pour les emmener tu serais pas entrain de t'acharner sur cette pauvre femme qui a juste essayé de se mettre à l'abris le temps d'en savoir plus sur ce qu'il se passait.

    38. Pout gattaca:
      Salut, voici comment les etrangers auraient du reagir comme les beau-parent de gattaca!!! Quand on vit dans un pays (et je parle pas d une annee surtive à frequenter un lieu de travail francais entouré de francais comme certains!!) on a du respect pour les gens qui nous accueille, on lache pas ces amis et ces collegues, on soutient son pays d adoption meme si c est pas le japon!!!!
      Appremment et comme le dit tres bien seb974 c est typique du francais et ca se ressent bien sur ce post!!!
      Pour dominique: pour info asuki a commencé par me manquer de respect en critiquant mon couple et en nous traitant d illiminer, dont elle recupere la monnaie de sa piece 😉
      Encore un point la seule chose que vous avez retenu et interpreté comme bon vous semblez est que nous voulions mourir au japon, remettons dans le contest avec une explication de texte vu le niveau: si forcement je n arrive pas a utiliser mes status d infirmiere ou de prof de biologie (car j ai la double casquette), je partirai a ma retraite et jusqu a ma mort (logique pour moi puisque je veux habiter la bas). Maus il est clair que si je vis la bas je ne partirai pas comme une voleur en tout abandonnant au premier sinistre!!! Le japon est vaste il suffit de s eloigner de la zone et si la catastrophe est trop importante alirs inutile de vous dire que peut importe ou vous irez vous serez contamines!!!!
      Personne ne dit que le japon est merveilleur a tout point de vu (j attend d ailleur qu on me cite pour me prouver que je l ai dit comme le laisse supposer asuki...), il a des defauts sur certains points par exemple la difficulté est de taille pour ouvrir une entreprise la bas... J en sais quelque chose nous avons trois projetd (avec etude de marché et avocats) qui attendent d ouvrir. Mais malheureusement les status juridique qu on nous proposent et imposent sont tres casse-gueules... Comme le pensent asuki il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir,j ai une famille dont j ai la responsabilité si je pars ce n est pas pour leur faire vivre l aventure en sac a dos!!! Je veux une situation stable au japon et vivre avec la meme qualité de vie qu en france!
      L immigration est tres controlée par rapport en france et c est d ailleur pour ca que vous pouvez vous balader a tokyo a 22h dans les ruelles et laisser votre pc et votre sac sur une table d un fast food sans vous le faire voler alors qu en comparaison a paris c est catastrophique meme a 10h du matin!!!
      Voila ce qui me plait au japon!!! Ce n est pas de faire le touriste car avec mon "pandagrou" nous essayons de nous integrer quand nous y sommes, nous apprenons et communiquons tant bien que mal dans leur langue, respectons leur use et coutume et essayons de comprendre leur philosophie...
      Ils aiment et respectent leur pays (alors bien sur c est une majorité il y a aussi des boulets comme partout mais quand meme moins qu en france!!!) et c est ce qui fait du japon pour moi l un des pays les plus sur humainement parlant!!!

      • C'est tellement le pays le plus sûr humainement parlant qu'il existe des parents japonais capables d'acheter de la bouffe de Fukushima et de le faire manger à toute sa famille même à leurs gosses en bas âge pour se prouver qu'ils "partagent la peine" par "patriotisme" comme tu dis si bien! Arrivé à ce stade, ce n'est plus de patriotisme c'est de la folie.

        Partager la peine de cette façon, ce n'est pas courageux, ce n'est pas vaillant et ce n'est pas beau comme geste : c'est juste immonde. Et des parents qui le font, j'en connais, des amis m'en parlent, c'est parfois leurs collègues, c'est parfois leur famille, c'est parfois leurs amis proches...

        Et ça me met en colère tout ça. Parce que cette réalité là, est occultée par les gaijins qui veulent soit disant partir là bas parce que c'est "leur rêve" de vivre au Japon. Ils ne se doutent pas un seul instant de la réalité vécue sur place, du stress depuis Fukushima, de cette ambiance de non dit et de tabou qui évolue et qui te colle à la peau comme du poison.

