• Rencontre avec une geisha dans Kyōto

    le jeudi 6 juillet 2017

    par Ophélie Boucaud

    De la mystique des geishas J’ai croisé une geisha. Aussi incroyable que ça puisse paraître, même en louant une auberge à Gion, je ne m’attendais pas vraiment à en croiser une. Le contexte a aussi sûrement joué sur ma surprise. J’ai vu cette geisha en pleine nuit, à l’arrière d’un taxi, à travers la vitre.

  • A Kyōto, le palais des mangas

    le mardi 4 juillet 2017

    par Ophélie Boucaud

    Le musée international du manga de Kyoto est le premier du genre, même au Japon. Pour moi qui suis très intéressée par les arts visuels, c’était une étape incontournable de ma semaine à Kyoto. J’ai donc décidé d’aller y passer un après-midi, pour fuir la chaleur étouffante des premiers jours de juillet. Ouvert en 2006,

  • À la découverte des multiples visages de Kobe

    le dimanche 25 juin 2017

    par Ophélie Boucaud

        En continuant au nord-ouest, je rejoins la gare Shin-Kobe qui est le point de départ d’une petite marche en pleine végétation. Sous la gare, de nombreux locaux viennent se baigner et pique-niquer à même l’eau de la rivière Ikuta. Si on remonte un peu le sentier qui longe ladite rivière, on arrive rapidement

  • Journée active en bord de mer à Izumo

    le lundi 19 juin 2017

    par Ophélie Boucaud

      Alors que les panneaux indiquant (enfin) Hinomisaki se font plus nombreux, je commence à apercevoir le sanctuaire du village, peint tout en rouge et blanc, se détacher dans la végétation alentour. Je vois même le phare du village apparaître un peu plus loin. Je suis la direction du Shrine et tombe d’abord sur un

  • Kakiemon, la porcelaine japonaise qui ravit le monde depuis 400 ans

    le samedi 29 octobre 2016

    par Carole Blin

    Si vous voyagez au cœur des campagnes japonaises, vous remarquerez que l'artisanat traditionnel se porte pour le mieux dans certaines provinces. Aujourd'hui, nous nous arrêtons dans la ville d'Arita, sur l'île de Kyûshû, là où plusieurs styles de porcelaine ont vu le jour depuis 1616, dont le style Kakiemon (柿右衛門). Sakaida Kizaemon, qui en est

1/812345678