Société

Kongō Gumi, la plus ancienne entreprise du monde est japonaise

Si l'on parle d'entreprises japonaises, les premiers noms qui viennent à l'esprit sont liés à l'industrie automobile ou à l'électronique. Néanmoins de nos jours ; en réalité depuis l'après-guerre ; les structures les plus importantes sont les keiretsu, ou conglomérats tels Sumitomo, Mitsui ou Mitsubishi, des entités englobant des dizaines et parfois des centaines de filiales. A eux-seuls, trois des plus grands keiretsu représentent 30% du PNB japonais.

A une toute autre échelle économique, dans la région d'Osaka, une entreprise construit des habitations, des châteaux et des temples depuis l'an 578, soit plus de 14 siècles. Kongō Gumi est l'entreprise en activité la plus ancienne au monde. Elle aura résisté à tout, le temps, les guerres, les épidémies, les catastrophes naturelles, mais finalement, l'économie vacillante de ce début de siècle, et notamment la bulle immobilière des années 80, aura eu raison de son indépendance puisqu'elle sera rachetée par un plus gros qu'elle en 2006.

Un parchemin du 17e siècle de plus de 3 mètres retrace les 40 générations depuis la fondation de l'entreprise. Comme il est le cas dans de nombreuses familles japonaises d'importance, les gendres rejoignirent le clan et prirent le nom de la famille Kongō. Ainsi, à travers le temps, la lignée a perduré à travers les fils comme les filles.

Lorsque Takamatsu Corp. racheta ses actifs, Kongō Gumi employait encore plus de 100 personnes et réalisait un chiffre d'affaires de plus de 60 millions d'euros.

Dans le classement mondial des plus anciennes entreprises encore en activité, il est à noter que la plupart sont des établissements hôteliers du Japon datant du 6, 7 ou 8e siècle.
A titre de comparaison, l'entreprise française en activité depuis le plus longtemps est la Monnaie de Paris fondée en l'an 864 par Charles II le Chauve, petit-fils de Charlemagne.

Société
Sélection de la rédaction