        Moi je ne vois de rêve nul part, et je suis lucide. L'amour que je porte pour mon pays ne me rend pas aveugle : le Japon je l'observe depuis 2 ans et franchement il y a de quoi avoir la nausée. Alors bien sûr qu'il reste des lieux où on peut encore vivre normalement, mais quid de l'océan pacifique qui est ultra contaminé? Quid des rejets quotidien qui continuent de déverser des pluies contaminées sur l'archipel?

        On est loin du délinquant parisien voleur de portable, non c'est encore plus malsain : parce qu'il y a de la propagande, il y a du déni, il y a tous ces mensonges qui mettent tant de vies en danger, il y a le recul de la liberté de la presse, des droits fondamentaux des droits de l'homme qui sont entrain d'être bafoué sur place! Il y a des gens hauts placés pour minimiser et faire des campagnes publicitaires pour promouvoir la bouffe de Fukushima, pour placarder partout dans le métro que le JAPON c'est COOL!

        Moi je vous le dis, ce pays est malade et il y a de la folie. Tout parait normal quand vous y êtes, mais ce n'est pas normal.

        Et s'il y avait que ça! Non, il fallait en plus que le gouvernement envoient des débris contaminés se faire incinérer dans tout le Japon. Pour ceux qui suivent péniblement toutes ces actus savent combien les japonais se sentent concernés. On sait combien ils veulent sortir du nucléaire! Respectez donc au moins cette volonté!

        Donc ne jugez pas s'il vous plait la détresse d'autrui. Allez vous installer si vous le voulez sur place, mais jamais ne pensez à la place d'un japonais. Ayez au moins la décence de respecter les choix de tout un chacun, car au final, il n'y a pas de honte à vouloir défendre sa vie. Tout le monde devrait défendre sa vie face au fléau du nucléaire, tout le monde devrait prendre la décision de partir le plus loin possible si cela arrivait de nouveau...

        Et je pense bien qu'il est déjà trop tard pour sauver la vie de biens d'enfants japonais. :018

    39. Je comprend mieux leurs réactions, c'est le syndrome de l’immigré sociologique.
      Doucement, rien de méchant dans mes mots!
      C'est un état bien connu ou l’immigré a déjà le sentiment de partager les valeurs, les idées et même les gouts du pays ou il veut immigrer.
      Sans forcement éviter de voir les problèmes, ils sont dans l’acceptation total du pays quitte a être plus royaliste que le roi.
      C'est un sentiment fort qui explique leurs niveaux d'implications d'autant plus si ils sont "frustrés" de ne pas être encore la bas pour concrétiser leurs projets.
      Maintenant je crois qu'il faudrait reprendre cette discussion 1 ou 2 ans après leur arrivé la bas.

      • @Gérald : C'est ça. Et je ne leur reproche pas cette envie de partager des valeurs inhérente au Japon. Mais je crois que les japonais ne se sentiraient pas honoré qu'ils défendent ce point de vu sur ce créneau là. Je pense surtout qu'en effet, bien des choses ils vont devoir aussi découvrir sur le tas. J'aurai vraiment préféré que rien de tout cela ne se soit passé. J'aurai voulu qu'ils voient un Japon comme avant. Pour moi ce pays que j'aime tant a été souillé, pas seulement physiquement, mais au plus profond de notre philosophie shintô bouddhique. Ce n'est pas pour rien si même des nonnes ou des moines font des grèves de la faim depuis pour protester contre le nucléaire ou tenter de faire évacuer les enfants de Fukushima...

        Je te remercie Gérald, car mine de rien, tu étais la personne informée dans tout ce débat, vraiment calmement avec lucidité, tu as tenté d'expliquer les mensonges de Yamashita, de tepco, des dangers. Heureusement qu'il y a des gens comme toi, je t'en remercie. J'espère qu'à l'avenir tu seras un peu mieux écouté. Parce que c'est toi qui avait raison depuis le début. :boude

    40. @Vincent Je me permet de reprendre la parti gentille de mon avant dernier post...
      @Azuki et @Aizen J'vous kiff les filles!!! :love

