• Bienvenue au Gaijin Cafe de DozoDomo ! Retrouvons-nous le second samedi de chaque mois, afin de traiter d'un sujet sur la vie d'expatrié au Japon, autour d'une tasse de café ou de macha latte.

    #13 - Expatriation au Japon, suite des démarches

    samedi 13 septembre 2014 / Amandine Coyard

    Cette semaine dans le Gaijin Cafe, nous abordons la suite des démarches que vous pourriez avoir à faire lors d'une expatriation au Japon. Après avoir abordé les démarches primaires, nous allons nous concentrer aujourd'hui sur celles destinées à un emménagement dans un appartement en location et à ce qu'il faut savoir pour affronter la vie quotidienne. Si vous optez pour un logement dans une guest house, les étapes de cette semaine risquent de ne pas vous concerner du tout et on peut se donner rendez-vous au prochain Gaijin Cafe, pour les autres c'est parti avec le sommaire!

    1-Électricité, gaz et eau
    2-La sensible histoire des voisins
    3-Abonnement internet
    4-La redevance TV
    5-Le planning des poubelles

    1-Électricité, gaz et eau

    On a beau vivre au pays des Pikachu, il ne suffira pas d'une attaque éclair pour alimenter votre logement en électricité. Mais cela va s'avérer sans doute beaucoup plus facile que vous ne l'imaginez... Si tout s'est déroulé comme prévu, vous trouverez lors de votre emménagement deux enveloppes sur votre poignée de porte, dans votre boîte aux lettres ou dans votre logement. L'une concerne l'électricité et l'autre l'eau de votre logement et il vous incombe de les remplir puisqu'il constitueront vos contrats. À noter qu'il possible pour l'électricité de remplir ce contrat en ligne. L'eau devrait déjà vous être accessible, et il vous suffira d'allumer votre disjoncteur pour avoir accès à l'électricité. Si vous voulez être certain que tout soit en ordre avant votre arrivée vous pouvez contacter les entreprises par téléphone afin de pré-établir les contrats, tout en sachant que la possibilité de ne pas avoir accès à un locuteur anglais est très forte. N'oubliez pas de remplir sur vos contrats la case dédiée aux chiffres affichés sur vos compteurs pour que vous n'ayez pas à payer les travaux faits dans votre logement avant votre arrivée (ceci est une histoire vécue). À savoir que le domaine de l'Énergie au Japon est particulier puisque votre fournisseur dépendra de la région dans laquelle vous habitez, ces informations vous seront communiqués par l'agence qui se chargera de votre location, et dans le cas contraire vous trouverez facilement l'information sur internet.
    Pour le gaz, la procédure est un peu plus longue puisqu'il faut impérativement qu'un employé vienne vérifier votre installation avant de vous ouvrir le gaz. Après avoir pris rendez-vous avec votre fournisseur de gaz, celui-ci enverra quelqu'un qui vérifiera la sécurité de l'installation et vous équipera d'un détecteur de gaz en cas de fuite, il vous expliquera également la procédure à suivre dans le cas d'un tremblement de terre qui actionnerait la sécurité et couperait automatiquement l'arrivée de gaz. Si vous voulez être équipé d'un gaz stove (brûleur à gaz), il faut impérativement qu'il soit installé le jour de cette visite afin que l'employé puisse certifier qu'il est raccordé en toute sécurité. Après lui avoir confié une caution d'environ 100 euros pour le détecteur de gaz, il vous laissera vos contrats et quelques explications avant de vous quitter. Contrairement à la France par exemple, le gaz est très utilisé dans les maisons japonaises pour chauffer l'eau (salle de bains et cuisine) et très souvent pour faire la cuisine et même si les nouvelles installations recourent de moins en moins systématiquement à cette énergie, si vous emménagez dans une maison de plain-pied ou un petit immeuble relativement ancien vous pouvez être presque sûr de retrouver cette configuration. À noter aussi qu'il existe plusieurs fournisseurs de gaz qui eux dépendent des quartiers ou des installations, le gaz stove que vous devrez acheter dépendra de ce fournisseur (la sortie de gaz n'étant pas la même).

    2-La sensible histoire des voisins

    La coutume au Japon est d'aller se présenter à ses voisins lors de l'emménagement avec un petit quelque chose à leur offrir. En tant qu'étranger, on ne vous demande pas forcément de le faire, et vous pourriez vraiment les surprendre en vous pliant à la coutume mais on ne saurait que vous conseiller de prendre la peine. Avant cette présentation officielle, mes voisins ne m'accordaient pas même un regard mais depuis le « bonjour » est de circonstance ce qui est nettement plus agréable. D'un point de vue plus terre à terre, connaître ceux-ci peut vous aider un jour en cas de besoin ou de problèmes avec eux. Il peut même arriver que votre propriétaire vous fournissent les petits cadeaux à faire afin de vous insérer le mieux possible dans ce voisinage, ce qui facilite encore plus les choses. Inutile de préciser que si vous ne parlez pas japonais, il serait de circonstance d'apprendre au moins une phrase toute faite de présentation pour l'occasion.
    Si un jour quelqu'un à quelque chose à vous reprocher, comme une soirée bruyante par exemple, ne vous étonnez pas d'en entendre parler par votre propriétaire ou loueur plutôt que directement par les concernés... C'est dans la façon de faire des japonais et quelque soit le niveau d'impolitesse que l'on pourrait y associer, vous ne les changerez pas. De même, si un jour vous avez des problèmes avec eux, vous les gênerez sans doute moins en en référant d'abord à votre bailleur. Pour l'anecdote, la crémaillère d'un de mes amis avait terminé en karaoke improvisé dans le salon et ne voyant aucun voisin venir se plaindre, nous en avions déduit que nous n’embêtions personne. C'était sans compter le mail reçu le lendemain matin par notre hôte lui demandant dans un anglais assez étrange s'il avait bien « chanté une chanson » la veille et lui rappelant son interdiction de faire la fête.

