• Le Thon Libre (oui, c'est un pseudo) vous livre un regard différent sur le Japon. Actualité, polémique, vie quotidienne, ses écailles ne supportent pas la langue de bois. Son but unique, tenter de vous ouvrir les yeux sur ce qu'est la réalité du pays. Nager avec lui dans ses eaux éloignées des côtes, c'est l'assurance de faire un voyage vers la vraie connaissance. Le Thon libre aime le Japon et il déteste ça. Mais plus que tout, il adore le détester...

    Dilemme

    mardi 29 mars 2011 / Le Thon Libre

    Bonjour à tous,

    Depuis une semaine, l'actualité au Japon ne fait plus les gros titres, et il devient difficile de correctement s'informer sur la situation sur place. La communauté française par l'intermédiaire de M. Thierry Consigny, élu de l'Assemblée des Français de l'étranger fournit deux communiqués par jour très utiles. Pour autant, je suis incapable de prendre une décision quant à mon retour, quand bien même il m'est quasiment impératif de rentrer avant dimanche. Tokyo n'est pas Fukushima, mais n'en est pas si éloigné. Aussi, la vérité d'un jour n'est pas forcément celle du lendemain. Je suis donc face à un sacré dilemme. En effet, je dois rendre les clés de l'appartement que j'occupais depuis plus d'un an ce dimanche 3 avril. Au jour d'aujourd'hui, tous mes meubles, vêtements, livres et autres affaires personnelles s'y trouvent encore, sans que je n'ai un moyen de les faire expédier. Alors la solution la plus simple serait de faire un aller-retour rapide pour récupérer les affaires les plus importantes, et rentrer en France en attendant que toute la situation se soit réglée, en espérant que cela soit le plus rapidement possible. D'autant plus que les prix des billets d'avion ont considérablement chuté ces dernières semaines, et pour cause, peu nombreux sont les touristes à se risquer à visiter Tokyo et ses environs. D'après mes amis sur place, la vie à Tokyo est tout à fait normale et bien que les Français et autres étrangers aient fui en masse, le travail continue partout.

    Tokyo me manque, vous n'avez même pas idée. J'ai beau être en France, le pays qui m'a vu naître et grandir, j'ai le sentiment de ne plus être à la maison et je n'ai qu'une envie, repartir le plus rapidement possible. Ma mère me disait récemment, et à juste titre : "Tu n'aurais jamais dû aller au Japon si tôt dans ta vie car tu ne pourras plus jamais vivre ailleurs." Je n'ai jamais été aussi d'accord avec elle.