• Le Thon Libre (oui, c'est un pseudo) vous livre un regard différent sur le Japon. Actualité, polémique, vie quotidienne, ses écailles ne supportent pas la langue de bois. Son but unique, tenter de vous ouvrir les yeux sur ce qu'est la réalité du pays. Nager avec lui dans ses eaux éloignées des côtes, c'est l'assurance de faire un voyage vers la vraie connaissance. Le Thon libre aime le Japon et il déteste ça. Mais plus que tout, il adore le détester...

    Golden Week

    jeudi 5 mai 2011 / Le Thon Libre

    Bonjour à tous,

    Vous le savez peut-être déjà, mais au Japon cette semaine c'est la Golden Week, LA grande semaine de vacances qu'attendent tous les Japonais pendant un an. Contrairement à la France, le Japon ne connait pas une désertification massive de ses bureaux entre juillet et août mais bien entre les derniers jours d'avril et les premiers de mai. Les Parisiens comprendront alors pourquoi leur ville est assaillie de nippons à cette période de l'année.

     

    La Golden Week, qu'est-ce que c'est ? Quatre jours fériés réparties en une semaine selon ce scénario :

    29 avril - Shōwa no Hi (昭和の日, Jour de naissance de l'Empereur Shōwa)

    3 mai - Kenpō Kinen Bi (憲法記念日, Jour de Commémoration de la Constitution)

    4 mai - Midori no Hi (みどりの日, Jour de la Nature)

    5 mai - Kodomo no Hi (子供の日, Jour des enfants).

     

    On est bien d'accord que ces journées ont été créées dans l'unique but de former une Golden Week, d'autant qu'au fil des années, les dates de ces "commémorations" n'ont eu de cesse d’être modifiées pour parvenir au schéma idéal que l'on connait aujourd'hui.

     

    Cette année le 29 avril est tombé un vendredi et le 3 mai un mardi. Traditionnellement, les patrons sont généreux avec leurs employés en cette période. Il faut bien que cela arrive au moins une fois dans l'année. Du coup, il n'est pas rare que les entreprises ferment pendant ces 10 jours. L'économie est donc au ralenti, même si cette perte d'activité est contrebalancée  par une activité touristique record durant laquelle les prix des transports et des hôtels flambent.

     

    La Golden Week est aussi l'occasion pour ceux qui n'auraient pas la chance de quitter leur ville, de se rendre dans l'un des nombreux festivals de printemps.

     

    Près de deux mois après le séisme du 11 mars, les Japonais sont évidemment toujours marqués par l'évènement mais semblent tout de même avoir tourné la page et décidé d'aller de l'avant, comme ils l'ont toujours fait par le passé. Les secousses se font beaucoup plus rares, et aucune "méchante" n'est venue frapper la capitale ces dernières semaines.

    Alors vous comprendrez qu'en dépit d'une météo bof bof actuellement à Tōkyō, cette Golden Week arrive comme une bouffée d'air générale, presque salvatrice.