Un autre Japon avec le Shinkansen Hokuriku

Le Shinkansen Hokuriku est une ligne de train à grande vitesse gérée conjointement par JR East et JR West. Il relie Tokyo, la capitale japonaise sur la côte pacifique, avec Kanazawa dans la préfecture d'Ishikawa au nord-ouest, sur la côte de la mer du Japon.

La zone Hokuriku couvre quatre préfectures : Niigata, Toyama, Ishikawa et Fukui, immortalisées dans le roman Pays de neige de l'auteur japonais Yasunari Kawabata (1899-1972), lauréat du prix Nobel. Le Hokuriku Shinkansen passe actuellement par Niigata, Toyama, Ishikawa et prévoit de s'étendre jusqu'à Fukui en 2022. Toutefois, la grande ville de Niigata en elle-même est accessible par la ligne Joetsu Shinkansen, qui se sépare à Takasaki.

En Mars 2015, un nouveau tronçon de la ligne Shinkansen Hokuriku s'est ouvert, entre Nagano et Kanazawa, réduisant encore le temps nécessaire pour atteindre certains des endroits les plus beaux et les moins visités du centre du Japon. Kanazawa, nouvellement accessible, est à seulement 2 heures 30 de Tokyo sur le plus rapide des trains de la ligne.

Le voyage de Tokyo à Kanazawa est couvert par le Japan Rail Pass, faisant de cet agréable et passionnant voyage vers le nord et l'ouest une option attrayante aussi bien pour les primo-voyageurs que pour les visiteurs vétérans du Japon.

Au départ de la gare de Tokyo, le nouveau train luxueux s'arrête dans le grand Tokyo aux gares d'Ueno et Omiya à Saitama. À Omiya, vous pouvez interrompre votre voyage et changer pour la ligne Tobu Urban Park pour un autre voyage à Kasukabe pour voir les merveilles architecturales modernes de la protection contre les inondations, où les cavernes souterraines monstrueuses protègent Tokyo des possibles débordements.

Les bâtiments et les temples de la période Edo à Kawagoe sont également proches de Omiya. Kawagoe offre une atmosphère historique rappelant celle des anciennes villes japonaises.

Kumagaya, l'arrêt suivant, également dans la préfecture de Saitama, offre un accès via la ligne principale Chichibu aux régions idylliques et rurales de Nagatoro, Wadokuroya, Chichibu et Mitsumineguchi : toutes sont des zones historiques avec une histoire à raconter et idéales pour une escapade rapide et facile depuis Tokyo, pour la randonnée et se promener dans les collines.

Ensuite, Takasaki, dans la préfecture de Gunma, est à moins d'une heure de la gare de Tokyo. Takasaki est le principal centre de production de poupées daruma au Japon. Ces porte-bonheurs bouddhistes mignons, de toutes les couleurs, de tailles et de formes diverses sont idéales comme souvenir de votre passage au Japon. Achetez un daruma à Takasaki au temple Jigan-in et faites un vœu qui se réalisera à votre retour à la maison.

Également à Takasaki, Byakue Kannon (Kannon à la robe blanche), est une immense statue de Bouddha dans le quartier Kannonyama, au sud-ouest de la gare. À plus de 40 mètres de hauteur, elle est l'une des plus grandes au Japon et vaut bien la visite.

  • Un autre Japon avec le Shinkansen Hokuriku

  • Sur le trajet entre Tokyo et Kanazawa

    Saitama

    Kawagoe (dans la préfecture de Saitama) offre une atmosphère historique rappelant celle des anciennes villes japonaises. Beaucoup de maisons en bois qui appartenaient autrefois aux marchands bordent de la partie ancienne de la ville. Kawagoe a pris le surnom de "petite Edo" en raison de la prospérité de ses citoyens, qui ont construit plus de 200 entrepôts kurazukuri pour stocker les marchandises sur leur chemin vers Edo (Tokyo) par la route Kawagoe-kaido. Ces entrepôts étaient coûteux à construire et avaient des murs d'argile épais pour les sécuriser contre le feu et les voleurs.

    3.Kawagoe Kura Street

    Ce quartier des entrepôts, Kurazukuri no Machinami, préserve désormais environ 30 des entrepôts d’époque et comprend ce monument de Kawagoe bien connu, le Toki no Kane (tour de l’horloge), dont la cloche est sonnée quatre fois par jour.

    4.Kawagoe Bell Tower

    Certains kurazukuri ont été transformés en petits musées, tels que le Kurazukuri Shiryokan, un ancien entrepôt de tabac reconstruit après un incendie dévastateur en 1893, qui avait également détruit le Toki no Kane d’origine, également reconstruite en 1894. D’autres contiennent des magasins de souvenirs ou des cafés.

