#46 - Voyager au Japon, ou les joies du JR Pass

samedi 9 juillet 2016 / Amandine Coyard

On ne le dira jamais assez mais vivre ou voyager au Japon, ce n'est pas du tout la même chose. Le Japon ne se limite bien évidemment pas à Tokyo ou Hiroshima, il serait plus que bête de se cantonner à une seule région ou ville lorsque l'on découvre ce pays. Mais ce n'est pourtant pas si facile.

Un des "défauts" du Japon qui revient constamment dans les discussions, c'est le coût de la vie. On en a parlé plus d'une fois dans le Gaijin Café ou sur DozoDomo mais il y a aussi des mythes liés à ce coût de la vie nippon : comme dans d'autres pays du monde, certaines choses sont chères et d'autres beaucoup moins. Les deux choses les plus enclines à trouer votre budget selon moi : les voyages intra-Japon et les fruits. Oui, les fruits sont hors de prix mais si vous voulez on en parlera une autre fois, aujourd'hui, nous allons parler voyage.

On s'en rend un peu moins compte lorsque l'on vient ici en tant que touriste mais ce métro si beau, si propre, et réputé pour être à l'heure coûte une petite fortune. Alors que l'on se plaint de notre ticket à 1,80 euro tant que l'on reste dans la capitale française, un voyage dans Tokyo peut vous coûter jusqu'à 410 yens (3,60 euros au taux courant) pour aller du nord au sud. De même, le Shinkansen équivalent de notre TGV est certes à l'heure mais ne bénéficie pas de remises pour réservation en avance par exemple, qui allégeraient ses quelques 14,000 yens pour rallier Kyoto depuis la capitale (122 euros). À titre d'exemple, il me coûterait seulement 70 euros plein tarif pour un trajet plus long de 30 min en France, et 32 euros si je m'y prends à l'avance sans carte de réduction. Un budget conséquent donc, mais dont les touristes qui me rendent visite ont du mal à concevoir l'étendue.

"Est-ce que tu es allé à Hokkaido ? Fukuoka ? Yakushima ?" "Non, ça coûte un peu cher alors je dois économiser." "Non mais tu rigoles, prends le JR Pass !" En général je ris jaune, et on passe à autre chose. Pour beaucoup, le JR Pass c'est le Saint Graal et à raison mais pour moi il reste et restera au moins quelque temps une relique évanescente que je ne peux que regarder de loin (en pleurant). Tous les amis, la famille qui me rend visite vient en général avec son JR Pass tout beau tout neuf qu'il échange. La suite n'est que souffrance pour moi qui voit le contenu de ma Suica descendre par man entier (10.000 yens) alors que mes compagnons de voyage passent en sifflotant devant les guichets de gare.

Le JR Pass, ou Japan Rail Pass, est pour résumer très grossièrement une carte qui vous permet de prendre toutes les lignes JR autant de fois que vous le voulez sans jamais débourser plus que le prix du pass. Quand on parle de lignes JR, on parle de la célèbre Yamanote bien sûr mais aussi du Shinkansen et de certaines lignes régionales (je pense à celles qui rejoignent Nikko, ou Atami plus au sud). Disponibles sur une durée de 7, 14 ou 21 jours les prix sont fixés en yens et varient donc en fonction du taux de change. Il faut compter 29,110 yens pour le moins cher (260 euros au taux actuel) à 59,350 yens (530 euros) pour un adulte voyageant en classe normale. Le JR Pass s'est doté de la possibilité de voyager en première classe, et vous pouvez même acheter des pass pour des régions données comme Kyushu ou Hokkaido pour des sommes plus basses.

Un budget allez-vous me dire, mais reprenons notre exemple de l'aller-retour Tokyo-Kyoto que de nombreux touristes voire de salariés empruntent souvent. Un aller-retour en shinkansen coûte un peu plus de 26,000 yens, soit à peine moins de 3,000 yens que le prix du JR Pass. Voilà, tout est dit concernant l'investissement je pense si vous sortez de Tokyo. Si vous ne sortez pas de Tokyo, il sera sans doute nécessaire de vous pencher un peu plus sur vos sorties prévues pour calculer votre budget, d'autant que la Yamanote et les lignes JR seules sont pratiques mais nécessitent souvent de prendre le métro à côté. Une fois que vous êtes décidé, la première étape est simple : commander votre Japan Rail Pass !

Et c'est encore plus simple à l'utilisation, une fois sur le territoire japonais il vous suffit de vous rendre dans un bureau d'échange du JR Pass : il y en a dans les grandes gares telles que Shinjuku ou Ikebukuro et dans les aéroports. L'échanger à l'aéroport peut-être nécessaire si vous pensez utiliser et rentabiliser votre JR Pass dès le Narita Express (qui est très onéreux en tant que ticket) et potentiellement vous retrouver dans une file d'attente longue à la sortie de l'avion. Ou, et si vous le pouvez je vous le conseille, l'échanger dans une des gares JR. Là, vous échangerez votre "voucher" (coupon) contre le JR Pass en tant que tel après avoir rempli un petit formulaire très simple. N'oubliez pas de vous munir de votre adresse, un numéro de téléphone et votre passeport. Car il vous faudra prouver que vous n'êtes qu'un simple touriste, et ensuite ? 乗り放題 comme on dit ! (norihoudai, prenez le train à volonté)

Et c'est bien pour ça que je n'ai jamais pu profiter du précieux, je n'ai eu le visa de touriste qu'une seule fois et je n'avais voyagé que dans Tokyo et ses alentours... Je l'aurai, un jour, je l'aurai ! En attendant, soyez sympas et ne narguez pas trop les pauvres résidents que nous sommes et qui doivent se trouer les poches pour prendre le Shinkansen !