Actualité

Folie meurtrière à Kashiwa

Située à moins de 30 kilomètres de Tokyo, la bourgade de Kashiwa a vu son calme de banlieue complètement perturbé ce lundi soir par une série d'agressions au couteau entamée par un meurtre.

Vers 11h35, un homme de 31 ans est assasiné de plusieurs coups de couteau au cou alors qu'il rentrait chez lui. Malgré la présence de plusieurs cartes de visites autour de la scène de crime, son portefeuille ne sera pas retrouvé. Dans un intervalle de 10 minutes, trois autres victimes ont subi un assaut au couteau en pleine rue.

Un cycliste se fait arrêter puis blesser à la main en voulant repousser son agresseur. Puis, ce dernier menace un homme de 44 ans en l'informant qu'il a déjà tué afin de lui soutirer son portefeuille. La dernière victime est descendue de sa voiture afin d'aider une autre victime, laissant ainsi la voie libre au suspect qui s'est enfui à l'aide de celle-ci. La voiture sera retrouvée plus tard, porte ouverte et le moteur toujours allumé.

Une alerte avait été lancée par une femme qui était suivie par un homme étrange dans la rue. De plus, la nuit du vendredi, une femme avait été frappée par une sorte de canne qui l'avait laissée sérieusement blessée. Le tout dans un périmètre de moins de 2 kilomètres autour de la zone des agressions de ce lundi.

Faisant suite à ces événements et en attendant de trouver un suspect, les enfants de nombreuses écoles avaient été sommés de rentrer chez eux avec une note explicative à destination des parents.

C'est hier que le suspect principal a été écroué, un couteau semblant être l'arme du crime ayant été retrouvé chez lui durant son interrogatoire. Aperçu sur les vidéos de surveillance d'un konbini en train d'abandonner la voiture volée et tachée de sang, Seiju Takei vit dans la même copropriété que la personne assassinée lundi soir. Âgé de 24 ans, il avait été interrogé sur une base volontaire avant que le couteau ne soit trouvé.

Un chauffeur de taxi a été témoin de l'attaque mais n'a alerté personne suite à des menaces de la part de l'agresseur, deux autres femmes ont entendu et aperçu le meurtre de chez elle évoquant un rire machiavélique et une piscine de sang dans la rue.

Rappelons que le Japon vient d'enregistrer une baisse de ses homicides en 2013 et qu'il fait partie des pays à très faible taux d'homicides au monde.

db694c1f 5938a8e6-s db354e01gw1ee5qwfr6zxj20ci07lwf5

Sélection de la rédaction