• Bienvenue au Gaijin Cafe de DozoDomo ! Retrouvons-nous le second samedi de chaque mois, afin de traiter d'un sujet sur la vie d'expatrié au Japon, autour d'une tasse de café ou de macha latte.

    #1 - Partir vivre au Japon, êtes-vous prêt ?

    samedi 8 février 2014 / Amandine Coyard

    Avant d'aborder les questions relatives à la vie au Japon, il est temps de s'attaquer à la question suivante : Est-ce que vous êtes fait pour partir ? Les voyages font la jeunesse disaient nos aïeux, preuve que depuis bien longtemps on sait à quel point s’exiler loin de chez soi peut-être bénéfique. Mais n'oublions pas qu'à l'époque, on parlait rarement de traverser les océans.

    Partir s'expatrier dans un pays d'une culture aussi différente que la notre n'est en réalité pas immédiatement à la portée de tout le monde. Un certain état d'esprit, une ouverture et surtout une conscience des bénéfices mais aussi des contraintes qui vous attendent sont des conditions essentielles pour le bon déroulement de ce voyage. DozoDomo vous dresse aujourd'hui la liste des questions qu'il faut se poser pour éviter de rentrer en catastrophe seulement trois mois après être arrivé.

    Quel est le but de ce séjour ?

    Bien qu'elle paraisse évidente à première vue, c'est pourtant la réponse à cette question qui constituera le ciment de votre motivation, ce qui vous fera tenir pendant les coups durs mais vous fera aussi profiter encore plus de ce voyage. Les réponses sont multiples et dépendent du parcours de tout un chacun. Vous pouvez partir pour améliorer votre japonais, découvrir une culture à mille lieues de la votre pour vous recentrer, faire vos armes au Japon pour votre Curriculum Vitae, j'en passe et des meilleures. Partir pour manger un ramen dans son pays d'origine ou voir un hanami en mars ne constituent pas des motivations assez fortes pour contrebalancer un tel décalage culturel, et bien que constituant de bonnes raisons de venir découvrir le Japon elles ne doivent pas se substituer à un réel but qui sera votre fil rouge.

    Est-ce que je suis vraiment motivé(e) ?

    Prendre la décision de partir pour changer d'avis une fois sur place car le riz, c'est pas votre truc, n'est peut-être pas la meilleure solution. Plusieurs choses à voir ici, est-ce que vous être prêts à mettre en parenthèse votre vie française ? Prêt à ne pas voir tout ou presque tout vos amis durant six mois, un an ou plus ? Est-ce que votre séjour quel qu'en soit le motif s'inscrit dans un projet de vie solide et concret ? C'est un engagement mental, financier, et social. Oui, votre vie en sera changée mais vous aurez à sacrifier plus ou moins de choses pour réussir ce pari.

    Est-ce que je suis prêt à remettre en cause toutes les choses qu'on m'a apprises ?

    Changer de pays, c'est changer de culture et changer de culture, c'est changer totalement la façon dont vous voyez les choses. Quand pendant une vingtaine d'années votre mère vous a fait la guerre car faire du bruit en mangeant, c'est impoli et que soudain vous devez en faire pour être poli en mangeant vos nouilles c'est tout un monde qui s'effondre. Même si c'est un exemple des plus simplistes, des spécificités culturelles japonaises vont vous faire lever les sourcils au moins une fois par jour et il faudra savoir faire preuve d'humilité et de recul pour réagir comme il faut, et apprendre toujours plus. Des choses vont vous manquer, d'autres vous exaspérer mais c'est aussi ça qui fera la richesse de votre expérience.

    Comment vais-je communiquer ?