    3-Abonnement internet

    Une fois installé, il y a sûrement une envie qui doit vous prendre aux tripes : vite, aller sur DozoDomo.com ! Et bien aujourd'hui nous allons vous révéler la formule magique de l'accès internet au Japon, le bon plan qui en a sauvé plus d'un : BBApply. Et BBApply, qu'est ce que c'est ? Pour faire simple, c'est un service gratuit qui va faire les démarches de souscription à votre place, de la recherche d'informations jusqu'à arranger le rendez-vous d'installation de votre box internet. Si vous trouviez le monde de la téléphonie mobile compliqué au Japon, attendez de voir celui de l'internet. Ici, vous devez choisir un fournisseur d'accès à internet et un contrat de « téléphonie » pour la ligne.
    BBApply fait donc l'élagage nécessaire avant de choisir la meilleure offre pour vous : quelle est la connexion disponible (ADSL, fibre, et cætera), à quel prix et avec quelle entreprise ? Il vous envoie ensuite un devis, et échangera avec vous par mail pour constituer le dossier jusqu'au jour où l'employé de votre fournisseur viendra installer votre box. En plus d'être rapide, le service est réellement efficace et votre interlocuteur est à la fois réactif et serviable. Pas besoin de parler japonais, l'intégralité des démarches se fait en anglais.
    Vous pouvez également opter pour l'option directe, en choisissant un fournisseur de téléphonie puis un fournisseur d'accès et en établissant le contrat vous-même.

    4-La redevance TV

    Contrairement à la France par exemple, la redevance TV au Japon ne se déclare pas sur la feuille des impôts et ne se paye pas pour l'intégralité des chaînes regardées. Seule la NHK demande une redevance, et pour cela elle envoie des employés frapper chez les consommateurs leur demander si ils ont une télévision ou un quelconque moyen de regarder la NHK (techniquement si vous avez un ordinateur avec une sortie VGA, vous en avez la capacité) et vous devrez vous acquitter d'une centaine d'euros par an.
    Cette redevance est un système très étrange, d'une part car il semblerait qu'une grande partie des japonais ne la paye pas, et d'autre part car ses employés qui sonnent à vos portes essayent quelquefois de faire payer les gens même si ils n'ont pas à le faire. Pour l'avoir vécu, c'était très étrange d'être témoin d'une situation où un japonais exploitait clairement les faiblesses d'un étranger en langue japonaise. Et même avoir repris la conversation au pied levé, cet employé a essayé de me faire croire par a+b que ces personnes avaient forcément un moyen de regarder la NHK dans leur appartement et qu'il fallait payer quoi que je dise. Attention si la situation vous arrive à ne rien signer sans comprendre car on parle également de faux employés qui vous demandent du liquide... Prudence donc si on frappe à votre porte.


    5-Le planning des poubelles

    Qui s'est déjà baladé devant un conbini l'a forcément remarqué, le tri des déchets est de mise ici et il en est souvent de même à la maison. Les poubelles au Japon se déposent dans des endroits qui servent à votre rue ou à votre quartier plutôt que devant chez soi. Si vous vivez dans un immeuble, le point de collecte peut être au pied de celui-ci mais il peut aussi être au coin de la rue...En général vous trouverez une cage en fer, grillagée, ou un filet destiné à recouvrir vos poubelles principalement à cause des corbeaux qui, si ils trouvent un sac poubelle, s'acharnent dessus. Votre organisme de location ou de vente devrait vous communiquer ce planning si la ville le distribue sous forme de prospectus, il peut également être affiché non loin du point de collecte ou peut encore se trouver sur le site internet de votre ville. C'est la ville qui organise la collecte des déchets et elle peut se distribuer de bien des façons. On retrouve presque toujours la notion de « déchets inflammables » et les « déchets ininflammables », de bouteilles en plastique (« pet bottles »), de canettes en aluminium (« cans ») mais vous pouvez trouver aussi un jour de ramassages des papiers, des vêtements, des encombrants...Ces derniers pouvant aussi être collectés dans des bennes devant les supermarchés par exemple. Tout dépend réellement de la ville où vous habitez et de la façon dont elle gère les déchets.

    Exemple de planning de ramassage des déchets

    Exemple de planning de ramassage des déchets

    Ça sera tout pour aujourd'hui ! Comme d'habitude, vous pouvez laisser vos questions ou remarques en commentaires et nous vous donnons rendez-vous dans le prochain Gaijin Café pour un article consacré notamment au permis.

    Partagez

    Commentez

    Vous devez vous identifier ou vous inscrire pour ajouter un commentaire.