    41. Je ne pense pas que tu peux te comparer avec 30 ans d integration et tes deux ans d experience? Nous avons bcp d amis et connaissances et collegues francais qui habitent au japon depuis des annees et aucun d entre eux (aussi bien avec ou sans famille) ne sont partis, ils prennent le plus de precaution possible. Je leur avais demandé si ils comptaient revenir en france et leurs reponses avaient ete unanime, ils ne se sentaient pas d abandonner leur pays, leurs amis et leurs collegues dans cette situation avec tout ce qu ils avaient vecu avec eux, ils auraient eu trop honte!!!
      Ce n est pas non plus une surprise ni un fait caché concernant le non dit du gouvernement et des media, c etait d ailleur une chose que nous avions remarqué la premiere fois que nous etions venus. Aucune information de l exterieur et tres peu de l interieur. Un choix? Je pense que cela doit faire comme pour les autorisations de mise sur le marché des medicaments: on calcule le ration effet secondaire/efficacite du traitement, les effets secondaires sont la mais "negligeables" par rapport a l efficacite.
      Le gouvernement a jugé peut etre preferable de dire le moins de chose possible pour eviter la panique, les pilages, les accidents???
      De toute facon aucune energie sans risque n est valable a grande echelle et celle qui existe sont nocives alors que faire???
      Ceci etant c est mon avis ainsi que celui de mon "pandagrou" et de plusieurs immigrés de longue date...

      • @Cécile grou : concernant les effets des radiations, je pourrais t'en parler avec précision pendant des heures. Mais j'attends que mon dernier commentaire soit validé avec un lien par Vincent. Si tu veux en savoir plus sur les symptômes, j'ai eu moultes témoignages, et l'avis de pas mal d'experts (médecins, biologistes, cardiologues mondialement reconnus). J'ai été tellement terrorisée que pendant 2 ans j'ai eu des rapports scientifiques des victimes du nucléaire comme livre de chevet. Je sais, c'est gore, mais au moins je sais à quoi m'en tenir à présent. C'est d'une tristesse...et le gouvernement se tait uniquement pour continuer à faire du profit avec le nucléaire : ça aussi c'est sûr et certain. Le gouvernement qui vient actuellement d'arriver au pouvoir remet complètement en question la sortie meme du nucléaire que Noda avait timidement lancé à cause des manifestations antinucléaires et des réticences du peuple...Abe lui, et un belliqueux qui veut changer la constitution du Japon, pour pouvoir détenir à la fin l'arme nucléaire et composer une véritable armée. Le Japon ne serait alors plus une nation pacifiste comme elle a été depuis 45.

      • @Cécile Grou : Je crois que tu as la détente longue ou que tu ne prends pas la peine de lire les commentaires d'autrui. J'observe le JAPON en tant que veilleur de Fukushima depuis 2 ans. Mais le Japon c'est mon pays natal, j'y suis née, je suis japonaise, j'y ai grandi, j'y ai toute ma famille et mes proches. Je parle la langue, c'est ma langue maternelle et mon rapport avec le Japon, c'est toute ma vie, de 0 à maintenant. Tu as compris?

    42. Je suis entierement d accord avecles propos de gerald concernant le syndrome de l immigré sociologique 😉

    43. @Vincent : Je me permet de poster le lien vers la page des veilleurs de Fukushima francophones à tous ceux qui veulent s'informer sur l'actu post Fukushima. Par AMOUR pour le Japon et de son peuple.

      https://www.facebook.com/groups/234589883320888/

      @Tous : Il n'y a que la VIE qui mérite d'être défendue. :attttt
      Contre l'atome, ayons des atomes crochus. Car je ne veux m'engueuler avec personne au fond.
      Comme dit si bien SoKeA, PEACE OUT! :lovve

      @Gérald : Merci encore et à très bientôt "chez les amis de Dôzo Dômo". :029

    44. Moi aussi j'ai fuis le Japon après avoir vu en direct le réacteur 3 exploser. J'habitais Kyoto.

      Ce n'est pas facile de prendre cette décision. Et les réactions de chacun en état d'urgence sont toutes respectables. Nous avons tous des vécus différents, des informations différentes et des priorités différentes.

      Pour ma part, ma priorité c'est ma santé et celle de la femme que j'aime.
      J'ai vu un reportage détaillé sur Tchernobyl et la façon dont le gouvernement a menti à la population. Je me méfie donc beaucoup des médias en cas de catastrophe. Mais c'est surtout l'incertitude qui m'a poussé à partir: il était possible que la situation s'aggrave encore plus, qu'on soit gravement irradiés. Dans le doute, j'ai fait le choix qui me semblait le plus prudent, le plus sage.

