• Les étonnantes affiches électorales au Japon

    lundi 15 avril 2019 / Vincent Ricci

    Ce dimanche 21 avril 2019, les Japonais sont invités à se rendre aux urnes pour se choisir un maire et une équipe municipale à l'occasion des "élections locales" (統一地方選挙)

    Dans l'arrondissement de Chuo-ku où est domicilié DozoDomo, ce sont plus de 40 candidats qui se présentent aux électeurs pour espérer obtenir une place au prochain conseil de la "ville".

    Depuis plusieurs semaines et encore davantage depuis ce weekend, les candidats arpentent chaque pâté de maison avec leur voiturette équipées de haut-parleurs, font le pied de grue devant les supermarché pour distribuer tracts et sourires.

    Sans entrer dans le débat politique duquel nous sommes exclus en tant qu'étranger, intéressons-nous aux affiches de campagnes placardées un peu partout, jusque dans les parcs, autrement dit, loin des bureaux de vote.

    Dans un arrondissement comme Chuo-ku (centre de Tokyo) où l'on trouve les quartiers de Ginza et Nihonbashi, les candidats investissent plus naturellement les quartiers résidentiels où habitent de nombreuses familles aisées. Et pour plaire à cet électoral très particulier, les thèmes de campagnes sont plus ou moins les mêmes chez tout le monde.

    Petit tour d'horizon des forces en présence.

    Le pouvoir de l'art est mis en avant par M. Hidehisa YAMADA.

    M.Takashi UEDA est journaliste. Son affiche indique pour seule information les émissions de télévision auxquelles il participe régulièrement.

    L'éducation et l'environnement des enfants comme thème principal pour Mme Atsuko SATO.

    J'aime la ville. J'aime les gens. Mme Mariko Oshida va droit au but.

    Mme Kano AOKI précise qu'elle participe à sa 3e élection. Elle ajoute qu'avec elle, les décisions impactant le terrain local seront prises au niveau... local.

    M. Kazuki KOSAKA est médecin et il le montre. "Protégeons le trésor de demain, les enfants." Son blog s'appelle d'ailleurs "Chuo-ku, le meilleur endroit du Japon pour élever ses enfants."

    Style bien plus audacieux pour M. Yuki HOZUMI, 37 ans et père de deux jeunes enfants. Son objectif, une nouvelle politique inspirée par les demandes des électeurs.

    Si M. Takasato EBIHARA était un super-héros, il serait Super Crevette. Les deux premiers kanji (pictogramme) de son nom signifiant littéralement crevette, le politicien en joue jusqu'à prendre le petit crustacé en emblème de campagne.

    M. Taro ISHIDA a 31 ans. Dans ses 3 promesses de campagne, les aides aux familles prennent la premières place.

    M. Hidenobu TSUKADA a attendu au moins jusqu'au 1er avril pour finaliser sa campagne. Il est en effet le seul à y mentionner le nom de la nouvelle ère du Japon (Reiwa) qui débutera le 1er mai.

    "Une nouvelle force pour une nouvelle ère." M. Keigo USAMI est sûr de lui. Il ajoute que ses priorités iront vers les enfants et les personnes âgées.

    M. Ryo TAKAGI se présente lui-même comme un outsider. Lucide.

    M. Hiroki FURUTA n'a que 26 ans. Avec sa "jeunesse", sa "sincérité" et son "dynamisme", il est le seul à souhaiter œuvrer à l'éradication du harcèlement scolaire. Il représente le "Parti de l'accomplissement du bonheur", parti anti-communiste lié à un mouvement religieux sectaire.

    Des plus jeunes aux plus âgés, construisons avec le sourire une ville rayonnante, et stoppons la nouvelle TVA à 10%. Avec un aussi beau discours, la communiste Chieko OGURI, est dans la tradition sémantique de son parti.

    Dans une ville à la criminalité très faible, la sécurité n'est pas souvent un sujet de campagne. M. Takeyuki MATSUGAWA s'y essaie pourtant. Parmi ses autres projets, une nouvelle ligne de métro, rien que ça !

    Notre chouchou. D'une part car il est le plus jeune, d'autre part pour la nature totalement insolite de son parti. M. Fuminori NIHEI a 25 ans et il représente le "Parti qui protège le peuple de la NHK." Si vous détestez le service public audiovisuel, alors votez pour lui. Imaginez en France un parti qui s'appellerait "Union des Détesteurs de France Televisions".

    Mme Misato (?) KAWASHIMA est mère de deux enfants de 3 et 6 ans. Elle n'a qu'une "petite voix" en politique, mais elle l'utilisera avec la plus "grande énergie"

    Votez pour moi, je serais "bon" et ma politique aussi. M. Tetsuya KUMAKURA est concis.