• Bienvenue au Gaijin Cafe de DozoDomo ! Retrouvons-nous le second samedi de chaque mois, afin de traiter d'un sujet sur la vie d'expatrié au Japon, autour d'une tasse de café ou de macha latte.

    #7 - "Mais nous parlons japonais!", le buzz du moment chez les expatriés

    samedi 24 mai 2014 / Amandine Coyard

    Sortie en ce début de semaine, la vidéo du moment est japonaise, ou américaine, ou peut-être même néo-zélandaise... Et c'est un peu le coeur du problème. Elle fait grand bruit chez les expatriés au Japon, et c'est à la fois une bonne et une mauvaise chose. Je vous propose de jeter un oeil à cette courte vidéo sous-titrée en anglais :

    [youtube]https://www.youtube.com/watch?v=oLt5qSm9U80[/youtube]

    Relayée par beaucoup de monde, notamment notre collègue Kanpai!, la vidéo résonne chez les expatriés de toutes nationalités au Japon qui ont vécu des situations sensiblement similaires. Comme vous l'avez constaté, le pitch est simple : un groupe de personnes dans un restaurant au Japon, dont une seule "ressemble" à une japonaise mais ne parle pas japonais, les quatre autres personnes ne "ressemblent" pas à des japonais mais parlent la langue parfaitement. La serveuse s'entête à parler seulement avec cette personne, qui ne comprend pas un seul mot de japonais et ne parle qu'anglais.

    Pourquoi cette vidéo est drôle

    Il est vrai que n'importe qui ne rira pas forcément devant cette vidéo, et pour cause qui n'a pas vécu la situation en question ne comprendra peut-être pas l'étendue de désespoir et de frustration qu'elle peut engendrer.

    À l'opposé, en tant qu'expatrié parlant la langue, on a sans doute tous ou presque tous déjà vécu ce dialogue de sourd. La situation se décline à l'infini et selon les personnes mais parler japonais et se faire répondre en anglais est très commun au Japon. L'inverse, une personne d'apparence physique asiatique choisie comme interlocuteur prioritaire alors qu'elle ne parle pas japonais, est également une situation commune. La vidéo soulève donc un premier problème qui est celui de la communication au Japon avec des personnes d'apparence étrangère mais qui sont en capacité de communiquer japonais.

    Mais elle soulève également un autre problème profond et de plus en plus commun : le préjugé, à la fois parmi les japonais et les non-japonais, que quelqu'un d'apparence non-japonaise n'a pas grandi au Japon. Il est vrai qu'à une certaine époque cette supposition était souvent avérée, mais avec la mondialisation le Japon a ouvert ses frontières et y rencontrer des métis est monnaie commune de nos jours. Et ces métis qui sont donc des natifs japonais, d'apparence souvent moins asiatiques, sont dans une situation encore plus étrange que celle des simples gaijins. D'autant plus dans un couple mixte où en général les serveurs s'adressent à la personne d'apparence "japonaise" d'emblée et souvent beaucoup moins aux deux personnes en tant qu'ensemble.

    Pourquoi elle me fait peur

    Car elle véhicule une image caricaturale des japonais, qui pourraient être mal comprise. Cette vidéo est à visée comique et transgressive, et en conséquence elle grossit le trait au marqueur rouge accentuant ce défaut pour le rendre plus drôle que réaliste. Les expatriés qui ont vécu ou entendu parler de cette situation le savent et regarderont la vidéo avec le recul nécessaire pour différencier le vrai du faux.

    D'un autre côté, nous avions abordé le problème d'une certaine image raciste des japonais véhiculée à l'étranger auprès des gens n'étant jamais allé au Japon. L'inquiétude que laisse planer cette vidéo se réfère plutôt à ces personnes qui alimenteront leurs préjugés ou le créeront en la voyant. De même il ne faudrait pas se décourager et se dire qu'apprendre le japonais, après tout, à quoi bon ? Ces situations sont légions, certes, mais ne constituent pas la vie quotidienne des expatriés au Japon ! De plus, il serait malhabile de crier tout de suite au racisme. Souvent c'est plus la timidité des japonais et leur humilité qui est en jeu, ceux-ci ayant peur de s'exprimer dans un mauvais anglais ou d'humilier des personnes qui ne comprendraient pas le japonais. Enfin, on pourrait également évoquer que cette vidéo pourrait perpétuer une croyance qu'il existe effectivement un physique japonais qui permet de les différencier d'un coup d'oeil des étrangers...

    Beaucoup de choses à dire sur cette vidéo donc, qui à mon sens renvoie à beaucoup de positif pour les expatriés qui peuvent se sentir moins seuls à la vision de celle-ci, mais aussi du négatif si elle est mal comprise ou utilisée à mauvais escient. Vous pensez que cette vidéo est drôle ? Qu'elle va trop loin ? Vous aussi avez vécu des situations absurdes ? N'hésitez pas à vous exprimer ou en débattre dans les commentaires.

    Partagez

    Commentez

    1. Je trouve cette vidéo amusante mais très exagérée. :ask
      Sur un plan personnel, je dirais que ce qui m'agace le plus, c'est lorsque des japonais me disent que je parle bien japonais, alors que je ne leur ait dit qu'un "大丈夫" ou un "ごめんなさい". Autre situation agaçante, lorsqu'ils me répondent en anglais alors que je leur ai fait une phrase en japonais. Mais dans l'ensemble, je les trouve plutôt bienveillants et heureux de rencontrer des étrangers (blancs) qui parlent leur langue.

    2. J'habite en Belgique et nous rencontrons des situations presque similaires très souvent ! Je m'explique : la Belgique est divisée en 2 parties, l'une parlant majoritairement le français, l'autre parlant le néerlandais. Ma langue maternelle est le français mais je parle peu le néerlandais. S'il m'arrive de parler en français à un néerlandophone, il me répondra en néerlandais. Si je décide alors d'embrayer en néerlandais, celui-ci me répondra en français... Cependant, nous sommes tous les 2 Belges !

    3. La vidéo m'a fait beaucoup rire !
      Je dois avouer de mon côté ne pas avoir trop subit ce genre de "problème" quand j'étais au Japon.
      Après je sais qu'à l'inverse, quand ma copine y été allée précédemment elle avait eu le droit au guichetier JR qui s'obstiner à lui dire en anglais qu'il ne parlait pas anglais alors qu'elle lui demandait, en japonais, des renseignements....

      Je pense que ça dépend vraiment des personnes et qu'il ne faut en faire ni une généralité ni une "inquiétude"...

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.