      Je peux comprendre que d'autres personnes privilégient leur pays ou le sens de l'honneur, que certains soient fiers de faire la guerre ou de mourir pour leur nation. Chacun son point de vue, je ne prétends pas détenir la vérité. Je pense simplement que la vie est plus précieuse que tout.

      Je suis retourné à Kyoto 2 ans après et j'y vis toujours avec mon épouse. J'aime beaucoup travailler et méditer ici même si tout n'est pas rose. C'est clair que les gens ne sont pas assez informés sur les dangers du nucléaire. Et je regrette aussi que le nouveau président veuille rallumer les centrales.

      Si des gens trouvent que mon choix n'était pas bon, c'est leur droit. Je m'en moque.
      Les humains ne pensent pas tous de la même façon, c'est comme ça et c'est très bien.

      Le Japon est un pays génial, plein de leçons intéressantes pour nous français. Mais évitons les généralités, elles sont toujours trop faciles et rendent la réflexion primaire. Les japonais sont des gens très variés et surprenant et les français aussi.

      Un peu de Peace and love ferait du bien à ce topic, non?

    45. Aizen: je pense que c est toi qui ne prend pas la peine de lire. Le sujet est sur une personne qui vit, habitent et travaillent au japon, qui fuit son pays et s etonne que le gouvernement ne veuille plus d elle dans leur pays!!!

      Je suis dans le medical, les effets de la radiation je connais tres bien aussi et comme je le disais ne rever pas la planete entiere est contaminée avec les degazages des centrales, les nombreux essais nucleaires, les bombes atomiques.... C est comme croire qu on mange bio faut pas se leurrer le 100% bio n existe pas ce sont des normes!!!

      Mais ce n est pas le sujet ici... Le gouvernement japonais est comme ca il s est vexé et c est tout.. Et moi aussi je serai en colere de voir tous les immigrés de feance partir si le meme probleme arrivait, quand on s est profiter des avantages il faut savoir accepter les inconveniants...

      • Oui pardon CELINE grou: Il y a une différence quand même entre connaître un peu et bien connaître la radioprotection. Ce n'est pas parce que tu es infirmière que tu as forcément suivi une formation adéquate.

        Car il y a de nombreux médecins qui sont plus spécialisé que toi médicalement et qui ne sont pas du tout qualifiés ni formé pour traîter ni comprendre les maladies radio induites (notamment issues de l'irradiation interne).

        De plus, je puis te dire encore une fois par observation journalière, et parce que j'ai la chance d'avoir suivi et rencontré des experts comme Bruno Chareyron de la CRIIRAD, ou d'autres personnes qui sont en possession d'un scintillateur de becquerels, et suites aux analyses de produits alimentaires qui ont pu être faites, que tous les produits estampillés NF (made in France analysés) ont donné un résultat NUL, étant de 0 bq par kg. Certifié non contaminé pour les produits vendus en supermarché.

        Les produits japonais eux, ont souvent et malheureusement montré de doses significatives de contamination, que ce soit pour les produits laitiers, des gâteaux, du riz, de la viande, des champignons, du thé...

        Evidemment on trouvait aussi des aliments à 0 bq/kg. Mais au milieu de tout ça, il y avait pas mal d'aliments vendus en supermarché (qui était sensé avoir déjà été contrôlés) et qui présentaient du cesium 134 et 137 à des doses non acceptables.

        Et sinon les essais nucléaires n'ont pas été fait en France, hein, donc à part le reste des traces qui peuvent rester du nuage de Tchernobyl, mais dont la plupart des particules lourdes radioactives ont eu entre temps le moyen de s'enfoncer dans le sol, tu trouveras pas aussi aisément de nos jours et dans les produits manufacturés, de la contamination effective de radionucléides artificiels issus de désintégration de combustible comme au Japon dans les aliments.

      • Et sinon je ne suis pas d'accord sur le fait d'accepter les inconvénients du nucléaire. Accepter les catastrophes naturelles, oui on n'y peut rien. Mais je n'accepterai jamais de rester à prendre le risque de me faire irradier, moi ou moi famille. Je n'accepterai pas non plus qu'ils prennent des risques incommensurables pour tant de population sur un territoire qui plus est, sismique.