    Le château de Kawagoe a été démantelé dans les années 1870 mais le Honmaru Goten, où le seigneur féodal habitait, est toujours debout, et mérite bien une visite.

    Kawagoe dispose également d’un certain nombre de temples intéressants, parmi lesquels le Kita-in, un temple important de la secte Tendai qui comprend les seuls restes des bâtiments d’origine du château d’Edo.

    Une des chambres richement décorées est censée avoir vu la naissance de Iemitsu (1604-1651), le troisième Shogun. La superficie de Kita-in contient plus de 500 statues des disciples de Bouddha (Rakan) et un sanctuaire – Toshogu – dédié au fondateur de la dynastie Tokugawa, Ieyasu.

    2.500 Rakan

    Le temple Kita-in célèbre un festival daruma populaire en janvier où les visiteurs peuvent acheter une poupée porte-bonheur.

    5.Kita-in Kawagoe

    Kawagoe a un certain nombre d’excellents magasins de confiseries traditionnelles japonaises rassemblés dans Kashiya Yokocho (l’allée des bonbons). Ici, environ 20 magasins traditionnels vendent des confiseries telles que les craquelins de riz ou des bonbons à base de patate douce et de pâte de haricot rouge. L’atmosphère de la rue rappelle des époques passées.

    6.Kashiya Yokocho

    Un autre Japon avec le Shinkansen Hokuriku

  • Gunma

    Takasaki offre un accès facile à Kusatsu Onsen, une grande source chaude du Japon. En effet, Kusatsu Onsen est l’une des “trois sources fameuses” du Japon (Nihon Sanmeisen) avec Arima Onsen dans la préfecture de Hyogo près de Kobe, et Gero Onsen dans la préfecture de Gifu. Ne manquez pas la danse Yumomi à l’intérieur de l’établissement Netsu-no-Yu. Cette performance spéciale voit des danseurs chanter des chansons folkloriques japonaises, tout en dansant autour des bains avec de longues planches de bois. Au cours de cette performance, l’eau est refroidie en utilisant les planches comme des palettes. Certaines personnes du public sont sélectionnées pour participer, alors soyez prêts à danser ! Les horaires des représentations sont données à l’extérieur de Netsu-no-Yu.

    8.YumomiDance

    Kusatsu onsen détient le record du plus grand volume de toutes les sources d’eau chaude au Japon et a attiré les visiteurs grâce à ses eaux curatives depuis la période Edo. On estime que plus de 32.000 litres d’eau de source sont libérés chaque minute, ce qui représente plus de 18 piscines olympiques tous les jours.

    9.KusatsuOnsen sainokawara

    La composition chimique de l’eau à Kusatsu onsen comprend du soufre, du fer, de l’alun, du sulfate d’aluminium, du chlorure et de l’arsenic – tous, bien sûr, dans des quantités bien inférieures à celles nuisibles à la santé humaine (même si elles ne doivent en aucun cas être ingérées !). La température de l’eau varie de 60 à 67 degrés. Ces éléments chimiques sont anti-bactériens, donc l’eau est utilisée pour aider à atténuer un certain nombre d’affections, y compris l’arthrite, le diabète, la fatigue, le durcissement des artères, l’hypertension artérielle, les brûlures et les troubles musculaires.

    10.TakaragawaOnsen

    De Takasaki, vous pouvez facilement accéder à la zone Minakami des Alpes japonaises et les stations de ski et onsen (sources chaudes) de la préfecture de Gunma. Voyagez à travers Numata et Jomo Onsen dans les hautes montagnes de la région Minakami avec des pics tels que les Mt. Hotaka et Mt. Shibutsu à plus de 2.000 mètres d’altitude.

    La zone Minakami Onsen, dans les montagnes du nord de la préfecture de Gunma, contient un certain nombre de stations thermales. Parmi celles-ci, on compte Takaragawa Onsen, Hoshi Onsen, Sarugakyo Onsen, Tanigawa Onsen et Yubiso. Ces onsen dans Gunma, avec Kusatsu onsen, sont considérés par de nombreux connaisseurs comme les meilleurs du Japon.

    Takaragawa Onsen, connue pour ses sources chaudes éloignées, est particulièrement belle et ses ryokan historiques sont extrêmement populaires le week-end et les jours fériés. Le cadre naturel ici est particulièrement beau à l’automne et sous la neige en hiver. Les bains de TakaragawaOnsen sont, de manière surprenante, mixtes avec un seul bain réservé aux femmes.

