• Bienvenue au Gaijin Cafe de DozoDomo ! Retrouvons-nous le second samedi de chaque mois, afin de traiter d'un sujet sur la vie d'expatrié au Japon, autour d'une tasse de café ou de macha latte.

    #5 - Les gaijin bars

    samedi 26 avril 2014 / Amandine Coyard

    Le Gaijin Bar est comme son nom l'indique un type de bar au Japon qui est généralement fréquenté en majorité par des étrangers. Véritable lieu de pélérinage pour certains, enfer pour d'autres ou encore lieu de rencontres interculturelles, le Gaijin Bar est souvent tenu par des étrangers en désir de créer un lieu qui leur rappele l'ambiance des bars que l'on peut retrouver en Occident. En visite ou expatrié, vous pourriez y gagner à y faire un tour.

    Gaijin Bar, pourquoi ?

    Il n'existe pas de définition claire et définie du Gaijin Bar, on le reconnaît en général à l'ambiance qui s'en dégage, unique en son genre au Japon car à l'antithèse du classique endroit japonais où boire un verre. En tant qu'étranger, on aime souvent se rendre dans un endroit avec de la bonne musique, pour boire un verre et rencontrer des gens où en séduire, ces endroits sont assez bruyants et emplis de rire.

    Pour boire un verre au Japon, on ira plutôt dans un izakaya et comme nous vous l'avons expliqué c'est un lieu où manger avec ses amis tout en buvant une bière ou d'autres alcools plus ou moins forts (le nomihoudai étant souvent de la partie). C'est ce qui se rapprocherait le plus de l'ambiance d'un bar à "l'occidental" et pourtant... il manque quelque chose, le contact avec les autres ! Ce genre de restaurant cloisonne souvent les tables pour pouvoir permettre aux clients de profiter dans le groupe de cette ambiance, sans intéragir avec les autres. De plus, puisque vous y manger, vous êtes souvent assis et vous rester à votre table. Qu'on aime ou pas, c'est tout à fait en cohérence avec la culture japonaise.

    Si d'aventure, les soirées de chez vous vous manque, c'est donc au Gaijin Bar qu'il faudra vous rendre.

    Typologie des Gaijin Bars

    On peut les classifier en deux catégories.

    Le Gaijin Bar tenu... par un gaijin. Motivé par les raisons sus-citées ou par un marché de niche qui fonctionne plutôt bien, les étrangers ouvrent le genre de bars qu'ils veulent fréquenter. Dans ce que les japonais appelent des villes de campagne (a.k.a. villes à plus de 30 minutes de Tokyo, Osaka, et caetera, souvent nous les trouvons déjà très respectables), les communautés d'étrangers ne sont pas très grandes et se retrouvent presque tous dans ces Gaijin Bars. L'ambiance y est souvent déjantée, les gens très ouverts et l'improbable peut s'y produire.

    Mais il existe aussi des Gaijin Bars tenus par des japonais. Attirés par les cultures occidentales, ayant souvent vécus à l'étranger, les tenants de ces bars leur donnent souvent une ambiance un peu plus classe et "jazzy". Vous y êtes assurés de pouvoir y déguster des alcools japonais triés sur le volet tout en discutant avec un salary man qui fume comme un pompier et vous éclaire sur des points culturels japonais. Une aventure en soit, et l'improbable s'y produit aussi : une Heinenken au même prix qu'une Chimay Bleue.

    Mais pourquoi y aller ?

    Vous avez tout à y gagner !

    1 - Créer un réseau : Rencontrer les autres étrangers de votre ville peut vous permettre de vous tirer d'affaire en cas de pépins, connaître les bonnes personnes pour trouver un job, et j'en passe. Utile dans le domaine professionnel, le réseau est également utile dans la vie quotidienne, ne serait-ce que pour vous tenir au courant de ce qu'il se passe !

    2 - Parler anglais, voire français : Très salvateur, surtout si vous n'êtes pas bilingue en japonais. Outre cela, certaines personnes ont besoin de s'exprimer régulièrement dans leur langue natale ou en anglais afin de se rappeler un peu leur culture. Nous amenant directement au point suivant :

    3 - La nostalgie : tout le monde ne l'a pas, mais si cela vous prend, en parler avec d'autres personnes peut vous faire beaucoup de bien ! Comparer vos expériences, relativiser les mauvaises ou partager une découverte, vous y trouverez des gens qui vous comprendront.

    4 - Faire la fête : sous-entendu, comme à la maison. On ne dit pas que les japonais ne font pas la fête, mais il est sûr qu'ils ne la font pas comme nous. Une ambiance un peu plus débridée, ouverte à la discussion avec des inconnus, les Gaijin Bars permettent aussi de décompresser si les coutumes japonaises vous opressent un peu.

    5 - Retrouver du contact physique : serrer la main, faire la bise, prendre quelqu'un dans ses bras... Ça peut paraître bête mais cela peut vous manquer. Au Japon, on s'incline pour dire bonjour et on ne se répand pas exactement en marques d'affection au contact des autres. Si jamais vous n'avez pas de compatriotes dans vos amis de tous les jours, rendez-vous au Gaijin Bar pour serrer des mains à foison !

    6 - Rencontrer des japonais : qui veulent rencontrer des étrangers !  Dans votre vie quotidienne, cela ne sera pas forcément chose facile, les situations vous le permettant n'étant pas légion.

    7 - Boire une (bonne) bière : parenthèse et emphase sont de rigueur ici car c'est surtout selon votre goût ! Amateur de bières belges au goût prononcé, vous êtes concernés. Si vous aimez la bière japonaise, vous devez déjà savoir qu'en trouver n'est pas vraiment compliqué.

    Vous l'aurez compris, si il y a un gaijin bar près de chez vous, n'hésitez pas une seule seconde à aller boire un verre à la santé de DozoDomo !

    Partagez

    Commentez

    1. Il y en a un devant la gare d'Otsuka, le Speak Easy. En 2013 il existait encore je crois. Au 2ème (F3 en japonais) je crois.
      Maps : http://goo.gl/maps/nRLho
      Chaque jour de la semaine il y avait une nationalité à l'honneur.
      Française, russe, allemande...

      Sinon il y a un quartier derrière le kabukisho (http://goo.gl/maps/HhdDd )avec des dizaines de mini bars, j'écris bien 'mini' (pas plus de 7 personnes). Il y a un bar au rdz (F1) et un autre au premier (F2), il y a toujours un minuscule escalier très pentu.
      La plus part sont pour des habitués ou initiés, vous serez probablement refoulé mais il arrive que d'autres vous accepte.
      Une tenancière nous a accepté parce qu'elle avait vécu en France et qu'elle acceptait les français. Imaginer un pièce de 20 m² avec un bar, beaucoup de fumé, toutes sortes d'alcools, de la musique française plutôt jazzy, des bibelots partout, des photos de lieux français.
      Il me semble que sur la porte il y avait un drapeau français. Le bar est à l'étage. Je ne sais plus quelle allée.

      Bonne promenade au Japon

      Fred

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.