        Car si tu es en vie et en bonne santé, tu pourras toujours revenir pour reconstruire ton pays. Tu pourras toujours continuer à te battre. Pas si tu tombes malade, si tu te contamine, que tu finis par être affecté de leucémie, de cancers.

        C'est un crime contre l'humanité, et pour l'environnement. Ce n'est pas acceptable. Tu peux rester si tu as envie de prendre des doses inutilement. Ce ne sera pas mon cas. Le gouvernement japonais n'est aucunement défendable pour les crimes de non assistance à personne en danger, pour la dispersion d'éléments radioactifs sur le territoire. Ils constituent un crime sanitaire mettant en danger à moyen et à long terme tous les êtres vivants et méritent d'être jugé par le tribunal de Russel afin que les responsables soient un jour jugé pour ce qu'ils ont fait. Un territoire contaminé par du cesium le reste pour 300 ans au moins. Au plutonium pour une éternité.

        Les japonais ont eu la sagesse de dire NON au redémarrage, et j'espère qu'ils pourront stopper un jour tous ces nucléopathes.

    46. Corrigez-moi si je me trompe mais chacun est libre de faire ce qu'il veut de son cul, non ?
      Elle a 2 enfants et est surement parti, avant tout, pour les proteger. Peut-etre que si elle avait ete seule elle serait restee, qui sait (pas un seul commentaire concernant ces enfants... ).
      Quand on a des enfants, les proteger c'est dans l'instinct des parents (enfin pour les parents mentalement normaux). A partir de la, je ne vois pas pourquoi la blamer.
      Apres, la ou c'est lourd c'est qu'au depart sa compagnie lui dit "ok" et qu'ensuite le "ok" se transforme en "degage". Ca c'est lourd, meme tres lourd (que ca soit au Japon ou en France ou a meme a Grosland).
      Quoiqu'il en soit, a moins d'etre parent, expatrie et avoir vecu cette catastrophe comme elle a vecu, faire des commentaires de touristes aguerris ou d'etudiants etc... ne sert a rien si ce n'est se faire detester.
      Bref, venez vivre et travailler au Japon, faites des gosses, voyez les avantages et inconvenients du pays en tant que resident permanent etranger et ensuite vous pourrez vous mettre au meme rang des gens dans cette situation et exposer des commentaires credibles et pourvu d'un minimum de reflexion.

    47. Je me garderais bien de juger qui que ce soit au vu de cet article seul, on n'a pas assez d'éléments en tant que français vivant en France pour émettre un avis éclairé.
      Il se trouve que je suis juste choquée, comme Gun-Ma Ken, du "ok" puis du "au revoir" PAR MAIL !!!
      Mais ça correspond au peu que j'ai entendu des japonais dans les entreprises : par devant c'est sourires et courbettes, et par derrière c'est insultes et cie...
      Bref, j'adore le Japon, mais, comme je l'ai toujours dit, idéal pour les vacances, je ne pense pas aller y travailler un jour !!

    48. Honnêtement je pense que rester ou partir à dut être une décision dur à prendre aussi bien pour ceux qui sont resté que pour ceux qui sont parti. Il est facile quand on est en sécurité de dire moi j'aurais fais ci ou ça, mais je pense que quand on se retrouve face à une situation aussi grave et dangereuse on ne sait pas comment chacun réagira réellement.

    49. TENRYUUUUU!!!!! Comment vous allez toi et ta femme??? Quel plaisir de te retrouver ici! Êtes-vous retournés au onsen avec les singes? ;o)

    50. Nous sommes entre amis et amoureux du Japon sur DozoDomo.
      Toutes les opinions et points de vues sont les bienvenus mais je tiens à vous rappeler que les propos tenus en commentaires sont visibles de tous, et appellent donc à la responsabilité de chacun.
      Partager votre amour du Japon avec courtoisie et ouverture d’esprit.
      Les débats n'en seront que plus intéressants !!!

    51. Bonjour alors j'aurais aimé répondre à vos commentaires et donner mon avis (s'il intéresse un temps soit peu quelqu'un^^) par rapport à cette affaire.