    En passant par Annaka-Haruna et sur le pittoresque pass Usui, la grande gare suivante sur le Hokuriku Shinkansen est la station de montagne huppée de Karuizawa dans la préfecture de Nagano, situé à plus de 1000 mètres d’altitude.

    Découverte par le missionnaire canadien Alexander Croft Shaw il ya plus d’un siècle, Karuizawa est devenue une évasion estivale populaire de la chaleur de l’été des villes côtières. Karuizawa combine bâtiments historiques avec les musées de pointe, et est un refuge idéal pour le golf, la randonnée, l’équitation et le shopping.

    Le Shinkansen “lent” s’arrête à Iiyama (Nagano), Joetsumyoko (Niigata), Itoigawa (Niigata) et Kurobe-Unazukionsen (Toyama). Nous sommes maintenant dans le “Pays de neige” du Japon, et depuis Iiyama il y a un accès facile à la station hivernale Nozawa Onsen.

    La zone Joetsumyoko est célèbre pour sa neige, le saké et le saumon alors qu’Itoigawa est l’endroit où les Alpes japonaises rencontrent la mer. Le géoparc d’Itoigawa est un domaine exceptionnel de beauté naturelle célèbre pour ses plages de galets et les dépôts de jade.

    Kurobe-Unazukionsen donne accès à l’un des endroits les plus pittoresques du Japon : la gorge Kurobe, un profond ravin dans les Alpes du Nord Japon célèbre pour ses couleurs d’automne. Parcourez les 20km de rail de la gorge Kurobe, construit pour le grand barrage Kurobe (le plus haut du Japon à 186 mètres), depuis Unazuki Onsen à Keyakidaira en passant par de nombreux tunnels et des ponts, ces derniers avec des vues spectaculaires de la gorge.

    Un autre Japon avec le Shinkansen Hokuriku

  • Niigata

    L'arrêt suivant sur le Hokuriku Shinkansen "lent" est Itoigawa, une petite ville sur la mer du Japon connue pour son patrimoine géologique. Grâce aux merveilles géologiques de la région, Itoigawa est devenu le premier membre du réseau des géoparcs japonais et fait également partie du réseau mondial des géoparcs.
    Le Mt. Myojo à 1.188 mètres de haut est une de ses caractéristiques, formé à partir de ces anciens récifs coralliens et contient un certain nombre de fossiles marins. La paroi calcaire de 450 mètres est populaire auprès des grimpeurs du Japon et en provenance de l'étranger. Le proche étang Takanami-no-ike a des vues sur le Mt. Myojo et la légende veut que ce lac de montagne, à une altitude de 540 mètres, soit habité par un poisson énorme appelé "Namitaro".

    12.Takanaminoike

    La région dans son ensemble monte depuis le niveau de la mer le long de la côte jusqu’à 2.766 mètres au sommet du mont Korenge. Renge Onsen, à une altitude de 1.475 mètres, a un certain nombre de bains en extérieur logés dans l’environnement naturel de la montagne avec une vue imprenable sur les sommets environnants. Ici l’eau chaude provient de la surface de la montagne accompagnée par le moutonnement des nuages ​​de vapeur.

    Itoigawa est également connue pour son jade qui est devenu un symbole de cette région du Japon. La Gorge Kotakigawa au pied du mont Myojo abrite des gisements considérables de cette pierre précieuse. D’autres matériaux ont été extraits de la région riche en minéraux : le charbon à la mine de Kotaki et l’or à la mine Hashidate.

    13.Hisui-en Garden

    La jade est également thématique dans le beau jardin Hisui-en, où les roches de jadéite ont été utilisées dans ce jardin japonais moderne, qui se sert également des montagnes environnantes pour son paysage. Hisui-en, qui a ouvert en 1978, couvre une superficie de 17.000 mètres carrés avec trois chutes d’eau, un bosquet de pins, un étang, et un grand nombre de pierres et de blocs contenant de la jade. Les visiteurs peuvent se détendre et profiter d’une collation dans le jardin sur une table de jade, tout en admirant la vue sur le jardin et les montagnes environnantes.

    Tout près se trouve le jardin Gyokusui-en qui a ouvert en 1981 et est un autre beau jardin où se promener. Une statue de 8 mètres de Kannon dans la pierre naturelle se trouve à l’entrée.

    Pratiquement à côté se trouve l’impressionnant Musée d’Art Tanimura, conçu par l’architecte Togo Murano, qui présente 10 statues bouddhistes exquises par Sawada Seiko.