    Est-ce que vous parlez japonais ? Anglais ? En sachant que l'anglais parlé au Japon a un niveau relativement loin du notre, le japonais reste encore la meilleure arme avant de partir. D'une part car beaucoup de choses ne sont pas traduites, surtout en province, et d'autre part car se sentir handicapé dans un pays est rigolo pour les vacances, moins quand vous devez remplir de la paperasse ou passer par les urgences. Même si il est toujours possible de trouver un anglophone voire un francophone pour vous aider, apprendre au moins les rudiments de la langue semble être une étape obligatoire. Parler japonais n'est néanmoins pas une condition sine qua non et nombre de personnes partent chaque année avec des bases qu'ils consolident et complètent très rapidement (un bain dans une langue, il n'y a pas mieux pour s'améliorer).

    Et qu'est ce que je fais après ?

    Encore une fois personnelle, cette question ne doit pas être oubliée afin d'éviter la déprime post-retour. Beaucoup de personnes, rentrent et se lamentent sur leur vie française moins palpitante et moins exotique. Il arrive que les expatriés ne reviennent pas en France mais c'est souvent le contraire qui finit par se produire. Que vous restiez un an, deux ou quinze, l'étape du retour doit être réfléchie autant que celle du départ.

    Alors, prêt à partir ?

    Partagez

    Commentez

    1. Excellent sujet, moi même je me posais certaines question sans pouvoir obtenir de réels réponses, j'espère qu'ici je pourrais en apprendre un maximum afin de pouvoir me préparer le mieux possible.
      l'avis de personnes vivant au japon serait vraiment un + pour moi, c'est mon rêve depuis longtemps, alors j'aimerais partir dans ce pays qui m'attire en étant le mieux préparer possible !! :036 :036 :036

    2. C'est génial ! :024
      Je te souhaite de profiter un maximum et de réaliser ton rêve ! Tu veux t'installer définitivement après ton voyage ?

    3. DozoDomo

      Comme d'habitude le sujet est très intéressant et pertinent. Vers juin-juillet je pars m'installer au Japon à Osaka pour rejoindre ma femme et ma fille (japonaises) parties un peu plus tôt. Les questions que vous posez dans ce sujet, je me les suis posées aussi. Je tente l'aventure et ma femme et moi avons décidé de faire le point dans 2 ans pour savoir si nous restons au Japon ou revenons en France. Je ne pars pas la fleur au fusil beaucoup de questions restent encore sans réponse claire:
      - l'aspect financier
      - la barrière de la langue
      - le travail
      - les relations avec les Japonais (dans le cadre professionnel notamment)
      - l'équilibre entre le respect des cultures japonaise et aussi notre "atout de gaikokujin"
      J'attends avec impatience de revenir "au gaijin café"
      :points :points :points :crow

    4. Un très bon article qui met les bases pour la préparation d'un moyen/long séjour dans ce pays.
      Pour y être allé à plusieurs reprises pour aller voir mes amis, je peux commencer à avoir un regard critique sur ce pays.
      Et comme le précise l'article, si vous souhaitez partir juste parce que c'est le Japon et tous les fantasmes qui entourent ce pays, alors allez y mais juste en vacances.....
      Personnellement, l'année dernière , durant mon séjour, j'ai pu rencontrer des expatriés français qui m'ont permis de me rendre compte d'une chose évidente, quitte à partir dans ce pays pour au moins 1 an, autant trouver une entreprise internationale ou finir ces études.
      C'est pour çà que je suis entrain de rechercher un labo pour faire ma thèse dans ce pays ( ou dans un des pays d'Asie).
      Et pour l'instant c'est pas évident mais çà progresse. Il y a pas mal d'accord entre les universités françaises et japonaises pour envisager une thèse en cotutelle.
      Voilà.
      Donc le seul vrai conseil et surtout la seule vrai question est : Pourquoi je veux tenter ma chance dans ce pays ?

      Et pour moi, si vous n'êtes jamais encore allé dans ce pays , alors attendez avant de partir pour 1 an. Allez y au moins un ou deux mois (idéalement, 3 mois) car tout ce que l'on peut s'imaginer sur ce pays, et bien on en est loin. Un pays à part avec une mentalité à part (mentalité insulaire). Et si après un séjour comme celui-ci , la motivation est toujours là, alors, pas d'hésitation 😉

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.