      Tout d'abord je tiens à vous préciser que je ne suis qu'un humble étudiant en droit en troisième année,je ne suis pas étranger vivant au Japon et je ne connais d'ailleurs que très peu (voire trop peu) ce pays.

      A "Celine grou" (je ne mets pas en parenthèse pour dénigrer juste parce que c'est un pseudonyme): Lorsque je vous entends dire que vous ne trouvez pas normal le fait que les français installés là bas ont quitté le navire à la moindre contrariété et qu'ils n'ont pas soutenu les japonais sur place.
      C'est vrai, c'est indéniable Mme (ou Mlle) Emmanuelle Bodin n'est pas restée au Japon, alors que ce pays lui offrait un travail, un toit et une vie et ce, depuis 30 ans. Je comprends votre réaction. Je comprends certes, mais je ne l'approuve pas. En effet en prenant cette décision, elle n'a

      • Navré pour ce post intempestif j'ai eu un petit problème avec mon ordinateur. Comme je le disais, en prenant cette décision elle a, non seulement protégée "ses fesses" comme quelqu'un l'a cité précédemment mais aussi et surtout celles de son enfant. Alors oui elle aurait pu (et du selon vous) rester mais essayer un tant soit peu de vous mettre à sa place. Auriez vous, dans le cas ou vous auriez eu un enfant laissé un tant soit peu laissé courir le simple risque à votre enfant qu'elle soit irradiée et que sa santé ne soit mise en danger? Etant donné votre statut professionnel j'ose espérer que non.
        Auriez vous forcé votre enfant à rester dans un pays, une région où elle se savait en danger juste par fierté patriotique? Je ne pense pas (et sincèrement j'espère que non). Et surtout n'oubliez pas qu'il s'agissait d'un mal dont on ne peut protéger absolument personne. Protéger quelqu'un contre des radiations? A part en quittant la région affectée, il n'y a pas d'autres solutions et vous le savez.
        Ensuite dois je vous rappeler que vous n'êtes allés au Japon qu'en tant que touristes. Aller dans un pays en tant que touriste vous empêche de faire quelques gestes de la vie quotidienne que seul quelqu'un vivant là bas peut accomplir. Avez vous travaillée là bas? Non. Avez déjà eu affaire au propriétaire de votre appartement? Non. Avez vous déjà dû faire faire des papiers d'identité, un permis de conduire, ou même un titre de séjour là bas? Non. On ne connait pas vraiment un pays quand on est touriste mais uniquement lorsque la personne qui argumente y vit. Ainsi vous me voyez navré de vous le dire, vos détracteurs ont au moins en partie raison (sur le fait que vous ne pouvez pas connaitre le pays comme les expatriés qui y vivent).

        Après juridiquement, comment dire... ça m'a l'air très moyen comme motivation surtout compte tenu de l'urgence de la situation. Mais comme je l'ai dis je ne suis pas expert en droit japonais ni en culture japonaise.
        Voilà j'espère que ce (plutôt "ces" encore désolé d'ailleurs) commentaire trouvera une oreille attentive^^.

    52. Pour Crazydingo: je comprend votre choix. Pour ma part avec mon enfant au japon je l aurai surement envoyé en france pendant l etat de crise mais mon ame de saint bernard m aurait empecher de fuir. Pour essayer depuis plusieurs mois de trouver la meilleure solution pour nous installer au japon, je peux vous dire que mes deux derniers voyages n ont pas ete que touristique, je suis en relation avec un cabinet d avocat la bas et d une personne lancant les nouvelles entreprises, tout est plannifié jusqu au logement, reste les fonds en liquide a reunir, car il faut des la premiere annee employer deux japonais et versr 50000 euros sur la table... Autrement dit il ne fait pas se rater, et quand je vois comment certaines de mes connaissances japonaises s investissent dans notre projet je me dis que je ne pourrai pas les lacher, c est plus fort que moi 😉

    53. C'est bien beau tout ça, mais ça ne fait toujours pas de vous une locale... ni une mère d'ailleurs.

      Enfin quoiqu'il en soit. Je ne souhaite a personne de vivre ce que nous avons vecu ce jour la... ni les jours suivant d'ailleurs.

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.