    Les trois lieux, Hisui-en, Guokusui-en et la Galerie d’art Tanimura, peuvent être accessibles à l’aide d’un billet combiné et sont situés non loin au sud de la gare d’Itoigawa.

  • Toyama

    Toyama est le point de départ idéal pour explorer la route alpine Tateyama Kurobe d'Avril à début Juin, quand les visiteurs peuvent voyager le long des corridors de neige dans les Alpes du Nord, sur les routes avec des falaises allant jusqu'à près de 20 mètres de neige. La route depuis Toyama (préfecture de Toyama) à Omachi (préfecture de Nagano) comprend des segments en téléphérique, funiculaire et trolleybus à travers des paysages naturels exceptionnels. En été, les plus hauts sommets autour de Murodo offrent aux marcheurs et randonneurs de belles vues sur la montagne ainsi que le parfum des nombreuses fleurs alpines qui fleurissent sur ces pentes de haute altitude.

    14.Toyama Glass Art Museum

    La ville tranquille de Toyama est connue pour ses industries traditionnelles de médecine alternative (ainsi que les produits pharmaceutiques modernes) et de verrerie. L’art contemporain du verre et des artefacts en provenance du Japon et autour du monde sont présentés au sein de l’architecture moderne saisissante du Musée d’Art de verre de Toyama.

    15.Fugan Canal Kansui Park

    Le parc Fugan Unga Kansui est considéré comme la première chose à faire à Toyama par les utilisateurs japonais de TripAdvisor et se trouve à quelques pas de la gare de Toyama. Les spacieuses pelouses, des canaux, des étangs et des ponts ne sont pas sans rappeler des scènes du Pays-Bas. D’ici, les visiteurs peuvent profiter d’une balade en bateau le long du canal et de la côte. Le parc abrite également peut-être le plus imposant café Starbucks du monde, donnant sur les eaux calmes du lac et sa richesse ornithologique.

    16.Ziryuuji Takaoka

    De Toyama, poursuivez un arrêt sur le Hokuriku Shinkansen vers la gare Shin-Takaoka à proximité du superbe temple Zuiryuji – un  très imposant temple Zen Soto caractéristique de la période Edo, connu pour ses longs couloirs en bois qui sont uniques parmi l’architecture des temples japonais.

    Takaoka dispose également d’un parc de château agréable et son emblématique Daibutsu, une statue de cuivre de Bouddha forgée en 1933. Depuis la gare de Takaoka ou Shin-Takaoka, il y a des bus vers Gokayama, le site du patrimoine mondial de l’Unesco, célèbre pour ses maisons de ferme au toit de chaume dans les villages de Suganuma et Ainokura, en forme de gassho-zukuri (“mains en prière”), autour du Mt. Gokayama lui-même.

    17.Gokayama

    Suganuma se trouve à 15km au nord de Ogimachi dans un bel endroit près d’une courbe de la rivière Sho entourée de collines.
    Le village se compose de 14 maisons en gassho-zukuri avec la plus ancienne datant de 1830, à la fin de la période Edo. Les fermes les plus récentes datent de 1925 environ. Le village a aussi un petit temple shintoïste, JishuJinja.

    Ainokura, à 4km au nord de Kaminashi et 10km au nord de Suganuma, est un autre village très joliment situé avec 23 fermes gassho-zukuri et un petit sanctuaire et temple. Le village dispose de murs en pierre et de petits bosquets pour aider à protéger les potagers et autres zones cultivées des fortes neiges en hiver dans la région.

    Les fermes gassho-zukuri dans le quartier Gokayama ont des toits légèrement plus raides que celles de Shirakawa-go car la neige est plus intense dans cette région.

    Le quartier Gokayama est connu pour ses chansons folkloriques qui ont été transmises oralement depuis des générations. Les deux sites sont à leur meilleur au printemps pour les cerisiers en fleurs et à l’automne pour les couleurs d’automne.

    Un autre Japon avec le Shinkansen Hokuriku

  • Ishikawa

    Actuellement, le dernier arrêt sur la Hokuriku Shinkansen est Kanazawa, dans la préfecture d'Ishikawa. Dès votre arrivée à la gare de Kanazawa, qui possède l'une des architectures les plus marquantes de toutes les gares du Japon (et est dans la plupart des tops 10 des plus belles gares dans le monde), la ville est pleine de délices. Le principal d'entre eux est Kenrokuen, l'un des trois plus beaux jardins du Japon, les deux autres étant Korakuen à Okayama et Kairakuen à Mito. Le nom de Kenrokuen signifie littéralement "le jardin de six sublimités", ou "jardin combinant les six aspects d'un jardin parfait". Ces six traits étaient ce que les Chinois croyaient traditionnellement être nécessaires pour le jardin idéal : espace et solitude, artifice et antiquité, cours d'eau et panoramas. Il est rare de trouver un jardin qui combine toutes ces caractéristiques et les habitants de Kanazawa sont particulièrement fiers du leur.
    Kenrokuen est grand, couvrant plus de 11 hectares. Ainsi, en dépit d'être l'une des attractions touristiques les plus populaires du Japon, vous êtes généralement en mesure de trouver un coin juste pour vous. Un des meilleurs endroits pour se retirer est au sommet de l'une des deux petites collines dans le jardin - Yamazaki yama est à l'arrière du jardin lorsque vous passez Kasumigaike (l'étang) et continuez à marcher tout droit.
    Yamazaki yama a un beau petit abri et un banc (utile s'il pleut) d'où vous pouvez regarder vers le bas à travers les arbres. L'autre est Sazaeyama, accessible par un chemin sinueux jusqu'au côté de Uchihashitei (la maison de thé). Très peu de visiteurs font l'effort de grimper ici et vous aurez une vue magnifique sur l'étang, la maison de thé et de la lanterne de pierre Kotoji-toro à l'extrémité de l'étang. En hiver, quand les feuilles ne sont pas si épaissses, vous pouvez voir juste en bas de la colline dans la ville de Kanazawa et sur la rivière. Les seules personnes ici sont généralement ceux qui dessinent ou simplement qui contemplent paisiblement.

    19.Kenrokuen Kanazawa Castle

    Tout près se trouve le château de Kanazawa, le siège du pouvoir du clan local Maeda (la famille Maeda étaient les daimyo, seigneurs féodaux héréditaires de la province de Kaga à partir de 1583). Kanazawa est également célèbre pour ses arts et métiers traditionnels, au premier rang desquels la feuille d’or, avec la poterie, la laque et la teinture de kimono.

    20.21st Century Museum of Contemporary Art Kanazawa

    Cependant, Kanazawa n’est pas seulement ancienne et traditionnelle. Le Musée d’art contemporain du 21e siècle est une belle verrerie circulaire de faible hauteur réalisée par les architectes SEJIMA Kazuyo et NISHIZAWA Ryue / SANAA, qui dispose d’art contemporain, d’expositions et d’installations de partout dans le monde. Le bâtiment a remporté de nombreux prix, à la fois au Japon et à l’étranger, pour son superbe design contemporain. Le Musée du 21e siècle de l’art contemporain à Kanazawa propose des expositions d’art moderne japonais et international, ainsi que des expositions connexes dans les domaines du cinéma, de la musique et de l’art de la performance.

    La liste des artistes dont le travail peut être vu au Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa est longue et comprend des sommités comme Yayoi Kusama, Damien Hirst, Anish Kapoor et Runa Islam. La politique d’acquisition du musée est de collectionner des œuvres à partir de 1980 qui “proposent de nouvelles valeurs”.

    21.Noto Wajima Senmaida

    Kanazawa est aussi la base idéale pour se rendre dans la péninsule reculée de Noto, célèbre pour sa laque et ses délicieux fruits de mer, mieux représentés dans la destination touristique principale de Wajima, près de la pointe nord de la péninsule pittoresque.

    Pour une petite ville, Wajima offre beaucoup à voir et à faire. Le musée d’art Urushi possède une grande collection de laques, ou visitez le studio Wajima Kobo Nagaya où vous pouvez voir des artistes en train d’en créer. Le KirikoKaikan héberge les énormes lanternes de papier qui défilent pendant les festivals d’été et d’automne de Wajima. Ensuite jusqu’à la côte dans Senmaida plus d’un millier de rizières sont aménagées en terrasses, à proximité des falaises de la mer. Elles sont éclairées au cours de l’hiver pour créer une vue spectaculaire.

    En parlant de riz, le riz Koshihikari qu’on vous servira sûrement lors de vos voyages en Hokuriku est l’une des meilleures variétés de riz japonais à déguster, et a été cultivé ici à Hokuriku depuis les années 1950.

    Un autre Japon avec le Shinkansen Hokuriku

  • Cette richesse d’expériences récréatives et culturelles à Hokuriku est tout à vous par l’intermédiaire du train à grande vitesse Shinkansen Hokuriku, pratique et confortable, et également très économique avec un Japan Rail Pass. Les sites et activités ci-dessus sont quelques exemples seulement d’une gamme énorme d’aventures que vous propose Hokuriku.